Rougeole, Ebola, grippe : quel virus est le plus contagieux ?

Maladies virales

Rédigé par Pierre M. et publié le 22 novembre 2017

Le virus Ebola est-il plus contagieux que la rougeole ? À priori on serait tenté de répondre par l’affirmative, pourtant le virus de la rougeole est près de 10 fois plus contagieux que le virus Ebola qui a fait 12 000 morts en Afrique lors de l’épidémie débutée en janvier 2015, et 6 fois plus contagieux que le virus de la grippe espagnole de 1918 responsable du décès de 25 à 50 millions de personnes à la fin de la première guerre mondiale.

virus contagieux

Contagiosité et virulence des maladies infectieuses.

En virologie on distingue la virulence d’un virus, c’est-à-dire sa capacité à induire une infection grave, de sa contagiosité, qui correspond à la capacité du virus à déclencher une maladie chez une personne contaminée.

R0 et la propagation d'un virusLes scientifiques peuvent mesurer la contagiosité d’une maladie grâce à une formule mathématique appelé R0 ou R zéro. Le R0, également appelé taux de reproduction du virus, permet de connaître le nombre moyen de personnes qu’une personne contagieuse pourrait infecter. Ce taux s’applique, et se calcule à partir d’une population qui est entièrement susceptible d’être infectée, c’est-à-dire qui n’a pas encore été vaccinée ni immunisée contre l’agent infectieux. Si de nos jours, ce genre de situation est de plus en plus rare ; le R0 reste un outil clé en épidémiologie pour mettre en œuvre des campagnes de vaccination et prévenir la propagation de nouveaux virus émergents.

Selon la valeur du R0, les instituts de veille sanitaire pourront savoir si une maladie pourra se propager et provoquer une épidémie.

  • Pour un R0<1, une personne infectée infectera une personne au plus. Dans ce cas, le nombre de nouveaux cas déclinera rapidement et la présence de la maladie dans la population s’effacera.
  • Pour un R0=1, une personne infectée infectera une personne. Dans ce cas, le nombre de nouveaux cas augmentera de manière régulière sans causer d’épidémie.
  • Pour un R0>1, une personne infectée infectera plus d’une nouvelle personne. Dans ce cas, la maladie va se propager dans la population et pourra devenir épidémique.

Contagiosité : comment calcule t-on le R0?

Le R0 se calcule sur la base de trois facteurs : « R0= transmissibilité x le nombre de contacts sociaux x durée de la période contagieuse »

La transmissibilité

C’est la probabilité de transmission d’une maladie. Ce facteur est très dépendant du niveau d’hygiène d’une population (lavage de mains, port de masque), et peut être diminué grâce à la vaccination et aux campagnes de prévention.

Le nombre de contacts sociaux

Il s’agit du nombre de contact direct qu’ont les gens entre eux : se faire la bise, se serrer la main, se prendre dans les bras. En cas d’épidémie, le taux de contact direct peut être contrôlé en prenant des mesures de précaution telles que la fermeture des lieux publics ou le placement en quarantaine des personnes infectées.

La durée de la période contagieuse

Cette durée est dépendante du virus, et peut être dépendante de l’âge de la personne contaminée (adulte ou enfant). Plus cette période est longue, plus la probabilité de contaminer de nouvelles personnes est grande.

Combien de personnes faut-il vacciner pour stopper une épidémie ?

En connaissant le taux de reproduction (R0) d’un virus, les scientifiques et les cliniciens peuvent déterminer le pourcentage de la population qu’il conviendrait de vacciner pour stopper une épidémie. Ce pourcentage se calcule à partir de la formule suivante : % de population à vacciner= (1-1/R0) x100. Par exemple, le R0 du virus de la rougeole est compris entre 12 et 18, le pourcentage de population à vacciner pour stopper une épidémie est compris entre 91% et 94%.

Le R0 est un outil important dans les études épidémiologiques. Si de nombreuses actions de santé publique sont mises en place pour limiter la propagation des maladies infectieuses, il est également important de connaître les mesures d’hygiène à suivre pour limiter la propagation des maladies infectieuses lors d’épidémies: se laver les mains régulièrement, limiter le contact avec les personnes malades, ou avec les personnes saines si vous êtes malades.

Pierre M., Journaliste scientifique


– Vaccinology : an essential guide. Gregg N. Mulligan et Alan D.T. Barnett, Wiley-Blackwell
– R0. Gauthier Sallet. INRIA et IRD. Epicasa09, 2010.
  • Claude Maudelonde says:

    Très intéressant votre article. Pourquoi n’en feriez-vous pas profiter Wikipedia français dont l’entrée “contagion” est très pauvre.
    En tout cas, merci, votre article m’a permis de mieux lire l’intéressant tableau comparatif du “Monde”, où le R0 n’est défini que de manière très sommaire.
    Cordialement.

