Hypotrichose

septembre 2021 par

Hypotrichose : l’arrêt du développement pileux

L’hypotrichose est une affection de la peau et du cuir chevelu caractérisé par un arrêt de la croissance pilaire. Les poils et les cheveux ne poussent plus sur une partie du corps ou sur la totalité des zones habituellement couvertes de poils et cheveux. L’affection peut survenir suite à un stress important, un changement alimentaire ou un dérèglement hormonal. Par ailleurs, diverses maladies génétiques peuvent causer cette affection, par exemple, l’alopécie de Pinkus ou le syndrome d’Hallermann Streiff François. Le diagnostic implique un bilan complet de la peau et du cuir chevelu. Aucun traitement ne permet de traiter l’hypotrichose.

Définition et symptômes de l’hypotrichose

Qu’est-ce que l’hypotrichose ?

L’hypotrichose est une atteinte dermatologique qui affecte plus particulièrement la peau et le cuir chevelu.

La perte de cheveux est un phénomène normal. En effet, chaque jour, et de façon normale, plus ou moins de cheveux sont perdus de façon à laisser place aux nouvelles pousses. La perte de cheveux est plus importante avant l’hiver et avant l’été. En dehors de ces périodes, et en cas de perte importante, la chute de cheveux est pathologique.

hypotrichose chez un homme

Le terme hypotrichose est la contraction des deux mots grecs suivants : « hupo » qui veut dire « manque » et « trikhos » qui signifie « cheveux ou poils ».

L’hypotrichose est une maladie caractérisée par l’arrêt de la croissance pilaire.

L’origine de la maladie est fréquemment héréditaire. En effet, elle fait partie de plusieurs syndromes très rares. Plusieurs gènes ont été identifiés. Le mode de transmission est autosomique dominant. Autrement dit, l’anomalie génétique n’est pas portée par les chromosomes sexuels, les deux sexes sont donc touchés de la même façon. Une seule copie du gène anormal suffit à déclencher la maladie, d’où le terme « dominant » pour qualifier le mode de transmission.

Pour rappel, chaque gène constituant un individu est disponible en deux copies, l’une transmise par la mère et l’autre par le père. Un parent atteint d’hypotrichose, a donc une chance sur deux de transmettre la maladie à sa progéniture.

À noter ! Quelques cas d’hypotrichose avec un mode de transmission récessif (nécessité d’avoir deux copies anormales du gène pour que la maladie s’exprime) ont été rapportés.

D’autres causes existent, notamment, un stress important, une modification de l’alimentation ou une perturbation hormonale.

Quels symptômes ?

L’hypotrichose se manifeste par l’absence de poils ou cheveux sur certaines parties du corps ou toutes celles habituellement concernés par la pilosité.

Lorsque l’atteinte est localisée au cuir chevelu, et uniquement cette zone, on parle d’alopécie du cuir chevelu ou de calvitie.

Dans les cas où l’atteinte est d’origine génétique, on observe une perte précoce des cheveux. Elle survient tôt dans l’enfance. Elle peut être associée à une atteinte plus ou moins importante des poils : sourcils, cils, poils axillaires, poils pubiens.

À noter ! La peau, les ongles et les dents ne sont pas concernés.

Diagnostic et traitement de l’hypotrichose

Quel diagnostic ?

Le diagnostic de cette affection est établi par un médecin généraliste et/ou un médecin dermatologue.

hypotrichose est établi par un médecin généraliste

Le médecin réalise un examen minutieux de la peau et du cuir chevelu. Il pourra, par ailleurs, exclure certaines maladies dont les manifestations peuvent être proche de l’hypotrichose.

Comme il existe diverses formes génétiques d’hypotrichose, une analyse génétique peut être nécessaire.

Quel traitement ?

Il n’existe aucun traitement pour l’hypotrichose.

En revanche, des solutions esthétiques peuvent être proposées comme des greffes de cheveux ou des implants capillaires.

Charline D., Docteur en pharmacie

Sources
– Hypotrichose simple. orpha.net. Consulté le 27 juillet 2021.
– Hypotrichose. larousse.fr. Consulté le 27 juillet 2021.
Charline D.
Pharmacienne.
Spécialiste dans le domaine des essais cliniques et passionnée de neurologie.
Aime le sport et la mode.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.