kinesiterapie-manipulation

La kinésithérapie est une discipline paramédicale qui repose sur diverses techniques : massages, mouvements de gymnastique avec ou sans instrument, physiothérapie, etc. Ce professionnel de santé travaille en étroite collaboration avec l’équipe médicale. Il exerce aussi bien à l’hôpital qu’en clinique, en maison de retraite ou en cabinet de ville, et intervient à tous les âges de la vie.

Définition et objectifs

Qu’est-ce que la kinésithérapie ?

kine-seanceÀ savoir ! Le terme « masseur-kinésithérapeute » vient des mots grecs « masseins » (pétrir), « kinésis » (mouvement) et « therapeuein » (soigner).

Le masseur-kinésithérapeute effectue, manuellement ou à l’aide d’instruments, des soins de rééducation et de réadaptation visant à préserver, restaurer ou suppléer l’intégralité, à la fois structurelle et fonctionnelle, d’une personne confrontée à un traumatisme, une maladie ou un handicap.

En France, l’exercice de la kinésithérapie nécessite l’obtention d’un diplôme paramédical d’Etat dispensé à l’issue de 4 ans de formation (plus 1 année de préparation). Cette profession est récente. En effet, ce n’est qu’après la Seconde Guerre mondiale, pour soigner et rééduquer les blessés de guerre que le diplôme de masseur-kinésithérapeute est créé. Plus tard, la loi de santé publique du 9 aout 2008 fait naître l’Ordre des masseurs kinésithérapeutes.

Si le kinésithérapeute soigne les affections bénignes comme les lombalgies, les torticolis ou les entorses, il traite aussi les traumatismes en lien avec des accidents ou les conséquences du vieillissement. Le champ d’application de la kinésithérapie est donc très large : pathologies neurologiques, traumatologie, affections rhumatismales, troubles de l’équilibre, incontinence urinaire et fécale, cancérologie, affections respiratoires, affections cardiovasculaires, troubles de la déglutition, rééducation, etc. Le kinésithérapeute intervient à tous âges dans la vie des patients.

À savoir ! Le kinésithérapeute peut se spécialiser dans divers domaines dont le sport, la rhumatologie, la kinésithérapie respiratoire, voire même en kinésithérapie animalière.

Ainsi, bien que la majorité des kinésithérapeutes exercent en cabinet médical, ils peuvent aussi être présents : à l’hôpital, en centre de rééducation, en maison de retraite, en Ehpad (Etablissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes) ou dans des thermes.

Quels objectifs ?

L’objectif d’une prise en charge kinésithérapique dépend de la condition de son patient.

Il peut ainsi s’agir :

  • De restituer à ce dernier ses capacités fonctionnelles ou sa capacité à mobiliser son corps ;
  • De maintenir des capacités susceptibles de se détériorer à cause d’une pathologie ou d’un accident ;
  • D’apprendre au patient à compenser une perte fonctionnelle dans le but d’améliorer sa qualité de vie.