La cigarette électronique permet-elle le sevrage ?

Actualités Pneumologie

Rédigé par Charline D. et publié le 22 août 2017

L’efficacité de la cigarette électronique dans le sevrage tabagique peine à être démontrée. Les débats sur le sujet sont nombreux, tant au niveau de la communauté scientifique qu’entre les politiques des différents pays. Une récente étude américaine a comparé les taux d’arrêt du tabac entre 2010, date d’apparition de la cigarette électronique, et 2015.

cigarette électronique et sevrage

La cigarette électronique fait débat

Les politiques réglementaires actuelles sur la cigarette électronique peuvent varier considérablement d’un pays à un autre. Par exemple, le Royaume-Uni l’autorise en tant que substitut nicotinique pour délivrer de la nicotine en remplacement de la cigarette à condition qu’elle respecte certaines normes de sécurité en vigueur. L’Australie en revanche, interdit la vente de telles cigarettes lorsqu’elles contiennent de la nicotine. Aux Etats-Unis, les avis sont un peu plus mitigés. La e-cigarette, dont la réglementation dépend du «Tabacco Product Center » de la FDA (Food and Drug Administration), n’est pas considérée comme une aide au sevrage tabagique, mais plutôt comme un produit récréatif.

Il ne faut pas compter non plus sur la communauté scientifique pour trancher sur la question de l’utilisation des cigarettes électroniques comme aide au sevrage tabagique. En effet, les diverses données disponibles sont tout aussi divergentes.

Une récente étude Cochrane suggère que la e-cigarette a un effet similaire à celui des thérapies de substitution de la nicotine chez le fumeur. Ainsi, la cigarette électronique pourrait avoir un impact positif sur le taux d’arrêt du tabac si elle était utilisée comme une aide au sevrage et si la proportion de fumeur l’utilisant dans cette optique augmentait.

D’autres, au contraire, affirment que l’impact sur la population serait négatif pour la simple et bonne raison que bien souvent les fumeurs de cigarettes électroniques continuent en parallèle leur consommation de tabac. Une telle utilisation retarderait, selon les auteurs, le processus d’arrêt du tabac. Ainsi, l’impact positif sur certaines personnes serait masqué par l’impact négatif global.

Lire aussiLa cigarette légère, un leurre

Une nouvelle étude montre l’efficacité de la e-cigarette

Seul un essai clinique à l’échelle de la population pourrait résoudre ce débat. En raison de la difficulté à mettre en place un tel essai, une équipe de chercheurs américains a choisi de réaliser un autre type d’étude pour répondre à la question. Ils se sont lancés dans l’exploitation des données de près de 160 000 participants, leur permettant de mesurer l’utilisation de la cigarette électronique depuis 2010.

Premier constat, le nombre d’utilisateurs de e-cigarette a considérablement augmenté. Ils représentaient 1,4% des fumeurs en 2010 contre 15 à 30% en 2014. Les scientifiques ont donc cherché à savoir si le taux de sevrage au tabac était plus important chez les utilisateurs de e-cigarette par rapport aux non-utilisateurs. Une comparaison du taux d’arrêt du tabac de 2010 et de celui de 2014-2015 a également été effectuée.

Finalement, les résultats montrent qu’en 2014-2015, les utilisateurs de e-cigarettes ont plus souvent tenté d’arrêter de fumer : 65% contre 40,1% chez les non-utilisateurs avec un taux de succès également plus important chez les utilisateurs (8,2% contre 4,8%).

Par ailleurs, les scientifiques ont pu constater une augmentation du taux d’arrêt du tabac dans la population générale : 4,5% en 2010-2011 contre 5,6% en 2014-2015, soit 350 000 sevrages au tabac en plus.

Les auteurs ajoutent, qu’un tel taux d’arrêt n’a jamais été atteint avec les substituts nicotiniques habituels et que depuis 15 ans, c’est la première augmentation significative du sevrage tabagique.

Lire aussiL’encouragement à la cigarette électronique en Angleterre

Charline D., Pharmacien

– E-cigarette use and associated changes in population smoking cessation : evidence from US current population surveys. BJM. Le 26 juillet 2017.
La e-cigarette, vraiment une aide au sevrage ? JIM. Le 11 août 2017.
  • Alexandre s says:

    Bonjour,
    Merci pour votre article.
    Certaines cigarettes électroniques sont même développées pour le sevrage tabagique. Peut-être que Enovap (www.enovap.com) vous apportera une partie la réponse !

    Reply
  • Alexandre s says:

    Bonjour,
    Merci pour votre article.
    Certaines cigarettes électroniques sont même développées pour le sevrage tabagique. Peut-être que Enovap (www.enovap.com) vous apportera une partie la réponse !

    Reply
  • Pat Man says:

    “Certaines cigarettes électroniques sont même développées pour le sevrage tabagique” ???

    Pas certaines, TOUTES !

    La vape sert justement à sortir du tabac .

    Reply
  • Pat Man says:

    “Certaines cigarettes électroniques sont même développées pour le sevrage tabagique” ???

    Pas certaines, TOUTES !

    La vape sert justement à sortir du tabac .

