Biopsie

Une biopsie est un examen médical courant. Il consiste à prélever un morceau de tissu, d’organe ou d’une tumeur et d’analyser de manière précise leur composition au microscope.

Définition et objectifs de la biopsie

Selon le Larousse, une biopsie est le « prélèvement d’un fragment de tissu ou d’organe sur un être vivant pour l’examen au microscope ».

Une biopsie est un examen médical permettant le prélèvement de tissus afin d’observer leur structure au microscope. Elle fournit des renseignements très précis sur la composition du fragment prélevé. On parle d’étude « anatomo-pathologique ». Cette dernière peut être associée à d’autres types d’étude, notamment bactériologique, immunologique (détection de la présence d’anticorps), génétique ou biochimique.

L’analyse au microscope des tissus (analyse histologique) permet de diagnostiquer des maladies inflammatoires, infectieuses ou cancéreuses. Elle est primordiale pour orienter le traitement, particulièrement en cas de cancer.

Cette technique est très répandue et donne accès à des informations spécifiques au tissu prélevé. Le prélèvement peut être réalisé par un chirurgien dans un bloc opératoire, ou par un médecin spécialiste (par exemple le dermatologue) dans son cabinet. En effet, selon la nature du tissu à analyser, le recueil peut s’effectuer en surface, avec une aiguille ou par aspiration à la seringue. Les organes concernés par cet examen sont nombreux : sein, foie, rein, poumon, utérus, vessie, bronches, moelle osseuse, estomac, prostate, paupières, langue, etc.

Une biopsie est demandée par le médecin lorsqu’il souhaite affiner ou établir son diagnostic. Elle permet notamment de déterminer le caractère malin ou non d’une lésion, et d’en suivre l’évolution.

On distingue plusieurs types de biopsie :

  1. La biopsie transcutanée, aussi appelée « ponction-biopsie », utilise une grosse aiguille, parfois associée à une aspiration à la seringue. Le prélèvement est effectué sous contrôle échographique (ou scanner).
  2. La biopsie endoscopique nécessite l’utilisation d’un endoscope (tube flexible muni d’une caméra et d’une lampe) afin de visualiser la lésion et d’en prélever une partie. Selon l’organe à explorer, on distingue plusieurs types d’endoscopie : le coloscope ou fibroscopie gastroduodénale pour le tube digestif, l’hystéroscopie pour l’utérus, la cystoscopie pour la vessie, la fibroscopie bronchique pour les bronches, etc. Les organes contenus dans l’abdomen sont également accessibles par endoscopie grâce à une petite incision au préalable.
  3. La biopsie extemporanée est l’examen immédiat du prélèvement au microscope (pendant l’opération) pour déterminer si la poursuite de l’opération est indiquée ou non.
  4. La biopsie exérèse désigne l’ablation totale d’une tumeur suivie d’un examen anatomopathologique.

Préparation

Une biopsie ne nécessite pas de préparation particulière. Comme pour tout acte chirurgical, un examen clinique général est réalisé au préalable afin de déterminer l’état de santé du patient, ses antécédents médicaux et ses traitements en cours. Ensuite, une préparation « psychologique » est prodiguée pour expliquer au patient le déroulement et l’objectif de l’examen.

En cas d’anxiété liée à la biopsie, il est possible d’avoir recours à une prémédication à visée calmante.

Déroulement de l’examen

Une biopsie est systématiquement effectuée sous anesthésie locale ou générale. Elle est donc indolore. La durée de cet examen est variable et dépend de la technique utilisée et de l’organe ou du tissu à analyser. La biopsie est effectuée soit à l’aiguille (ou trocart) lorsqu’elle est transcutanée, soit avec un endoscope en passant par les voies naturelles comme le tube digestif ou les bronches par exemple. Le prélèvement est placé dans un tube stérile contenant du formol pour garantir sa conservation et expédié (par La poste ou un coursier) au laboratoire d’analyses.

Les points de suture sont fréquents à l’endroit du prélèvement afin de faciliter la cicatrisation. Elle est obtenue entre 5 et 15 jours, selon la localisation.

Les risques d’une biopsie sont principalement de type cicatriciel (capacité de cicatrisation très variable d’un individu à l’autre), ou liés au geste chirurgical (hémorragie, infection, etc.) ou à l’anesthésie.

Les suites de l’examen

L’analyse des prélèvements au microscope permet de visualiser les cellules sanguines (comme les globules blancs qui sont des cellules immunitaires) mais aussi d’autres particularités tissulaires dont l’activité enzymatique (réactions chimiques dans les tissus), l’existence de molécules cibles ou de gènes spécifiques.

Les résultats de la biopsie sont généralement disponibles dans les 8 à 10 jours suivant le prélèvement. Cependant, dans le cas de la biopsie extemporanée, les données sont disponibles immédiatement.

Selon les résultats de l’examen, et en dehors d’un objectif diagnostic, la biopsie a des répercussions à la fois pronostiques et thérapeutiques. En effet, l’analyse histologique qui en découle permet d’orienter le traitement d’une pathologie selon la gravité des lésions, le type de lésion et l’étendue de l’affection.

Charline D., Pharmacien

– Les biopsies de peau. Dermato info. – Consulté le 03 octobre 2017.