Pourquoi le café nous permet-il de rester éveillé ?

Jul 4, 2019 par

83% des français consomment du café et 76% en consomment sur leur lieu de travail. En effet, nous avons tous tendance à prendre une tasse de café le matin au réveil mais aussi lorsque l’on a un petit coup de mou au travail afin de retrouver de l’énergie. Comment se fait-il que le café nous permet de rester éveillé ? Quel est le mécanisme qui se cache derrière cela ?

cafe-eveille

La caféine, une molécule qui agit sur notre cerveau

Le café est l’une des boissons les plus consommées dans le monde et sa consommation a doublé en vingt ans ! 83% des français ont indiqué qu’ils consomment régulièrement du café. Le café est une boisson qui contient de la caféine, molécule qui agit sur notre cerveau et nous tient éveillé. Lorsque vous buvez votre tasse de café, la caféine est absorbée par l’intestin très rapidement et passe dans le sang. Au bout de quelques minutes, cette molécule atteint votre cerveau et au bout d’une heure la concentration de caféine est à son plus haut niveau. Entre 4 et 6 heures en moyenne après ingestion, la moitié de la caféine ingérée sera éliminée par votre corps. Comment cette molécule agit-elle sur notre corps ?

La caféine devance l’adénosine !

La caféine vient agir dans notre cerveau au niveau des neurones. Cette molécule vient en effet se fixer principalement sur des récepteurs présents sur les neurones en prenant la place d’une autre molécule que l’on appelle l’adénosine, qui permet de signaler à notre corps qu’il faut se reposer. L’adénosine est en quelque sorte un frein naturel. C’est en effet l’adénosine qui va provoquer les bâillements ou encore les paupières qui peinent à rester ouvertes puisqu’en effet quand l’adénosine se fixe sur ses récepteurs, l’activité nerveuse est ralentie et nous devenons somnolents. L’adénosine facilite donc le sommeil et dilate aussi les vaisseaux sanguins, probablement pour assurer une bonne oxygénation lorsque nous dormons. La caféine peut se fixer sur le récepteur de l’adénosine puisque ces deux molécules ont “la même forme”.

La caféine agissant comme antagoniste des récepteurs à adénosine, les différents signaux signalant que notre corps à besoins de sommeil ne se manifestent pas et notre corps est donc maintenu éveillé. L’antagonisme de l’adénosine par la caféine provoque l’augmentation de l’activité nerveuse avec la libération d’adrénaline et l’augmentation des niveaux de dopamine. La dopamine est un précurseur de l’adrénaline. L’adrénaline, l’hormone de la fuite ou de la lutte, est donc produite en grande quantité, la fréquence cardiaque augmente et notre organisme produit de l’énergie en grande quantité. Elle va augmenter notre niveau d’attention ainsi que la fréquence cardiaque et donner un pic d’énergie à tout notre organisme. Un effet que les buveurs de café recherchent souvent. L’énergie produite sous forme d’ATP doit donc être dépensée, ce qui explique le fait que nous continuons à être actifs après avoir bu du café. Il est donc déconseillé de boire du café après 15h, afin de faciliter l’endormissement le soir.

Enfin, des études ont été menées et le café semble montrer des effets bénéfiques pour la santé tels qu’une diminution du nombre de décès chez les consommateurs de cette boisson. Vous pouvez retrouver notre article traitant ce sujet en cliquant ici.

Léa G., Journaliste Scientifique

– Pourquoi le café nous tient-il éveillé ? Le Figaro Santé. Consulté le 20 juin 2019.
Léa G.
Rédactrice scientifique
Passionnée par la virologie, l’immunologie et les enfants.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.