Transfusion : survie variable selon le sexe et l’âge des donneurs

Jul 19, 2016 par

transfusion survie variable sexe age

Le sexe et l’âge des donneurs de sang influerait sur la mortalité des receveurs selon une étude surprenante parue dans JAMA. A noter qu’aujourd’hui, de nombreux patients ne bénéficient pas de transfusion à temps, malgré les dons importants.

Pourquoi donner son sang ?

Chaque année, près de 108 millions de dons de sang sont réalisés dans le monde. Malgré cela, de nombreux patients n’y ont pas accès à temps. L’OMS rappelle que l’approvisionnement en sang sécurisé ne peut être assuré qu’à l’aide de dons réguliers, venant de volontaires non rémunérés.
Un seul don de sang peut servir à plusieurs personnes, grâce au fractionnement du sang. Cette méthode consiste à séparer les différents constituants sanguins et à administrer au patient uniquement ceux dont il a besoin.

Un risque de décès accru selon le sexe

Une étude publiée le 11 juillet dans JAMA Internal Medicine, a montré que la survie des personnes transfusées pouvait varier selon le sexe et l’âge des donneurs.
L’équipe a mené ces recherches, en utilisant les données cliniques de plus de 30 000 patients ayant reçu une transfusion sanguine, sur une période de 7 ans, au sein de l’hôpital canadien « Ottawa Hospital ».
Les résultats ont montré que le sang transfusé issu de donneurs femmes était associé à un risque de décès, toutes causes confondues, augmenté de 8% par unité de sang transfusé (correspondant à une poche de sang), comparativement au sang issu de donneurs masculins.
Ainsi, pour une personne recevant six poches de sang, le risque de décès associé, si ce sang est issu d’une femme serait de 36%, versus 27% s’il s’agit d’un homme.

Age des donneurs et mortalité

Le sang transfusé issu de jeunes donneurs (17-20 ans) était également associé à une augmentation du risque de décès de 8% par unité de sang, en comparaison aux donneurs d’âge compris entre 40 et 50 ans. Pour les donneurs âgés de 20 à 30 ans, le risque augmentait de 6%.

Selon les chercheurs, ces résultats suggèreraient que des composés présents dans le sang de donneurs jeunes ou féminins, pourraient affecter le système immunitaire des receveurs.
Ils insistent sur le caractère observationnel de l’étude, ne permettant pas de conclusion tranchée. Ils encouragent donc vivement le don du sang de tous les donneurs éligibles.

Yasmine Z., Journaliste Scientifique


Sources :
10 faits sur la transfusion sanguine. Site de l’OMS. Juin 2016
Chassé M. et al. Association of Blood Donor Age and Sex With Recipient Survival After Red Blood Cell Transfusion. JAMA Internal Medicine. 11 juillet 2016 / doi:10.1001/jamainternmed.2016.3324
Patients who receive blood transfusions from young, female donors ‘are more likely to die’. MailOnline. 11 juillet 2016

Yasmine Z.
Journaliste Scientifique.
Biologiste spécialisée en Pharmacologie Clinique.
Passionnée d’écriture, elle a un tempérament créatif et un style d’aplomb.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.