Infirmière qui aide un homme âgé à employer la bande de résistance

La mécanothérapie est une technique de kinésithérapie utilisée depuis l’antiquité qui repose sur l’utilisation de plusieurs appareils comme des poulies, des sangles élastiques, des poids, des coussins, etc. Elle est essentiellement employée pour aider la réhabilitation physique de malades et de blessés.

Qu’est-ce que la mécanothérapie ?

7 images d'articulations et musclesLa mécanothérapie est une discipline de kinésithérapie utilisée pour traiter diverses lésions et pathologies au moyen des génies mécaniques. Elle est exercée aussi bien à l’hôpital qu’en clinique, en maison de retraite ou en cabinet de ville, et intervient à tous les âges de la vie.

Ce traitement consiste à assouplir les articulations et les muscles grâce à des appareils adaptés. Il permet d’exercer le corps à réaliser des mouvements répétitifs dans le but de renforcer la musculature et rééquilibrer les articulations.

À savoir ! La mécanothérapie est créée dans les années  1860 par le docteur Zander.

Les indications de la mécanothérapie sont les troubles musculaires et articulaires. La majorité des patients ayant recours à cette technique souffrent, en effet, de douleurs dans le dos.

La mécanothérapie est aussi bien pratiquée en cabinet de kinésithérapie qu’en centre de bien-être ou de thalasso.

À noter ! L’association de la mécanothérapie et de la thalassothérapie ne peut être que bénéfique pour le patient.

La mécanothérapie est une technique de kinésithérapie dite active. Les techniques actives sont basées sur la mobilisation des muscles, avec des exercices en contre-résistance (poids par exemple). Elles ont pour objectif de renforcer la musculation et d’obtenir une meilleure mobilisation articulaire. Le patient est acteur de sa guérison.

Déroulement d’une séance

Salle de kinésithérapie rempli de matérielLa mécanothérapie est une discipline de kinésithérapie, elle est donc pratiquée par des kinésithérapeutes.  Les kinésithérapeutes sont des professionnels de santé qui exécutent leurs actes sur prescription médicale.

Avant toute manipulation, et à partir du diagnostic du médecin, de l’examen d’éventuelles radiographies puis de son examen clinique, le kinésithérapeute établi un diagnostic kinésithérapique. Il permet de définir les objectifs et les techniques les plus adaptées à mettre en œuvre selon les besoins et les caractéristiques de chaque patient.

Le nombre de séances nécessaires et les techniques à mettre en œuvre sont définis par le kinésithérapeute. A l’issue de chaque séance, le professionnel réévalue les besoins de son patient, et réadapte, si besoin, les techniques et appareillages.

Une séance dure en moyenne 20 à 30 minutes, parfois elle peut aller jusqu’à 1 heure.

À savoir ! La sécurité sociale rembourse 60% des séances.

Charline D., Docteur en pharmacie

– Masseur-kinésithérapeute. MINISTÈRE DES SOLIDARITÉS ET DE LA SANTÉ. Consulté le 22 juillet 2020.
– Kinésithérapeute. CIDJ. Consulté le 22 juillet 2020.