Quelles applications pour quelles pathologies ?

Oct 11, 2018 par

Plus de 160 000 applications mobiles de santé et de bien-être sont disponibles sur les plateformes de téléchargement (Apple Store et Google Play Store). Parmi elles, 800 sont en français.
Tous les jours, de nouvelles applications sont lancées sur le marché, mais lesquelles faut-il télécharger ? Des applications existent, en fonction des pathologies, des besoins des patients Certaines de ces applications sont payantes, d’autres sont gratuites, elles ont toutes des avantages et des inconvénients ainsi qu’une qualité de contenu différente.

applications mobiles santé - téléphone et montre connectés

Des applications mobiles dédiées

Pour une personne atteinte de diabète, plusieurs applications existent telles que « Mon Glucocompteur » qui permet aux patients de suivre leur glycémie au cours de la journée et « Diabète Gourmand » qui aide le patient à mieux équilibrer ses repas en glucides. Ces deux applications sont gratuites.

Si une femme a oublié de prendre sa contraception, des applications sont également téléchargeables, telles que « Ma pilule by Zentiva » ou bien « PillOops » qui sont également deux applications gratuites.

D’autres applications existent et vous pouvez les retrouver et les télécharger en allant dans la rubrique « forme et santé » de l’Apple Store par exemple.

Beaucoup d’applications concernent l’alimentation et l’activité physique.

Des applications sur les conseils en santé peuvent concerner :

  • La santé en voyage
  • L’aide pour arrêter de fumer

Des applications sont aussi destinées à gérer sa santé au quotidien :

  • Suivi gynécologique
  • Calendrier des menstruations
  • Analyse du sommeil

Qui sont les utilisateurs de ces applications ?

Concernant les applications santé, 53% des utilisateurs ont moins de 35 ans et 49% sont parisiens. Une personne sur cinq a déjà téléchargé une application mobile sur le thème de la santé.

Les informations présentes sur ces applications doivent être des informations médicales correctes et validées en amont par des professionnels de santé.

Les applications mobiles peuvent être reliées à des objets connectés permettant ainsi de :

  • Mesurer le rythme cardiaque
  • Doser la glycémie (taux de sucre dans le sang
  • Analyser la qualité du sommeil
  • Evaluer les ronflements

Application Santé et réglementation

Il est important de noter qu’une application mobile de Santé doit rentrer dans le champ de la réglementation sur la protection des données personnelles.

Concernant la protection des données personnelles, RGPD et loi informatique et liberté :

  • L’accord de la personne est recueilli s’il s’agit d’une application Bien-être, permettant de mieux gérer sa santé ou d’améliorer la qualité de son sommeil. Les données de santé sont collectées à partir de l’appareil mobile.
  • L’accord de la personne n’est pas nécessaire s’il s’agit d’une application de prise en charge sanitaire, par exemple, une application utilisée dans le cadre d’un dispositif de télésurveillance médicale.

À savoir ! les données de santé sont des données relatives à la santé physique ou morale. Ce sont des informations concernant une maladie, des informations obtenues lors d’un test ou d’un examen d’imagerie d’une partie du corps.

Certaines applications mobiles sont considérées comme des dispositifs médicaux ou des dispositifs médicaux de diagnostic in vitro puisqu’ils ont une finalité médicale. Ils doivent donc avoir le marquage CE, qui atteste leur conformité à la réglementation et sont surveillés par l’ANSM.

Léa G

– Applications mobiles en santé et protection des données personnelles : les questions à se poser. CNIL . Consulté le 9 Octobre 2018.
– Appli santé : le guide pour conseiller vos patients . Le Moniteur des Pharmaciens. Consulté le 9 Octobre 2018.
– Applications mobiles de santé : comment s’y retrouver ? Lesquelles utiliser ou conseiller ? Vidal . Consulté le 9 Octobre 2018.
– Logiciels et applications mobiles en santé. ANSM. Consulté le 9 Octobre 2018
Léa G.
Rédactrice scientifique
Passionnée par la virologie, l’immunologie et les enfants.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.