A la découverte du kimchi pour booster son immunité !

Nov 16, 2020 par

Un régime alimentaire sain et équilibré joue un rôle fondamental dans le maintien de la santé et du bien-être. Certains aliments sont toutefois particulièrement indiqués pour aider à booster l’immunité, déjà fortement sollicitée en cette période épidémique. C’est le cas du kimchi, une préparation d’origine coréenne à base de légumes fermentés.

Bol de kimchi, une préparation d’origine coréenne à base de légumes fermentés.

L’immunité, qu’est-ce que c’est ?

L’immunité désigne l’ensemble des mécanismes qui permettent à l’organisme de se défendre contre des éléments étrangers (virus, bactérie, parasite, toxine) pouvant être responsables d’infections ou de maladies.

L’immunité repose sur un système élaboré et complexe appelé « système immunitaire » qui met en œuvre différents agents de défense. La rapidité d’action du système immunitaire est donc fondamentale pour protéger l’organisme des agressions.

Dans ce contexte épidémique inédit, intégrer à son régime alimentaire des aliments capables de renforcer l’immunité de l’organisme semble donc tout indiqué. Le kimchi, recette coréenne à base de légumes fermentés, en est un exemple.

Les bienfaits du kimchi

Le kimchi désigne une préparation d’origine coréenne, composée de légumes fermentés dans la saumure. Sa saveur se veut plus ou moins corsée, suivant la durée de fermentation et l’ajout d’aromates.

Servis à chaque repas en Corée du Sud, les légumes composant le kimchi se distinguent par leur composition. Il s’agit principalement de piments et de légumes fermentés (chou chinois, carottes, radis, navets), sources de probiotiques naturels, qui équilibrent la flore intestinale et activent le système immunitaire.

À savoir ! Les probiotiques désignent des micro-organismes vivants qui peuplent l’intestin et permettent un bon équilibre de la flore intestinale. D’après la définition de l’OMS, lorsqu’ils sont ingérés en quantité suffisante, les probiotiques exercent des effets positifs sur la santé, au-delà des effets nutritionnels traditionnels.

Les légumes du kimchi sont également dotés de vertus qui tempèrent l’inflammation du corps. Pour le célèbre médecin nutritionniste Jean-Michel Cohen, ils « constituent donc de formidables alliés santé en période épidémique ».

Par ailleurs,  selon Jean-Michel Cohen, manger régulièrement du kimchi peut aider à réduire le développement de différents types de cancers. Les flavonoïdes (composés antioxydants) présents dans le chou ont en effet la capacité de bloquer la croissance des cellules cancéreuses. Quant à la capsaïcine, une substance retrouvée dans le piment, elle semble freiner le développement des cancers du poumon et du pancréas. Plusieurs études suggèrent enfin que des bactéries présentes dans le kimchi réduiraient de façon significative les risques de cancers du côlon, du rectum et de l’estomac.

Les Coréens ont l’habitude d’ajouter à cette recette une grande variété d’ingrédients aromatiques (ail, oignons, gingembre, graines de sésame) aux qualités nutritionnelles remarquables qui accentuent les bienfaits du kimchi.

Le kimchi version « frenchy »

Les différentes recettes de kimchi originaires de Corée sont très piquantes et acides et risquent de ne pas forcément séduire certains palais français. Pour autant, pas question de se priver des bienfaits du kimchi car il est tout à fait possible de confectionner sa propre recette ! Jean-Michel Cohen en détaille les étapes : « Placez dans un bocal en verre des légumes coupés en morceaux, des aromates et de la saumure (un mélange d’eau et de sel), en tassant bien le tout pour éviter les bulles d’air, puis fermez le bocal et laissez fermenter. Après deux jours à température ambiante, on voit des bulles se former, signe que la fermentation a commencé. C’est la preuve que les bactéries prolifèrent. On peut alors mettre le bocal au réfrigérateur pour ralentir le processus. Au bout de trois semaines, le kimchi commence à se corser. Les Coréens prolongent la fermentation encore plusieurs semaines, mais vous pouvez vous en tenir là. Attention, le kimchi ne se cuit pas, il se savoure cru. », explique le médecin nutritionniste.

Intégrer le kimchi à ses menus dans le cadre d’une alimentation variée, saine et équilibrée permet ainsi de soutenir l’immunité de l’organisme.  Mais d’autres facteurs peuvent également y contribuer comme se laver les mains correctement, pratiquer une activité physique régulière, éviter la consommation de tabac et d’alcool, dormir suffisamment etc…

À savoir ! Ces conseils ne dispensent pas de consulter son médecin traitant en cas de symptômes persistants ou de maladie installée.

Déborah L., Docteur en Pharmacie

Source
– Manger du kimchi dope l’immunité. Le Parisien. Consulté le 13 novembre 2020.
Deborah L.
Pharmacienne.
Spécialisée dans les domaines de la santé, de la nutrition et de la cosmétologie.
Passionnée par l'écriture, elle sait allier la rigueur scientifique à la beauté de notre langue.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.
Tout commentaire contenant une adresse web (http://, https://) sera supprimé
Veuillez limiter la longueur de votre commentaire à 2000 caractères maximum.