L’asthme et le sport sont-ils compatibles ?

Aug 4, 2016 par

sport-asthme-compatible

A la veille des Jeux Olympiques de Rio, il est intéressant de se pencher sur une maladie qui sévit même dans le domaine du sport : l’asthme. En effet, il est assez fréquent chez les sportifs de haut niveau qui pratiquent tout de même leur discipline.

L’activité sportive peut-elle être néfaste pour les asthmatiques ?

Souvent gênés dans la pratique du sport, les asthmatiques doivent adapter l’exercice physique à leur état respiratoire et aux conditions atmosphériques (temps sec et froid par exemple). Il existe des sports plus recommandés que d’autres tels que la natation, la danse ou encore la marche. En revanche, la pratique d’un sport d’endurance de type cyclisme, sport d’hiver ou athlétisme tend à favoriser le déclenchement des crises d’asthme.

Cependant, la maladie ne doit pas empêcher les personnes à exercer une activité physique pratiquée de façon régulière et équilibrée. Celle-ci permet même un meilleur fonctionnement des muscles respiratoires. Certains sportifs de haut niveau constatent les effets bénéfiques du sport qui les aide à diminuer les symptômes (dont la fréquence des crises), à avoir plus confiance en eux et à être plus performants.

A savoir ! La plongée sous-marine (hors nage avec tuba) n’est pas autorisée.

L’innovation au service d’une meilleure respiration.

Asthme léger ou modéré

Identifié lors d’une étude par des scientifiques britanniques, un nouveau traitement pour l’asthme léger ou modéré est actuellement testé cliniquement suite à des résultats prometteurs. L’objectif serait d’ici 2020, année correspondant aux prochains Jeux Olympiques, de développer une molécule peu coûteuse qui régulerait une protéine, responsable de l’absorption du calcium. Chez les asthmatiques elle est particulièrement active et son fonctionnement est déréglé. Les crises pourraient être mieux contrôlées via ce traitement potentiel, mais l’asthme ne serait pas pour autant guéri.

Asthme sévère

Concernant l’asthme sévère, il existe des traitements personnalisés, très coûteux, qui ciblent directement les agents inflammatoires :

–     Un anticorps anti-IgE ;

–     Le premier anti-IL5 commercialisé aux Etats-Unis et en Europe prochainement.

A savoir ! L’IgE est un type d’immunoglobuline produite par les globules blancs et l’IL5, une protéine secrétée par le système immunitaire.

Par ailleurs, plusieurs techniques pour la réduction des symptômes sont en test et apporteraient de nouveaux espoirs :

–     L’étude internationale Arietta commencée en août 2015 déterminera, en 2018 au plus tôt, quel biomarqueur (sanguin ou urinaire) retenir en fonction des symptômes et particularités des asthmatiques ;

–     Une méthode plus poussée appelée la thermoplastie bronchique, consiste à introduire un cathéter dans les poumons, qui grâce à une température de 65°C peut réduire la masse musculaire lisse bronchique ;

–     Un appareil sous forme de douche conçu en Suède qui filtre l’air pendant la nuit et envoie un flux d’air laminaire à température contrôlée au dormeur, est actuellement testé par des patients britanniques pour déterminer s’il possède une influence sur la réduction de la fréquence et de la gravité des crises.

Il est bien connu que l’activité sportive est essentielle pour la santé et même les asthmatiques doivent en pratiquer pour favoriser la réduction de leurs symptômes. De nouveaux traitements arrivent sur le marché ou sont actuellement en phase de test, et pourront dans le futur améliorer les performances physiques.

Simone VA, Rédactrice


Sources :

Effets de la pratique sportive sur les bronches, Brunel University London, 3 juin 2016

Les nouvelles armes contre l’asthme sévère, Sciences et avenir, 8 mai 2016

Asthme et Sport, IRBMS, 30 septembre 2015

Polina L. Yarova et al., Calcium-sensing receptor antagonists abrogate airway hyperresponsiveness and inflammation in allergic asthma, Science Translation Medicine, 22 avril 2015,   10.1126/scitranslmed.aaa0282

Simone VA.
Rédactrice et Assistante Webmarketing.
Immergée dans le secteur de la e-santé depuis plus d’un an.
Passionnée de sport et d’écriture.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.