La réglisse à bannir durant la grossesse ?!

Feb 18, 2017 par

reglisse grossesse enfant
La réglisse est présente dans de nombreuses confiseries et son goût particulier fait souvent recette auprès des adultes comme des enfants. Mais, elle contient des substances actives sur l’organisme, en particulier la glycyrrhizine. Selon une récente étude, ce composé pourrait perturber le développement de l’enfant, lorsque la mère consomme de la réglisse au cours de la grossesse.

D’où vient la réglisse ?

La réglisse est une plante originaire du sud de l’Europe et de l’Asie occidentale. Le terme réglisse désigne en réalité, la plante entière, sa racine, mais aussi l’extrait aromatique de racine (appelé la réglisse). La réglisse contient de nombreuses substances actives, dont une spécifique, la glycyrrhizine (qui représente 3 à 5 % du poids des racines sèches).

La réglisse est connue et utilisée depuis des millénaires en Asie comme sur le pourtour méditerranéen à la fois dans l’alimentation et en santé. Elle est consommée sous de nombreuses formes :

  • En infusion ;
  • Sous forme de bâtons de réglisse (parties de racines) notamment utilisés comme aide au sevrage tabagique ;
  • En tant qu’ingrédients (dans le pastis de Marseille) ;
  • Pour la fabrication de confiseries ;
  • Sous forme de concentré liquide d’extrait de racine (l’antésite) à diluer ;
  • En poudre ou en sirop pour confectionner des plats salés et des desserts.

En santé, la réglisse est utilisée dans la médecine traditionnelle chinoise, comme stimulant des facultés cérébrales. En Europe, elle a été consommée en sirop contre les ulcères gastriques, la toux ou les problèmes respiratoires.

Plus récemment, plusieurs études se sont intéressées aux effets de la glycyrrhizine sur la santé. Elle aurait notamment des propriétés anti-inflammatoires au niveau digestif, un pouvoir expectorant (fluidification des sécrétions bronchiques) et une action calmante sur la toux.

Mais, la réglisse doit être consommée avec modération, car il existe un risque d’intoxication à la glycyrrhizine. Pouvant survenir pour des doses journalières et répétées supérieures à 300 mg, l’intoxication provoque une hypertension artérielle, des œdèmes et des troubles sanguins (baisse du potassium).

Lire aussiGrossesse Alimentation

Les effets de la réglisse sur le fœtus

Une récente étude finlandaise a analysé l’effet de la consommation de réglisse au cours de la grossesse sur :

  • La puberté, caractérisée par le poids, la taille, l’indice de masse corporelle, la différence entre la taille actuelle et celle attendue à l’âge adulte, ainsi que le score de développement pubertaire ;
  • La production de cortisol ;
  • Les connaissances évaluées par des tests neuropsychologiques ;
  • Les troubles psychiatriques déterminés par des tests comportementaux.

Au total, 378 enfants nés en 1998 ont été examinés entre 2009 et 2011, parmi lesquels :

  • 327 ont été exposés in utero à des doses nulles ou faibles de glycyrrhizine (moins de 249 mg par semaine (moyenne de 47 mg par semaine)) ;
  • 51 dont les mères ont consommé des doses élevées de glycyrrhizine (plus de 500 mg par semaine (moyenne de 845 mg par semaine)).

Limiter la consommation de réglisse au cours de la grossesse

Les résultats obtenus montrent des effets importants de la glycyrrhizine sur les enfants. Les jeunes filles exposées à une forte consommation maternelle de réglisse s’avèrent :

  • plus grandes avec une taille proche de celle attendue à l’âge adulte ;
  • d’un poids supérieur ;
  • avec un indice de masse corporelle plus élevé.

De plus, elles présentent un développement pubertaire plus avancé. Des doses élevées de glycyrrhizine in utero pourraient ainsi favoriser la puberté précoce chez les filles.

Les garçons et les filles, exposés à une forte consommation maternelle de réglisse, ont :

  • un quotient intellectuel inférieur en moyenne de 7 points à celui des enfants, dont les mères n’ont consommé que peu ou pas de réglisse ;
  • des capacités de mémorisation plus faibles ;
  • 3,3 fois plus de troubles de l’attention et d’hyperactivité.

De fortes doses de glycyrrhizine au cours de la vie fœtale pourraient ainsi nuire au développement cérébral de l’enfant.

La glycyrrhizine de la réglisse pourrait s’avérer nocive au cours de la grossesse, en provoquant des troubles du développement de l’enfant. Les recommandations nutritionnelles actuelles ne font cependant aucune mention de cette plante.

Les résultats de cette étude montrent l’importance d’informer les femmes enceintes sur la nécessité de limiter la consommation de réglisse pendant la grossesse.

Estelle B. / Docteur en Pharmacie


Sources :

Räikkönen, K. et al. Maternal Licorice Consumption During Pregnancy and Pubertal, Cognitive, and Psychiatric Outcomes in Children. 2016. American Journal of Epidemiology. DOI: 0.1093/aje/kww172.

Estelle B.
Pharmacienne
Spécialiste de l'information médicale et de l'éducation thérapeutique du patient.
Passionnée par les domaines de la santé et de l'environnement marin.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.