Antibiotiques : un test sanguin pour savoir qui en a besoin

Jan 26, 2016 par

test-sanguin-antibiotiques

Des chercheurs ont mis au point un test sanguin qui permettra aux médecins de déterminer si l’infection respiratoire de leurs patients est de type bactérien ou viral, et pouvoir ainsi prescrire des antibiotiques en conséquence (1).

Des bactéries super résistantes aux antibiotiques

La consommation excessive et inadaptée d’antibiotiques devient un problème de santé publique majeur. Le développement de bactéries antibiorésistantes (résistantes aux antibiotiques) est grandissant, limitant bientôt les options thérapeutiques chez les patients atteints d’infections avec ces bactéries super résistantes (2).

Afin de répondre à ce problème qui concerne l’ensemble du grand public et des acteurs de santé, l’OMS a organisé en Novembre dernier la première semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques, rappelant que, chaque année, dans l’Union Européenne, 25 000 personnes décèdent à cause de bactéries antibiorésistantes contre lesquelles plus aucun traitement antibiotique n’est efficace.

La lutte contre l’antibiorésistance passe donc par une prescription raisonnée d’antibiotiques : si l’infection est d’origine virale, il n’y a pas besoin d’avoir recours aux antibiotiques.

Un test sanguin pour déterminer si le patient a besoin de prendre des antibiotiques

Des chercheurs de l’université de Duke, aux États-Unis, viennent de mettre au point un test sanguin qui permettra au médecin de déterminer s’il a besoin, ou non, de prescrire des antibiotiques. Le test détecte la réaction génétique du patient face à l’infection. En effet, les chercheurs ont montré que certains de nos gènes n’étaient pas activés de la même façon selon que l’infection est de type bactérien ou viral. Après avoir analysé des échantillons sanguin de 300 patients, les scientifiques ont pu caractériser la signature génétique associée à une infection respiratoire virale, et la différencier de celle associée à une infection respiratoire bactérienne. Si le test est encore dans une phase de développement, la discrimination entre les deux types d’infection est fiable à 87%.

Aux États-Unis, le Centre de Contrôle des Maladies (Center for Disease Control) estime que près de la moitié des prescriptions d’antibiotiques concernant des infections respiratoires ne sont pas nécessaires, et n’apporteront pas de bénéfices aux patients.

A ce jour, la réalisation du test prend une dizaine d’heures, encore trop long pour être utilisé lors d’une consultation; toutefois, les chercheurs souhaitent ramener ce temps à 1 heure, ce qui pourrait encore être un temps d’attente jugé trop long par certains patients. Pour autant, le test permettrait d’être un atout supplémentaire pour les médecins qui doivent convaincre certains patients trop enclins à repartir avec une prescription d’antibiotiques.

Lors du dernier congrès du Forum Économique Mondial à Davos, les grands laboratoires pharmaceutiques se sont engagés à unir leurs efforts pour développer de nouveaux antibiotiques, et ainsi répondre au problème des bactéries super résistantes (3).

(1)    Host gene expression classifiers diagnose acute respiratory illness etiology Tsalik et al., 2016
(2)    Première semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques, OMS
(3)    Les géants de la pharmacie appellent à lutter contre les super-bactéries, Le parisien

Pierre M.
Journaliste scientifique
Passionné par les nouvelles technologies, le web et le canyoning.
Il a un intérêt particulier pour les médecines douces.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.