Un chalazion est une affection oculaire fréquente résultant de l’inflammation d’une glande au niveau de la paupière. Bien que sans gravité, il peut être douloureux et gênant.

chalazion

Définition du chalazion

Un chalazion est une inflammation à l’origine d’un enkystement d’une glande de la paupière. Cette réaction inflammatoire est due à un engorgement d’une glande de Meibomius située dans l’épaisseur des paupières. Elle a pour rôle est de sécréter une substance grasse se mêlant aux larmes pour lubrifier l’œil. En effet, le chalazion se forme lorsque le petit canal qui draine la glande se bouche.

Les glandes de Meibomius sont des glandes localisées dans l’épiderme de la paupière. On en compte entre 30 et 40 sur chaque paupière. Leur objectif est de sécréter le « meibum », une des substances constituant le liquide lacrymal (ou les larmes). Parfois, lorsque le meibum est trop épais, le petit canal s’obstrue et finit par se boucher. Avec l’accumulation de substance, il se met à gonfler.

Un chalazion se traduit donc par la présence d’une petite boule sous la peau, généralement douloureuse. Bien que parfois handicapante, cette affection est bénigne, ne présente aucun risque pour la santé et n’est pas contagieuse.

Sa taille varie. Elle peut être de l’ordre d’une lentille, d’un petit-pois voire d’une olive. Le chalazion peut aussi bien être localisé sur l’extérieur de la paupière, auquel cas, il est très visible, que sur l’intérieur de la paupière où il est nécessaire de la retourner pour le voir.

À savoir ! Il ne faut pas confondre chalazion et orgelet. Les deux infections sont liées à une infection ou inflammation de la paupière. Cependant, leur origine et leurs symptômes diffèrent. En effet, l’orgelet se développe suite à une infection en bordure de la paupière, au niveau de la racine des cils.

Parfois, après quelques jours, le chalazion peut s’infecter. Il devient alors rouge et douloureux. L’infection est le plus souvent causée par un staphylocoque, une bactérie très commune de la peau, qui peut atteindre la paupière.

Certains individus sont particulièrement sujets aux chalazions qui ont par ailleurs souvent tendance à récidiver. L’affection est favorisée par l’existence d’une sécheresse oculaire.

Symptômes

Tout individu peut un jour avoir un chalazion. Cependant, cette affection est essentiellement rencontrée chez les enfants. Il se présente au début comme une tuméfaction rouge, chaude et douloureuse de la paupière. A noter que toute inflammation au niveau des yeux ou des paupières doit faire l’objet d’une consultation médicale.

Au début, un chalazion se manifeste souvent par une douleur isolée au niveau de la paupière. Puis en une journée voire deux, une petite masse rouge et ronde se forme dans l’épaisseur de la paupière.

Traitement

En cas de premier chalazion, il est avant tout nécessaire de consulter un médecin ou un ophtalmologiste afin de confirmer le diagnostic.

Le traitement d’un chalazion consiste à ramollir et vider les sécrétions de la glande concernée. Pour cela, il est nécessaire d’effectuer deux fois par jour des soins de la paupière. Tout d’abord, il faut appliquer une compresse humide et chaude pendant plusieurs minutes (au minimum 5 minutes), plusieurs fois par jour. Un collyre antibiotique et/ou une pommade à base de cortisone peuvent être prescrits pour aider à réduire l’inflammation. Le traitement est long : plusieurs semaines généralement.

Lorsque le chalazion est au stade de kyste, autrement dit que la boule est dure, ou lorsque les traitements précédemment décrits ne sont pas efficaces, une incision chirurgicale est nécessaire. Elle est réalisée par un ophtalmologiste, sous anesthésie locale, en quelques minutes.

Enfin, toute récidive doit faire l’objet d’une consultation auprès d’un ophtalmologiste afin d’en déterminer la cause.

Charline D., Docteur en pharmacie

– Qu’est-ce qu’un chalazion. Laboratoire Théa. Consulté le 5 juin 2018.
– Reconnaître un orgelet. Ameli. Le 24 avril 2017.