    Reply
  • Claude Maudelonde says:

    Très intéressant votre article. Pourquoi n’en feriez-vous pas profiter Wikipedia français dont l’entrée “contagion” est très pauvre.
    En tout cas, merci, votre article m’a permis de mieux lire l’intéressant tableau comparatif du “Monde”, où le R0 n’est défini que de manière très sommaire.
    Cordialement.

    Reply
    • L'équipe Santé sur le Net says:

      Bonjour,
      Merci de votre intérêt envers notre site Santé sur le Net.
      Bonne journée.
      L’équipe Santé sur le Net

      Reply
  • JEAN MASSON says:

    article très intéressant…..mériterait une grande diffusion auprès de ceux qui cherchent à comprendre

    Reply
  • Dans votre article le R0 semble caractéristique d’un pathogène.
    Donc aujourd’hui comment peut-on dire que l’on fait baisser le R0 du covid ? Merci

    Reply
  • Dans votre article le R0 semble caractéristique d’un pathogène.
    Donc aujourd’hui comment peut-on dire que l’on fait baisser le R0 du covid ? Merci

    Reply
    • L'équipe Santé sur le Net says:

      Bonjour.
      Effectivement, la valeur du R0 est une des caractéristiques d’un pathogène mais à un moment donné. C’est pourquoi on peut avoir une action sur le R0 en agissant sur certains facteurs le définissant, comme le nombre de contacts d’un malade par exemple.
      Bonne journée,
      L’équipe Santé sur le Net.

      Reply
  • Bonjour,
    Merci pour votre article, je me permets une petite remarque :
    la formule que vous utilisez pour calculer la couverture vaccinale critique est incomplète. En effet, elle sous-entend que l’efficacité vaccinale est de 100%. Aucun vaccin n’étant parfait, il faut utiliser la formule complète :

    Re = R0 (1-F(1-EVS)(1-EVI))

    Avec :
    Re ratio de reproduction efficace
    R0 ratio de reproduction de base
    F Couverture vaccinale
    EVS Susceptibilité à l’infection chez une personne vaccinée
    EVI Infectiosité chez une personne vaccinée qui a été infectée

    EVS et EVI sont les composantes de l’efficacité vaccinale.
    0=100% d’efficacité vaccinale
    1=0%
    Par exemple, si l’efficacité annoncée est de 80%, alors EVS=0,2.

    EVS est calculé lors des études avant mise sur le marché.
    l’EVI est malheureusement peu étudié. Une étude suggère que pour la grippe saisonnière, un sujet vacciné qui développerait malgré tout la maladie a un plus grand risque de la transmettre qu’un sujet non vacciné atteint. Cependant il est impossible d’extrapoler ce résultat isolé à d’autres situations.

    Voilou,
    Bonne fin de journée à vous,
    Hugo

    Reply
  • Bonjour,
    Merci pour votre article, je me permets une petite remarque :
    la formule que vous utilisez pour calculer la couverture vaccinale critique est incomplète. En effet, elle sous-entend que l’efficacité vaccinale est de 100%. Aucun vaccin n’étant parfait, il faut utiliser la formule complète :

    Re = R0 (1-F(1-EVS)(1-EVI))

    Avec :
    Re ratio de reproduction efficace
    R0 ratio de reproduction de base
    F Couverture vaccinale
    EVS Susceptibilité à l’infection chez une personne vaccinée
    EVI Infectiosité chez une personne vaccinée qui a été infectée

    EVS et EVI sont les composantes de l’efficacité vaccinale.
    0=100% d’efficacité vaccinale
    1=0%
    Par exemple, si l’efficacité annoncée est de 80%, alors EVS=0,2.

    EVS est calculé lors des études avant mise sur le marché.
    l’EVI est malheureusement peu étudié. Une étude suggère que pour la grippe saisonnière, un sujet vacciné qui développerait malgré tout la maladie a un plus grand risque de la transmettre qu’un sujet non vacciné atteint. Cependant il est impossible d’extrapoler ce résultat isolé à d’autres situations.

