La réflexologie : définition

Masser les pieds pour soigner les maux du corps ? C’est ce que l’on appelle la réflexologie. Cette technique issue de la médecine traditionnelle chinoise repose sur l‘application de pression sur des zones dites « réflexes » du pied reliées à la partie du corps ou de l’organe qui fait souffrir le patient.

Thérapeute pratiquant la réflexologie

Qu’est-ce que la réflexologie ?

La réflexologie est une technique thérapeutique issue de la médecine traditionnelle chinoise. Sa pratique existe depuis des milliers d’années. On décrit la réflexologie comme étant une méthode manuelle et naturelle centrée sur l’autorégulation du corps humain. L’objectif de la réflexologie est de soulager les symptômes en agissant sur des zones réflexes.

À savoir ! A ce jour, nous ne connaissons pas bien le mécanisme d’action précis de la réflexologie. En effet, il existe pour l’instant peu voire aucune explication de la topographie des zones réflexes ou du mode d’action de la discipline.

En réflexologie, le pied occupe une place primordiale, car il est la représentation du corps en miniature. En effet, chaque zone corporelle, organe ou glande a sa correspondance sur le pied. On parle de « zones réflexes ». Ainsi, l’application de pressions sur certaines de ces zones permet de localiser les tensions, et de rétablir l’équilibre de la partie du corps correspondante. Grace aux stimuli envoyés via des pressions exercées sur la peau, le système nerveux est stimulé et actionne certaines réponses physiologiques qui peuvent être d’ordre moteur, glandulaire ou viscéral.

Atlas de réflexologie plantaire

Bien que la réflexologie plantaire soit la plus répandue, on distingue d’autres formes de réflexologie dont la réflexologie palmaire (des mains) ou encore du visage. La réflexologie palmaire est plutôt employée sur des personnes sensibles comme les personnes âgées ou les femmes enceintes. La réflexologie faciale ou crânienne est privilégiée en cas de trouble psychique, par exemple de forte anxiété ou de surmenage à l’origine d’insomnies ou de migraines à répétition.

Une séance de réflexologie dure, le plus souvent, environ 1 heure. Lors du premier contact, les premières minutes permettent au réflexologue de discuter avec son patient et de le questionner sur ses antécédents médicaux et son état de santé général. Le professionnel procède ensuite à la détente de son patient, et à l’activation de son système lymphatique et veineux avec un massage doux et relaxant. Des pressions plus fortes sont par la suite exercées sur les zones ciblées. Enfin, un massage énergétique conclut la séance.

Le nombre de séances nécessaires et leur fréquence dépendent du trouble et de la réceptivité du patient. Dans un cadre préventif, c’est à dire pour se détendre et se sentir en forme, 1 séance tous les mois voire toutes les saisons semble être un bon rythme. Dans un cadre curatif, c’est-à-dire lorsque le patient vient pour un problème à résoudre, 2 à 3 séances tout les 10 jours peuvent suffire.

À savoir ! Le réflexologue n’établit aucun diagnostic, car ce n’est pas un médecin, il n’est donc pas habilité à le faire. Le rôle du réflexologue est de détecter certains troubles et de soulager certaines douleurs et tensions comme enseigné au cours de sa formation.

D’où vient la réflexologie ?

Les premières traces de l’utilisation de la réflexologie remontent à environ 2000 ans avant Jésus-Christ, en Egypte. C’est dans le tombeau d’un pharaon médecin (Ankhmahor) que fut retrouvé le premier témoignage de l’utilisation de la réflexologie. En effet, on peut observer sur son sarcophage la représentation de diverses scènes comme l’accouchement, l’embaumement et la réflexologie. Sur les représentations de réflexologie plantaire et palmaire, on peut lire inscrit en hiéroglyphe : « Veuillez apaiser la douleur ». Cependant, la civilisation égyptienne n’est pas la seule à avoir eu recours à la réflexologie, on en retrouve des traces ou allusions dans beaucoup d’autres également. Par exemple, en chinois, l’idéogramme « pied » signifie « partie du corps sauvegardant la santé ». En Asie, l’empreinte de pied du Bouddha est toujours illustrée avec diverses petites cases représentant chacune une partie du corps. En Inde, les pieds de Vishnu sont toujours richement garnis de symboles.

Plus tard, au XXème siècle, un médecin américain, le Dr Fitzgerald s’est lui aussi intéressé à la réflexologie. Il propose alors un découpage du corps en plusieurs (dix) zones longitudinales et verticales. C’est la thérapie zonale. Il constate qu’une pression locale sur un orteil ou un doigt a un effet antalgique (suppression de la douleur) sur l’une des dix zones corporelles. Il utilise notamment cette technique dans des opérations ORL. Ce n’est que plusieurs années plus tard, dans les années 1930, que la collaboratrice du docteur, Eunice Ingham, affine le repérage des zones, et met au point une cartographie sur laquelle la totalité du corps est représentée sur les mains ou les pieds. Elle écrit le premier ouvrage de réflexologie et ouvre la première école.

A quoi sert la réflexologie ?

Les bienfaits de la réflexologie sont nombreux.

La réflexologie fait partie des médecines douces et naturelles permettant la relaxation. En effet, le stress est un facteur connu pour être à l’origine de divers dysfonctionnements physiques et psychiques. Sans forcément s’en rendre compte, tout individu peut être soumis au stress du quotidien, et peut développer certains troubles tels que des difficultés pour dormir, des maux de tête, des douleurs musculaires dans le dos, des troubles digestifs, des crampes, un syndrome prémenstruel pour les femmes, de la fatigue, de la déprime, etc.

Les indications les plus courantes de la réflexologie sont : le stress, les troubles du sommeil, les troubles du comportement (hyperémotivité, irritabilité, hyperactivité), les troubles digestifs, les troubles cutanés (acné), les migraines, les lombalgies et les troubles circulatoires.

Malgré les bienfaits de la réflexologie, il faut garder à l’esprit que cette discipline, comme toutes celles de médecine douce ne peuvent en aucun cas se substituer à un traitement ou à un avis médical.

À savoir ! Une séance de réflexologie est facturée environ 60 euros. Elle n’est pas remboursée par la sécurité sociale. Certaines mutuelles prennent en charge une partie de la somme.

Qui pratique la réflexologie ?

La réflexologie est pratiquée par un réflexologue qui est un professionnel de la dissipation des tensions grâce à des techniques de pression. Il favorise la relaxation, prévient le stress et stimule les fonctions d’autorégulation grâce à un toucher spécifique de zones dites réflexes au niveau des pieds ou des mains. Depuis quelques années, certains organismes de formation à la réflexologie ont obtenu la certification professionnelle du titre de réflexologue dans le Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP). Ces formations sont donc certifiantes et reconnues par l’Etat. En revanche, le métier n’est toujours pas réglementé, cela veut donc dire que son exercice reste libre.

Le réflexologue peut exercer en tant qu’indépendant ou salarié, aussi bien à domicile que dans un cabinet. Le plus souvent, la réflexologie est exercée en tant que profession libérale. Cependant, certains d’entre eux interviennent également auprès des entreprises, des hôpitaux ou cliniques, des hôtels, des maisons de retraite, d’associations sportives ou des centres de bien-être.

Charline D., Docteur en pharmacie

– La réflexologie. Fédération Française des réflexologues. Consulté le 13 novembre 2018.
– La réflexologie. Mutuelle miltis. Consulté le 13 novembre 2018.
– Réflexologue. Thérapeutes INFO. Consulté le 13 novembre 2018.