Rhinopharyngite ou rhume

juin 2021 par

Rhinopharyngite-header

Une rhinopharyngite est une infection virale très fréquente, surtout en hiver. C’est une atteinte inflammatoire du pharynx, situé à l’arrière des fosses nasales (rhinopharynx), à laquelle vient s’associer une inflammation de la muqueuse nasale. Cette pathologie est plus fréquente chez l’enfant (entre 6 mois et 7 ans), que chez l’adulte. C’est la première cause de consultation en pédiatrie. La rhinopharyngite est principalement d’origine virale, avec une évolution spontanément favorable en 7 à 10 jours en moyenne. Une consultation médicale n’est pas nécessaire, sauf en cas de complications. Lors de celle-ci, le diagnostic de la rhinopharyngite est uniquement clinique. Le traitement médicamenteux comprend généralement un antalgique (paracétamol) et un vasoconstricteur, associés à des lavages de nez réguliers pour soulager les symptômes.

Définition et symptômes

Qu’est-ce qu’une rhinopharyngite ?

Une rhinopharyngite, plus souvent appelée rhinite ou rhume, est une infection virale et bénigne des muqueuses nasales et pharyngées. Le pharynx est situé à l’arrière des fosses nasales.

Une rhinopharyngite est une pathologie contagieuse survenant plus volontiers durant l’hiver et l’automne. Elle est d’origine virale. Près de 200 virus différents sont capables de provoquer cette maladie (rhinovirus, virus respiratoire syncitial ou VRS, virus influenzæ et para-influenzæ, coronavirus, etc.).

Les virus sont responsables de l’augmentation des sécrétions (mucus) accompagnée d’une diminution de leur évacuation, d’où la congestion nasale. Une surinfection bactérienne peut également se développer. Les bactéries présentes dans les sécrétions rhinopharyngées sont surtout Streptococcus pneumoniae, Haemophilus influenzae et Staphylococcus aureus.

Un adulte peut contracter jusqu’à 4 rhinopharyngites dans l’année. Cependant, ce sont les enfants qui sont les plus touchés par cette affection.

Plusieurs facteurs favorisent la survenue d’une rhinopharyngite :

Plusieurs facteurs favorisent la survenue d’une rhinopharyngite :

  • Un affaiblissement temporaire de l’immunité, en cas de surmenage, de fatigue ou de stress, par exemple ;
  • Une pathologie chronique, comme la mucoviscidose, qui affecte le système immunitaire ;
  • Une anémie résultant d’une carence martiale ;
  • La présence d’allergies ;
  • Un reflux gastro-œsophagien qui irrite le pharynx ;
  • La vie en collectivité (crèche, école, etc.) favorise la circulation des virus ;
  • Le tabac, la pollution et une atmosphère trop sèche qui altèrent la muqueuse respiratoire.

Les symptômes et les complications de la rhinopharyngite

symptômes du rhume

Les premiers signes d’une rhinopharyngite sont généraux : fatigue, frissons, sensation de tête lourde, courbatures.

Ce n’est que quelques heures après que les symptômes rhinopharyngés s’installent : sécheresse du rhinopharynx, démangeaisons pouvant causer des éternuements et les yeux sont larmoyants.

L’obstruction nasale s’installe progressivement. Elle peut n’affecter qu’une narine, les deux ou l’une et l’autre en alternance. Une rhinorrhée (écoulement nasal) est associée, le patient se mouche souvent, ce qui irrite les fosses nasales et la lèvre supérieure.

D’autres symptômes peuvent être associés :

  1. Des maux de tête;
  2. Une impression de congestion au niveau du visage ;
  3. Une impression d’oreille bouchée ou otalgie (douleur de l’oreille).

A noter ! il n’y a généralement pas de fièvre associée, ou peu

Après 2 ou 3 jours, l’écoulement nasal change d’aspect. Il devient plus épais et prend une coloration jaune-verdâtre. Celui-ci redevient translucide et moins épais dans les jours qui suivent jusqu’à ce que l’obstruction disparaisse. A noter qu’un écoulement verdâtre ne témoigne pas de la présence d’une infection bactérienne, c’est l’évolution normale d’un rhume.

Une rhinopharyngite est une infection bénigne, elle guérit spontanément en moins de vingt jours. Sa durée et son intensité varient d’un patient à un autre, elle peut guérir en 5 jours chez certains patients, alors qu’il faudra 20 jours chez d’autres.

Bien que très rares, des complications peuvent survenir. La plus fréquente est l’hyperthermie, qui peut s’accompagner de convulsions. Les rhinopharyngites se compliquent aussi par la survenue d’infections bactériennes : otites moyennes aiguës, sinusites, conjonctivites, etc. D’autres complications peuvent également survenir comme des laryngites, diarrhées, vomissements, etc.

Charline D.
Pharmacienne.
Spécialiste dans le domaine des essais cliniques et passionnée de neurologie.
Aime le sport et la mode.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.