L’acupuncture a-t-elle sa place aux urgences ?

Jul 27, 2017 par

Discipline de la médecine traditionnelle chinoise, l’acupuncture trouve de plus en plus sa place dans la prise en charge de nombreuses maladies. Selon une récente étude australienne, elle pourrait également s’avérer bénéfique dans les services d’urgence, pour soulager la douleur de certains patients.

acupuncture services urgence

Médecine chinoise et acupuncture

L’acupuncture est l’un des aspects les plus connus de la médecine traditionnelle chinoise en Occident. Elle consiste à stimuler, au moyen d’aiguilles, certains sites déterminés de la peau, des muqueuses ou des tissus sous-cutanés, dans le but d’améliorer la santé ou de soulager la douleur. L’acupuncteur peut également utiliser d’autres actes de stimulation que les aiguilles :

  • La chaleur ;
  • Des pressions ;
  • Une stimulation électrique ;
  • Un rayon lumineux.

La stimulation de points, sur le trajet des méridiens ou non, vise à favoriser la vitalité d’une région, d’un organe ou d’une fonction déterminée de l’organisme. Les points d’acupuncture sont sélectionnés pour agir efficacement sur un ensemble de symptômes et sur la cause initiale du déséquilibre.

De nombreux bienfaits sont alloués à cette discipline de la médecine traditionnelle chinoise, parmi lesquels les plus importants sont :

  • Le soulagement de la douleur ;
  • Un effet positif sur l’insomnie, le stress, l’anxiété et certains troubles mentaux ;
  • Le rétablissement de l’équilibre naturel du corps ;
  • La modulation du système immunitaire ;
  • Un effet bénéfique sur la circulation, l’oxygénation, la régénération tissulaire et la réparation cellulaire.

Grâce à ses actions, l’acupuncture peut être efficace sur de nombreux problèmes de santé et agir en prévention, en traitement, seule ou en association avec d’autres thérapeutiques.

Acupuncture dans le traitement de la douleur

L’un des principaux champs d’application de l’acupuncture est le soulagement de la douleur, aigüe ou chronique. Face à la consommation croissante de médicaments antalgiques (contre la douleur), le recours aux médecines alternatives est de plus en plus encouragé par les autorités de santé.

Des études ont montré que l’acupuncture est bénéfique dans la prise en charge de la douleur, même si son mécanisme d’action précis reste mal connu.

Ainsi, l’Agence Américaine du Médicament (Food and Drug Administration, FDA) a récemment recommandé que les professionnels de santé acquièrent des connaissances approfondies sur les différentes médecines complémentaires efficaces sur la douleur, et en particulier sur l’acupuncture. L’un des objectifs visés est de limiter l’utilisation des médicaments antalgiques, notamment des opiacés (dérivés de la morphine), qui peuvent entraîner une dépendance et un usage abusif.

Reste à déterminer la place précise de l’acupuncture dans la prise en charge globale et pluridisciplinaire de la douleur, en fonction du cas précis de chaque patient.

L’entrée aux urgences de l’acupuncture

Si l’acupuncture tend de plus en plus à trouver sa place dans l’éventail des médecines alternatives en ville, qu’en est-il  en milieu hospitalier ? Quels bénéfices pourraient apporter cette thérapie dans les services d’urgence ? Pour répondre à cette question, un vaste essai clinique a été mené en Australie entre 2010 et 2011.

L’étude a porté sur 528 patients s’étant présentés aux urgences pour des douleurs lombaires, une migraine ou une entorse de la cheville, avec un score de douleur supérieur ou égal à 4 (selon l’échelle de douleur comprise entre 0 et 10). Parmi eux, trois groupes de patients ont été considérés :

  • 177 patients traités par de l’acupuncture seule ;
  • 178 par de l’acupuncture associée à un traitement médicamenteux ;
  • 173 uniquement par des médicaments.

L’acupuncture montre une action équivalente aux médicaments chez les patients souffrant de douleurs lombaires ou d’une entorse de cheville. Néanmoins, les auteurs ont noté que l’acupuncture et/ou le traitement médicamenteux ne soulagent pas de manière optimale la douleur, qui persiste de manière résiduelle chez la plupart des patients. Les recherches doivent se poursuivre pour mettre au point des stratégies plus efficaces de prise en charge de la douleur.

Cette étude, la plus vaste au monde sur ce sujet, a révélé que l’acupuncture constitue un traitement alternatif, sûr, acceptable pour soulager la douleur, de manière comparable aux médicaments. Elle pourrait particulièrement s’adresser aux patients présentant des contre-indications aux médicaments antalgiques.

Estelle B. / Docteur en Pharmacie

– Découvrir l’acupuncture. Association des Acupuncteurs du Québec. Consulté le 10 juillet 2017.
– Acupuncture for Chronic Pain. Vickers, Andrew J. and al. JAMA 311(9):955-956. doi:10.1001/jama.2013.285478.
– Acupuncture for analgesia in the emergency department: a multicentre, randomised, equivalence and non-inferiority trial. Cohen, Marc M. and al. 2017. Medical Journal of Australia 206 (11): 494-499. Doi: 10.5694/mja16.00771.
– FDA Education Blueprint for Health Care Providers Involved in the Management or Support of Patients with Pain.Food And Drug Administration News. 2017 May 11.
Estelle B.
Pharmacienne
Spécialiste de l'information médicale et de l'éducation thérapeutique du patient.
Passionnée par les domaines de la santé et de l'environnement marin.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.