Les cellules CAR-T dans le traitement des leucémies

Nov 23, 2018 par

Le traitement médical de certaines formes de leucémies est en passe de vivre une véritable révolution, avec l’arrivée de la thérapie génique et des cellules CAR-T.

Le nouveau traitement des leucémies

Comment ça marche ?

Les cellules CAR-T (pour Récepteurs Antigéniques Chimériques) sont des lymphocytes T (un type particulier de globules blancs), qui expriment à leur surface des récepteurs, capables de reconnaître spécifiquement un antigène présent à la surface des cellules cancéreuses. La thérapie par ces cellules est donc une forme d’immunothérapie anticancéreuse, qui s’appuie sur le système immunitaire pour reconnaître et détruire les cellules cancéreuses.

Actuellement, pour produire ces cellules, des lymphocytes T sont prélevés chez le patient. En laboratoire, ces lymphocytes sont génétiquement modifiés pour devenir des cellules CAR-T, qui sont réinjectées au patient. Pour l’instant, elles sont utilisées dans le traitement des leucémies à cellules B, qui touchent des enfants, des adolescents ou des adultes :

  • Les lymphomes diffus à grandes cellules B ;
  • Les leucémies aigües lymphoblastiques (LAL).

Au cours des essais cliniques, le traitement par les cellules CAR-T a montré des taux de rémission complète sans précédent (jusqu’à plus de 80 %) et très encourageants, car la plupart des essais ont été menés sur des patients en récidive de leur cancer ou avec un cancer résistant à la plupart des traitements disponibles.

L’avenir de la thérapie par les cellules CAR-T

Autorisées pour la première fois par l’Agence Américaine du Médicament (FDA, Food and Drug Administration) au cours de l’année 2017, les cellules CAR-T sont arrivées depuis peu en France. Ainsi, quelques hôpitaux ont été labellisés pour la prise en charge des patients avec cette nouvelle thérapie anticancéreuse.

Pour l’instant, les cellules CAR-T disponibles visent l’antigène CD-19, présent chez les patients atteints de leucémies à cellules B. A l’avenir, des cellules CAR-T pourraient être développées pour cibler des antigènes spécifiques de différents types de cellules cancéreuses et ainsi être utilisées pour le traitement de nombreuses tumeurs liquides, mais aussi solides.

Si l’avenir ces cellules s’annonce déjà prometteur, d’autres développements pourraient voir le jour. Une approche consiste en effet à produire des cellules CAR-T universelles, à partir de lymphocytes T prélevés chez des personnes en bonne santé et qui pourraient être injectées au patient sans aucun risque de rejet.

Ces cellules marquent un tournant dans les thérapies anticancéreuses, avec l’arrivée de la thérapie génique et cellulaire, qui devrait profondément modifier la prise en charge future des cancers.

Estelle B. / Docteur en Pharmacie

– Traitement par les cellules CAR-T : les hôpitaux Saint-Louis et Robert-Debré labellisés. AP-HP. 10 août 2018.
– Cellules CAR-T allogéniques (UCART). Roman Galetto. Communication Scientifique. Académie Nationale de Médecine. 2 octobre 2018.
Estelle B.
Pharmacienne
Spécialiste de l'information médicale et de l'éducation thérapeutique du patient.
Passionnée par les domaines de la santé et de l'environnement marin.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.