Une fibroscopie, aussi appelée endoscopie est un examen médical permettant de visualiser l’intérieur d’un organe ou d’une cavité grâce à l’introduction par un orifice naturel, d’un câble souple équipé d’une caméra et d’une lampe. Cet examen effectué soit à visée diagnostique, soit thérapeutique peut nécessiter une anesthésie générale et une hospitalisation courte.

Définition et objectif d’une fibroscopie

Qu’est-ce qu’une fibroscopie ?


Une fibroscopie, aussi appelée endoscopie est un examen médical qui permet d’observer l’intérieur de l’organisme, à savoir : l’œsophage, l’estomac, les bronches, le côlon, le rectum, l’urètre ou la vessie.

Cet examen est aussi bien utilisé à des fins diagnostiques (pour mettre en évidence une pathologie) que thérapeutiques (par exemple en cas de polypes à retirer). La fibroscopie consiste à filmer ou prélever des échantillons de tissus à analyser.

L’appareil utilisé est un fibroscope (tube d’un diamètre compris entre 5 et 12 millimètres et d’une longueur de 40 à 150 centimètres). Il est introduit dans l’organisme par les voies naturelles, ou via une petite incision. Une petite caméra localisée à l’extrémité de l’appareil permet de transmettre les images directement sur un écran d’ordinateur.

Les différents types de fibroscopie

Il existe plusieurs types de fibroscopie.

La fibroscopie oestro-gastroduodénale, aussi appelée gastroscopie est prescrite pour dépister des ulcères, des inflammations, des infections ou des tumeurs. Le fibroscope est introduit par la bouche.

La fibroscopie bronchique, ou bronchoscopie, est utilisée pour le diagnostic d’une obstruction bronchique, une infection, une tumeur, une inflammation ou la présence d’un corps étranger coincé dans les bronches. Dans ce cas, le fibroscope peut être introduit par le nez ou par la bouche.

La coloscopie a pour objectif la visualisation du rectum et du côlon à la recherche de polypes, cancers, diverticules, inflammations ou infections. Le coloscope est introduit par l’anus.

La cystoscopie permet l’exploration des voies urinaires. L’examen est réalisé sous anesthésie générale. Il sert à détecter des polypes, des cancers, des malformations, des inflammations ou infections.

L’arthroscopie est effectuée au niveau des genoux ou des épaules. Elle consiste à examiner les articulations par le biais du fibroscope introduit dans l’articulation à la recherche d’une rupture du ménisque du genou, d’une malformation, d’une lésion ligamentaire, d’un corps étranger ou de débris cartilagineux.

Enfin, l’hystéroscopie permet de diagnostiquer les malformations, les fibromes, les tumeurs, les obstructions ou les infections urinaires. Le fibroscope est introduit par le vagin.