Une espérance de vie en bonne santé qui progresse chez les hommes et qui recule chez les femmes

Oct 24, 2019 par

Vivre longtemps tout en vivant bien. Pour mesurer cet indicateur dans la population française, la DREES (Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques) a réalisé une étude statistique sur 14 000 ménages. Bilan ? L’espérance de vie en bonne santé est de 64,5 ans pour les femmes et 63,4 ans pour les hommes. Une progression de 10 mois pour les hommes et un recul de 5 mois pour les femmes par rapport aux chiffres de 2017. Décryptage.

Personnes âgées entre amis avec une bonne espérance de vie

L’espérance de vie en bonne santé en recul chez les femmes

L’espérance de vie en bonne santé ou l’espérance de vie sans incapacité est un indicateur qui combine le nombre d’années vécue set la qualité de vie durant ces années comme le maintien de l’autonomie dans les gestes du quotidien.

Pour rendre compte de leur autonomie, les ménages devaient répondre à cette question : “Êtes-vous limité(e) depuis au moins 6 mois, à cause d’un problème de santé, dans les activités que font les gens habituellement ?”.

Dans cette édition 2018, la DREES, un service de statistiques public piloté par L’Insee, a interrogé 14 000 ménages vivant en France métropolitaine. L’extrapolation de ces données a conclu que l’espérance de vie sans incapacité est en moyenne de 64,5 ans pour les femmes et de 63,4 ans pour les hommes. En 2004, ces chiffres étaient de 64,3 ans pour les femmes et de 61,5 ans pour les hommes.

Ainsi sur ces 15 dernières années, l’espérance de vie en bonne santé a augmenté de -3% pour les hommes et est restée globalement stable chez les femmes (0.3%)
Les données statistiques 2017, montrent que l’espérance de vie en bonne santé recule de 5 mois pour les femmes et progresse de 10 mois pour les hommes.

Pour les statisticiens, ces chiffres s’expliquent par “la baisse de déclaration de limitations fonctionnelles chez les octogénaires, compensée pour les femmes par une légère hausse des déclarations entre 30 et 60 ans”.

Une espérance de vie à la naissance en progression

En 2018, l’espérance de vie à la naissance est au même niveau qu’en 2017 pour les femmes et les hommes avec respectivement 85,3 ans et 79,4 ans. En 2004, ces données étaient de 83,8 ans pour les femmes et de 76,7 ans pour les hommes.

De 2004 à 2018, l’espérance de vie a augmenté de 1,7% pour les femmes et de 3,4% pour les hommes.

En l’espace d’une génération, en termes d’espérance de vie, es femmes ont conservé leur avantage par rapport aux hommes mais l’écart se réduit.

En combinant les données d’espérance de vie à la naissance et celles de l’espérance de vie en bonne santé, on constate que femmes vivent, certes, plus longtemps que les hommes mais avec, une perte d’autonomie.

Place des Français en Europe

Pour l’espérance de vie à la naissance, les Français se situent au-dessus de la moyenne des 28 pays européens qui est de 78,3 ans. Même scénario pour les Françaises puisque la moyenne dans l’UE est de 83,5 ans. L’espérance de vie des femmes françaises se situe sur la deuxième marche du podium européen, juste après les Espagnoles.

Sur le plan de l’espérance de vie en bonne santé, les femmes françaises dépassent de 6 mois la moyenne européenne qui est de 64 ans.

En revanche, les hommes vivent légèrement moins longtemps en bonne santé que leurs homologues européens qui réussissent à vivre sans incapacité jusqu’à 63,5 ans.

Julie P., Journaliste scientifique

– En 2018, l’espérance de vie sans incapacité est de 64,5 ans pour les femmes et de 63,4 ans pour les hommes. DREES. Consulté le 15 octobre 2019.
Julie P.
Journaliste scientifique.
Spécialiste de l'information médicale.
Passionnée par l'actualité scientifique et les nouvelles technologies.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.