Le quart des séniors décèdent après une fracture du col du fémur

Feb 3, 2016 par

Le_quart_des seniors_meurent_apres_une_fracture_du_col_du_femur

La fracture du col du fémur touche plus de 55 000 personnes par an. Cette pathologie touche en majorité les séniors, et en particulier les femmes. Avec le vieillissement de la population, le nombre de fractures du col du fémur ne cesse d’augmenter. La Drees a émis un rapport faisant état de la situation en France.

94 382 opérations chez les plus de 54 ans en 2008-2009

Trois quarts des patients opérés sont des femmes. En revanche, le taux de mortalité dans l’année qui suit l’opération est plus élevé de 12% chez l’homme. 23,5% des patients de 55 ans ou plus meurent dans l’année qui suit l’opération du col du fémur.

Le premier facteur est l’état de santé des patients au moment où survient la fracture. Il est mesuré par l’indice de comorbidité de Charlson. Il prend en compte les maladies chroniques dont le patient souffre. La mortalité dans l’année suivant l’opération chirurgicale augmente avec le score de Charlson. La mortalité est aussi corrélée à l’âge. Les taux sont supérieurs à 30% à 75 ans et peuvent atteindre 50% à partir de 90 ans.

Aussi, une surmortalité de 20 à 70% – selon le type de fracture – a été détectée chez les patients non opérés. Les patients chez qui a été installée une prothèse totale de la hanche ont montré un risque de mortalité diminué de 20%.

Prise en charge d’une fracture du col du fémur

La fracture du col du fémur a lieu généralement à partir de 75 ans, quand l’ostéoporose ne permet plus à la structure osseuse d’assumer des chocs importants. La femme ménopausée est particulièrement touchée par l’ostéoporose.

Schema_hancheDeux types de fractures sont décrits : les fractures cervicales vraies et les fractures trochantériennes (voir schéma ci-contre). Le seul traitement possible est la chirurgie.

Une prise en charge rapide est importante pour ce type de fracture. Selon Sébastien Lustig, professeur et chirurgien orthopédique à l’hôpital de la Croix-Rousse, elle doit être traitée dans les 48 heures au plus. (1) Une position allongée prolongée, affirme-t-il, peut créer de nombreuses complications chez les personnes de plus de 75 ans.

Selon le type de fracture, l’âge, et les capacités de déplacements du patient, trois opérations peuvent être envisagées :

  • • L’ostéosynthèse, qui consiste en la jonction des deux segments du fémur brisé par une tige de métal placée dans l’axe du col.
    • La prothèse céphalique, qui remplace la tête fémorale.
    • La prothèse totale de la hanche, qui renouvelle l’articulation par deux pièces articulées de part et d’autre de la hanche.

Article suggéré : Diagnostic de l’ostéoporose

Hadrien V. Pharmacien


Source
Image et statistiques : P. Oberlin & M-C. Mouquet. « Quel risque de décès un an après une fracture du col du fémur ? ». Etudes et Résultats Drees 0948. 01/16
1. Pauline Léna. « Fracture du col du fémur : opérer le plus vite possible ». Le Figaro. Consulté le 03/02/15

Hadrien V.
Pharmacien.
Spécialiste en produits vétérinaires, aime particulièrement étudier l’actualité et les nouveautés dans ce domaine.
Passionné de digital et webmarketing dans le milieu de la santé.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.