Mannequin de trachéotomie

La trachéotomie consiste à ouvrir la trachée pour la mise en place d’une canule de trachéotomie dans l’orifice. Cette intervention est indiquée lorsque les voies aériennes supérieures sont bloquées à cause d’une tumeur, d’un œdème ou d’une hémorragie. Une trachéotomie chirurgicale permet l’entrée l’air dans les poumons en court-circuitant le nez et la bouche. Elle est également utilisée pour prévenir les fausses routes.

Définition et objectif

Rappels anatomiques

La gorge est composée de 2 zones distinctes : le pharynx et le larynx.

Le pharynx est un conduit permettant de relier la bouche et le nez à l’œsophage et au larynx situé juste en dessous. Ainsi, il permet le passage des aliments de la bouche vers l’œsophage, et de l’air vers le larynx (puis la trachée et les poumons).

Schéma de rappel anatomique de la tête

Le larynx relie le pharynx à la trachée au niveau des cordes vocales. A l’entrée du larynx, on trouve l’épiglotte qui permet de protéger le larynx en basculant en arrière lors de la déglutition. Elle permet ainsi d’empêcher les aliments de passer dans le larynx et la trachée.

La trachée est un conduit à la fois fibreux et cartilagineux qui conduit l’air jusqu’aux poumons.

Qu’est-ce qu’une trachéotomie ?

La trachéotomie est une intervention chirurgicale qui repose sur la création d’une petite ouverture, appelée trachéostome, dans la trachée pour y placer une canule. Elle est effectuée entre la pomme d’Adam et la base du cou.

À savoir ! Une trachéotomie peut être permanente ou transitoire.

Diverses situations peuvent impliquer la réalisation d’une trachéotomie :

  • Une obstruction des voies respiratoires à cause d’une tumeur présente dans la gorge. Par ailleurs, le traitement du cancer du larynx peut entraîner la mise en place d’une trachéotomie temporaire pour permettre au patient de respirer correctement après une intervention chirurgicale ;
  • Une chirurgie du nez, du pharynx ou du larynx ;
  • Une paralysie des cordes vocales ;
  • Des fausses routes fréquentes ;
  • Un larynx non fonctionnel. On parle de trachéostomie lorsque la pose de la canule est définitive, en cas de laryngectomie (ablation du larynx) par exemple.

Il existe divers types de canules selon la morphologie du patient, ses besoins respiratoires, ces capacités phonatoires et le risque hémorragique. C’est le chirurgien qui fait le choix de la canule à utiliser. On distingue, les canules : rigides, souples, à ballonnets (permet le branchement à un respirateur artificiel) ou fenêtrées (pour faciliter la parole).