    Voilou,
    Bonne fin de journée à vous,
    Hugo

    Reply
    • L'équipe Santé sur le Net says:

      Bonjour Hugo,
      Merci de votre contribution.
      Très belle fin d’après-midi.
      L’équipe Santé sur le Net

      Reply
    • Firdaousse says:

      Stp j’ai PFE sur le COVID-19 j’arrive pas a calculer le R0 de cette manière. Prière de m’aider s’il vous plaît. Merci d’avance

      Reply
  • Bonjour, je suis surpris que mon commentaire précédent ne soit pas publié. En effet l’article contient une erreur importante, contraire aux publications références du domaine (notamment LA revue servant de base en épidémiologie vaccinale au Haut Conseil de la Santé Publique).
    Vous proposez la formule simplifiée, en aucun cas applicable à des vaccins contre la Rougeole, la Grippe ou le Coronavirus.
    N’hésitez pas à me contacter par email pour rectifier cela (lenugo@gmail.com).
    Cordialement,
    Hugo

    Reply
  • Bonjour, je suis surpris que mon commentaire précédent ne soit pas publié. En effet l’article contient une erreur importante, contraire aux publications références du domaine (notamment LA revue servant de base en épidémiologie vaccinale au Haut Conseil de la Santé Publique).
    Vous proposez la formule simplifiée, en aucun cas applicable à des vaccins contre la Rougeole, la Grippe ou le Coronavirus.
    N’hésitez pas à me contacter par email pour rectifier cela (lenugo@gmail.com).
    Cordialement,
    Hugo

    Reply
  • A. Tijrini says:

    Merci pour cet article très instructif , R0 expliqué d’une manière très simple, N’étant pas un spécialiste de la santé mais capable d’interpréter aisément le sens des formules mathématiques, j’ai parfaitement saisi la signification du R0, et les 3 facteurs qui permettent sa détermination. Merci beaucoup et bonne continuation dans ce sens.

    Reply
    • L'équipe Santé sur le Net says:

      Bonjour,
      Nous vous remercions pour l’intérêt que vous portez à notre site.
      Très bonne fin de journée.
      L’équipe Santé sur le Net

      Reply
  • DidierM says:

    Je reste interrogatif.sur ce R0. Donc on le calcule, on ne le mesure pas.?
    Dans la formule de calcul, le R0 dépend d’un seul facteur lié à la maladie, à savoir la durée de la période contagieuse.
    Les deux autres critères sont culturels, sociaux, mais ne semblent pas être dépendre du virus ou autre à l’origine de la maladie. Même pour la transmissibilité du virus: l’article parle du lavage des mains, de masque, de niveau d’hygiène, …

    Pourtant le Covid-19 semble beaucoup plus contagieux que la grippe par exemple. (60 % des participants du rassemblement évangélique contaminés en 5 jours, même taux pour les marins du Charles de Gaule, …)
    Mais la durée de la période contagieuse reste la même que pour la grippe, non?

    Du coup pour le Covid-19 on estime à combien la durée de la période contagieuse? Et la transmissibilité? Cette dernière dépend elle ou pas du virus pour un même niveau d’hygiène? Comment l’estime-t-on?

    Reply
  • DidierM says:

    Je reste interrogatif.sur ce R0. Donc on le calcule, on ne le mesure pas.?
    Dans la formule de calcul, le R0 dépend d’un seul facteur lié à la maladie, à savoir la durée de la période contagieuse.
    Les deux autres critères sont culturels, sociaux, mais ne semblent pas être dépendre du virus ou autre à l’origine de la maladie. Même pour la transmissibilité du virus: l’article parle du lavage des mains, de masque, de niveau d’hygiène, …

    Pourtant le Covid-19 semble beaucoup plus contagieux que la grippe par exemple. (60 % des participants du rassemblement évangélique contaminés en 5 jours, même taux pour les marins du Charles de Gaule, …)
    Mais la durée de la période contagieuse reste la même que pour la grippe, non?

    Du coup pour le Covid-19 on estime à combien la durée de la période contagieuse? Et la transmissibilité? Cette dernière dépend elle ou pas du virus pour un même niveau d’hygiène? Comment l’estime-t-on?

    Reply
    • L'équipe Santé sur le Net says:

      Bonjour, effectivement, on calcule le R0. Vous avez raison sur les facteurs pris en compte par rapport à leur liaison directe ou non avec le pathogène.
      Un facteur à prendre en compte est la symptomatologie de la COVID-19. Plus de 80% des personnes infectées n’ont aucun signe de la maladie, ce qui a provoqué, en début d’épidémie, une difficulté à contenir la propagation du virus.
      Les données sur la période contagieuse ne sont pas encore précises : la période d’incubation est de 1 à 14 jours, et une personne infectée a encore des traces de virus dans certains prélèvements (salive…) jusqu’à 1 mois après sa guérison. Cependant, on ne sait pas encore si elle est encore contagieuse. Les données ne sont pas encore définitives sur la transmissibilité, mais elle dépend du virus, mais également d’autres paramètres, comme l’état immunitaire du porteur et du receveur potentiel…
      Nous n’en sommes qu’au début des connaissances sur ce virus !
      Bonne journée,
      L’équipe Santé sur le Net

