Les boissons sucrées, un danger pour la fertilité ?

Mar 25, 2018 par

Les sodas ont su trouver leur place au sein de nos habitudes alimentaires. Boissons sucrées et pétillantes, elles ne cessent d’attirer les consommateurs des plus jeunes aux seniors. Compte tenu des effets d’une consommation excessive de soda sur la santé, des chercheurs américains et danois se sont penchés sur la question du sucre et son impact sur la fertilité. Une consommation excessive de boissons sucrées nuirait-elle à notre fertilité ?

fertilité et problème de couple

Excès de sucre, le revers de la médaille

Le glucose, le galactose, le fructose et le saccharose sont les sucres couramment utilisés en industrie alimentaire. Alors que le sucre joue un rôle clé dans la production d’énergie, nombreuses sont les études ayant prouvé sa toxicité, lorsqu’il est en excès. Dans son rapport « Actualisation des repères du PNNS (Programme National Nutrition Santé) : établissement de recommandations d’apport de sucres » de 2016, l’ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) alerte les consommateurs sur les dangers des sucres liquides tels que les sodas, nectars, jus de fruits frais, encore, les smoothies. Ils ont ainsi démontré que l’excès de sucre entraînait une succession de réactions métaboliques induisant une rupture de l’équilibre de l’organisme. Ainsi, les conséquences sur la santé sont nombreuses. La consommation fréquente de boissons sucrées fait augmenter les niveaux de triglycérides (lipides) et d’urée dans le sang ce qui entraine des effets néfastes pour la santé. En outre, à long terme, le surplus de sucre peut également présenter des effets indirects sur l’apparition du diabète de type 2, sur certains cancers, et sur certaines maladies cardiovasculaires et hépatiques.

Une dégradation croissante de la fertilité

Le sucre joue également un rôle majeur dans la régulation des hormones. Ainsi, une rupture de la balance naturelle du corps entraine de nombreux déséquilibres s’avérant délétères pour l’organisme. Une étude américano-danoise s’est penchée sur le sujet. Les auteurs se sont alors chargés de déterminer les effets du sucre sur la fertilité. L’étude a portée sur une cohorte de 3828 femmes et 1045 hommes nord-américains entre 2013 et 2017. Elle prenait en compte le temps nécessaire pour entamer une grossesse.

Les résultats révèlent qu’une consommation importante de boissons sucrées est associée à une réduction significative de la fertilité. Des effets encore plus accentués chez les sujets ayant consommé plus de 7 boissons sucrées par semaine ont été notés. C’est principalement la qualité des cellules reproductrices des deux sexes qui était touchée, avec une réduction de 20% chez les consommateurs de soda.

Lina R., Journaliste scientifique

– « Intake of Sugar-Sweetened Beverages and Fecundability in a North American Preconception Cohort ». Hatch, E. E., et al. Epidemiology, vol. Publish Ahead of Print, mars 2018.
– L’ANSES actualise les repères de consommations alimentaires pour la population française | ANSES – Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail. Consulté le 20 mars 2018.
– Sucres dans l’alimentation | ANSES – Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail. Consulté le 20 mars 2018.
Lina R.
Journaliste scientifique.
Grande admiratrice des métabolismes Biochimiques et physiologiques.
Devise : « apporter la santé par la nutrition et l’innovation digitale »
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.