Le traitement des verrues plantaires

29 juillet 2021 par

Quel traitement pour les verrues plantaires ? Les verrues sont des infections cutanées sans gravité liées à une contamination par un virus appelé « human papillomavirus » ou HPV. Elles forment des excroissances cutanées qui peuvent prendre différents aspects en fonction de leur localisation sur le corps et du type de virus HPV responsable. Les verrues plantaires, formées au niveau des pieds, sont parmi les plus fréquentes. Elles régressent majoritairement dans les 2 ans de façon spontanée, mais différents traitements existent lorsqu’elles sont esthétiquement gênantes ou douloureuses.

traitements des verrues plantaires

Les différentes verrues plantaires

Les verrues sont des infections cutanées bénignes fréquentes qui touchent environ 10 % de la population. Chez les enfants scolarisés, la prévalence peut même atteindre 20 %. La contamination se fait soit par contact direct avec une personne infectée, soit par contact indirect avec une surface contaminée.

Les verrues plantaires se définissent par leur localisation spécifique au niveau des pieds. Il en existe deux types principaux :

  • Les myrmécies : le plus souvent unique sur le pied, bien délimitée, ponctuée de points noirs, et parfois responsable de douleurs à l’appui.
  • Les verrues mosaïques : localisées au niveau de la plante des pieds, elles se présentent sous forme de plaques de peau épaisse et recouvertes de multiples lésions superficielles.

À savoir ! Une lésion plantaire ulcérée pouvant prendre l’aspect d’une verrue doit faire l’objet d’une biopsie afin d’éliminer le diagnostic de cancer cutané.

Les options de traitement

Le traitement des verrues plantaires est un traitement dit symptomatique, car, à ce jour, il n’existe pas de solution thérapeutique permettant d’éradiquer le virus.

L’objectif est donc de détruire l’épiderme infecté par le papillomavirus via des méthodes chimiques ou physiques. Aucune d’entre elles n’ayant fait la preuve de son efficacité supérieure sur le long terme, les différentes techniques peuvent être alternées en cas d’échec thérapeutique.

Les méthodes chimiques de traitement des verrues plantaires

Elles sont souvent utilisées en première intention. Elles consistent en l’application de solutions verrucides contenant de l’acide salicylique, pouvant être associée à de l’acide lactique. Ces agents kératolytiques vont provoquer une desquamation progressive de la lésion jusqu’à disparition.

Ces produits s’appliquent quotidiennement sur la verrue, sans déborder sur la peau saine qui entoure la zone à traiter, et sous un pansement occlusif. La verrue disparaît en moyenne après 4 à 8 semaines.

À savoir ! Chez les personnes souffrant d’artérite des membres inférieurs ou de diabète, pour qui la cicatrisation est plus lente, un avis médical est nécessaire avant d’utiliser ces médicaments.

Les méthodes physiques de traitement des verrues plantaires

Il en existe différentes catégories :

    • La cryothérapie est la technique la plus utilisée, car elle est simple et peu coûteuse. Elle consiste en l’application d’azote liquide directement sur la verrue pendant quelques secondes. Ce traitement par le froid peut être efficace dès la première application, mais plusieurs séances sont souvent nécessaires pour éliminer totalement les verrues plantaires.
  • Le curetage consiste à retirer chirurgicalement la verrue cutanée. Il est réservé aux verrues volumineuses uniques car la cicatrisation peut être douloureuse.
  • Le laser CO2 permet la destruction des verrues grâce à un phénomène de vaporisation. Il s’agit d’une méthode couteuse et le risque de cicatrice associé est important.

À savoir ! Les techniques physiques peuvent induire des douleurs plus ou moins vives et nécessitent parfois une anesthésie locale.

Le virus ne pouvant pas être éradiqué de façon définitive, et pouvant résider en zone péri-lésionnelle, les réapparitions des verrues sont fréquentes. Ces récidives ne remettent pas en cause l’efficacité des traitements, mais peuvent décourager. L’évolution spontanée des verrues plantaires étant souvent favorable, l’abstention thérapeutique est parfois conseillée.

Un futur vaccin à l’étude pour les verrues plantaires récalcitrantes

Certaines verrues plantaires peuvent être très extensives et difficiles à traiter, et ainsi avoir un impact important sur la qualité de vie. Depuis quelques années, plusieurs publications mettent en avant des résultats cliniques significatifs chez des patients présentant des verrues résistantes aux traitements conventionnels après vaccination par vaccin anti-HPV. Des régressions complètes ont été rapportées. Des études sont actuellement en cours pour valider l’efficacité et la sécurité de ce vaccin dans le traitement des verrues récalcitrantes.

Laetitia L., Docteur en pharmacie

Sources
– Les verrues. dermato-info.fr. Consulté le 1er juillet 2021.
– Le traitement des verrues plantaires. vidal.fr. Consulté le 1er juillet 2021.
Stéphanie LG.
Pharmacienne, Docteur en biologie des cancers
Spécialisée dans la médecine personnalisée et la recherche translationnelle.
Passionnée par l’actualité scientifique et la mise à disposition d’informations de qualité.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.
Tout commentaire contenant une adresse web (http://, https://) sera supprimé
Veuillez limiter la longueur de votre commentaire à 2000 caractères maximum.