Naissances de jumeaux : les grossesses gémellaires ont doublé

Feb 10, 2016 par

Naissances_jumeaux_grossesses_gemellaires_double

En moins de 40 ans, les naissances de jumeaux ont presque doublé (+80%) en France. Au 21e siècle, les nouveau-nés jumeaux représentent 3% des naissances totales. Un chiffre à première vue anecdotique, mais qui pourrait à terme poser des problèmes de santé publique.

Pourquoi les taux ont brusquement augmenté ?

L’Institut national d’études démographiques (INED) explique le boom des naissances gémellaires de deux façons. Les deux-tiers de cette hausse viendraient de la généralisation des traitements contre la stérilité (stimulations hormonales, fécondation in vitro, insémination artificielle, chirurgie…). Le dernier tiers est accordé au retard des maternités. En effet, les grossesses ont en moyenne lieu après 30 ans. Les études ont par ailleurs montré que les couples ou les femmes les plus fertiles ont des jumeaux plus fréquemment que le reste de la population.

Si ces facteurs expliquent l’augmentation des grossesses gémellaires, le rapport montre aussi que d’autres facteurs sont limitants. Les femmes qui accouchent de jumeaux seraient peu enclins à une nouvelle grossesse. La taille de la famille est devenue le principal paramètre pour la limitation volontaire des grossesses. Nadège Couvert, doctorante à l’INED, montre ainsi que le taux de gémellité est un indicateur efficace des changements biologiques et sociaux pour une époque donnée.

Les jumeaux ne sont pas avantagés

Le développement fœtal, l’accouchement et les premiers mois de la vie sont moins confortables dans les grossesses multiples que dans les grossesses simples. Il n’est pas rare que les accouchements de jumeaux soient prématurés, que leur poids soit bien inférieur à la moyenne, ou que des complications interviennent durant la grossesse. Les statistiques montrent d’ailleurs un taux de mortalité 3 à 10 fois plus élevé chez les nouveau-nés de grossesses gémellaires. (1)

Certains parlent même de problème de santé publique : les proportions de naissances gémellaires sont devenues si importantes qu’elles ont tendance à ralentir la baisse de la mortalité infantile. Le danger est aussi plus grand pour la mère. Les femmes ayant perdu leurs enfants jumeaux à l’occasion de leur premier accouchement vivent en général une situation d’échec traumatisante. (2)

Article suggéré : Est-il dangereux de réveiller un somnambule ?

Hadrien V. Pharmacien


Source
G. Pison & N. Couvert. « La fréquence des accouchements gémellaires en France ». INED. Consulté le 10/02/16
1. J. C. Gabilan. « Mortalité et morbidité périnatale chez les jumeaux ». Papiernik-Berkhauer. 1991 
2. N. Couvert. « Avoir d’autres enfants après une grossesse gémellaire : une analyse des comportements ». INED. 18/02/05

Hadrien V.
Pharmacien.
Spécialiste en produits vétérinaires, aime particulièrement étudier l’actualité et les nouveautés dans ce domaine.
Passionné de digital et webmarketing dans le milieu de la santé.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.