      Reply
  • Bon article trouvé en cherchant la courbe RO pour le Covid-19 pour la France au jour le jour à l’instar de celles sur les cas (confirmés ou totaux). La formule est intéressante mais où trouver le “% de population à vacciner”. Le RO est dans la bouche de tous les politiques et journaux télévisés, mais impossible d’en suivre l’évolution. Alors qu’il suffit d’aller sur des sites tels ceux d’Oxford ou J.Hopkins pour toutes courbes de tout type sur les cas.
    Si quelqu’un a une piste, on est preneur ….
    Kris

    Reply
  • Bon article trouvé en cherchant la courbe RO pour le Covid-19 pour la France au jour le jour à l’instar de celles sur les cas (confirmés ou totaux). La formule est intéressante mais où trouver le “% de population à vacciner”. Le RO est dans la bouche de tous les politiques et journaux télévisés, mais impossible d’en suivre l’évolution. Alors qu’il suffit d’aller sur des sites tels ceux d’Oxford ou J.Hopkins pour toutes courbes de tout type sur les cas.
    Si quelqu’un a une piste, on est preneur ….
    Kris

    Reply
    • L'équipe Santé sur le Net says:

      Bonjour Kris,
      La formule proposée est une formule simplifiée pour le calcul de la population à vacciner. Elle dépend du R0, qui varie, mais également de l’efficacité du vaccin. Or, en l’absence de vaccin (pour l’instant !) et de donnée sur son efficacité, la formule ne peut être appliquée.
      Bonne journée,
      L’équipe Santé sur le Net

      Reply
  • Honoré Goacolou says:

    Bonjour,
    Lecture très intéressante , mais je reste sur ma faim.
    Je voudrais savoir comment, en pratique, est déterminé R0 à une date donnée.
    Bien cordialement

    Reply
  • Honoré Goacolou says:

    Bonjour,
    Lecture très intéressante , mais je reste sur ma faim.
    Je voudrais savoir comment, en pratique, est déterminé R0 à une date donnée.
    Bien cordialement

    Reply
    • L'équipe Santé sur le Net says:

      Bonjour.
      Le calcul n’est effectivement pas aussi simple que sa définition ! Puisqu’il change rapidement en fonction des mesures prises pour (justement !) essayer de diminuer sa valeur. La transmissibilité et le nombre de contacts sociaux peuvent varier alors que la durée de période contagieuse non. Ce sont des organismes de santé qui ont assez de données qui peuvent déterminer ce R0.
      Désolé de ne pouvoir être plus précis !
      Bonne journée,
      L’équipe Santé sur le Net

      Reply
  • Thomas KMIECIK says:

    Bonjour,

    Sur quelle période doit-on multiplier le R0 pour estimer ou retrouver le nombre de personne infectée ?

    En prenant l’exemple de R0 à 1,5, et une période hypothétique de 1 jour, alors on ferait 1,5 ^ 7 = 17. Ce qui signifierait qu’au bout de 7 jours avec R0 à 1,5, le nombre de personnes infectée serait multiplié par 17 !

    En effet, on évoque toujours le R0 mais jamais sa période ? Est-ce 1 jours, 1 heure, 1 semaine ?

    Cordialement,
    Thomas

    Reply
    • L'équipe Santé sur le Net says:

      Bonjour,
      Le R0 ne permet pas de retrouver exactement le nombre de personnes infectées. En effet, le R0 est dépendant du risque de contracter le virus lors d’un contact, du nombre de contacts sur une unité de temps et du nombre de jours où une personne malade est contagieuse. Le R0 est donc variable au cours du temps, c’est pourquoi on l’appelle ensuite Re, pour « taux effectif ».
      En général, l’unité de temps choisie est la semaine, ce qui permet de faire des rapports hebdomadaires. Mais celle-ci peut varier, c’est pourquoi elle doit être bien définie dans l’étude.
      Nous vous souhaitons une bonne journée,
      L’équipe Santé sur le Net.

      Reply
    • L'équipe Santé sur le Net says:

      Bonjour,
      Merci de faire confiance à Santé sur le Net pour trouver des informations sur votre santé. Le R0 est le taux de reproduction de base. C’est un indice qui permet de connaitre le potentiel de dissémination d’une maladie transmissible. Le R0 de la tuberculose est difficilement calculable car il depend du patient, de l’entourage et de son taux de vaccination.
      Nous vous souhaitons une bonne journée.
      L’équipe Santé sur le net.

      Reply
Ou

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.