    Reply
  • Bonjour
    J’ai 57 ans et je fumais plus d’un paquet par jour depuis l’âge de 16 ans. J’ai essayé à plusieurs reprises de tenter l’arrêt du tabac : je crois que j’ai tout essayé! dans le désordre : patch , cigarettes légères , arrêt total, et la cigarette électronique à ses débuts (mais son utilisation à l’époque était un vrai calvaire) , acuponcture , hypnose et j’en passe.
    Et là : depuis janvier 2012 , plus de tabac grâce à ces petits appareils électroniques très performants(à condition d’être conseillé par un bon vendeur) .
    C’est génial! pour une fois je n’ai absolument pas envie de me remettre au tabac! Je réalise le bonheur de ne plus respirer le tabac , de ne plus avoir ma maison salie par lui , de ne plus jeter mes mégots , de ne plus importuner les autres etc… Pour moi c’est une libération et enfin sans douleur, sans mal .
    Autour de moi , de nombreuses personnes fumeuses s’y mettent et s’y tiennent…. d’ailleurs il y a un effet d’émulation , car ils connaissaient mon état de dépendance . Et j’ai aussi vu rencontré des personnes qui étaient encore plus dépendantes que moi arrêter grâce à cela . Des personnes qui avaient échoué lors de leurs précédentes et multiples tentatives m’ont montré qu’il était possible de vivre sans tabac.
    Oui , c’est efficace…..

    Reply
  • Bonjour
    J’ai 57 ans et je fumais plus d’un paquet par jour depuis l’âge de 16 ans. J’ai essayé à plusieurs reprises de tenter l’arrêt du tabac : je crois que j’ai tout essayé! dans le désordre : patch , cigarettes légères , arrêt total, et la cigarette électronique à ses débuts (mais son utilisation à l’époque était un vrai calvaire) , acuponcture , hypnose et j’en passe.
    Et là : depuis janvier 2012 , plus de tabac grâce à ces petits appareils électroniques très performants(à condition d’être conseillé par un bon vendeur) .
    C’est génial! pour une fois je n’ai absolument pas envie de me remettre au tabac! Je réalise le bonheur de ne plus respirer le tabac , de ne plus avoir ma maison salie par lui , de ne plus jeter mes mégots , de ne plus importuner les autres etc… Pour moi c’est une libération et enfin sans douleur, sans mal .
    Autour de moi , de nombreuses personnes fumeuses s’y mettent et s’y tiennent…. d’ailleurs il y a un effet d’émulation , car ils connaissaient mon état de dépendance . Et j’ai aussi vu rencontré des personnes qui étaient encore plus dépendantes que moi arrêter grâce à cela . Des personnes qui avaient échoué lors de leurs précédentes et multiples tentatives m’ont montré qu’il était possible de vivre sans tabac.
    Oui , c’est efficace…..

    Reply
  • Pour ce qui me concerne, alors que je fumais depuis plus de quarante ans, j’ai su après ma première bouffée via la cigarette électronique (dont je ne ferai pas la pub) que j’allais me débarrasser du tabac !
    Et ce fût bien le cas !
    Quelle joie !
    Et quelle économie…!
    Plus de trois mille euros à ce jour !
    Il faut choisir un système très éloigné de la cigarette. Éviter tout ce qui laisse en relation à celle-ci via le cerveau. Préférer un gros système lourd à quelque chose qui se tient entre deux doigts.
    Choisir au début un dosage élevé en nicotine. Je suis pour ma part passée rapidement à 6mg mais j’y suis toujours ! Inutile que je me stresse ! Je ne prends que quelques bouffées par jour ! Une béquille en somme !
    Je suis ravie !

    Reply
  • Pour ce qui me concerne, alors que je fumais depuis plus de quarante ans, j’ai su après ma première bouffée via la cigarette électronique (dont je ne ferai pas la pub) que j’allais me débarrasser du tabac !
    Et ce fût bien le cas !
    Quelle joie !
    Et quelle économie…!
    Plus de trois mille euros à ce jour !
    Il faut choisir un système très éloigné de la cigarette. Éviter tout ce qui laisse en relation à celle-ci via le cerveau. Préférer un gros système lourd à quelque chose qui se tient entre deux doigts.
    Choisir au début un dosage élevé en nicotine. Je suis pour ma part passée rapidement à 6mg mais j’y suis toujours ! Inutile que je me stresse ! Je ne prends que quelques bouffées par jour ! Une béquille en somme !
    Je suis ravie !

    Reply
  • Marie-Jeanne Pector says:

    Janvier 2020. J’en suis toujours à ma cigarette électronique ( à 6mg) sur laquelle je tire moins de dix fois par jour ! J’ai donc toujours ma béquille… très utile surtout si je sors avec des amis et bois quelques verres de vin rosé ! Je sais que grâce à ma cigarette électronique, je ne retournerai plus jamais aux cigarettes dites “classiques”; Voilà qui ne doit pas arranger les cigarettiers… ni les Etats qui perdent ( en accises. non-encaissées ) des milliards d’euros !
    Pour ce qui me concerne, les économies que j’ai réalisées à ce jour, sont impressionnantes !

    Reply
  • Marie-Jeanne Pector says:

    Janvier 2020. J’en suis toujours à ma cigarette électronique ( à 6mg) sur laquelle je tire moins de dix fois par jour ! J’ai donc toujours ma béquille… très utile surtout si je sors avec des amis et bois quelques verres de vin rosé ! Je sais que grâce à ma cigarette électronique, je ne retournerai plus jamais aux cigarettes dites “classiques”; Voilà qui ne doit pas arranger les cigarettiers… ni les Etats qui perdent ( en accises. non-encaissées ) des milliards d’euros !
    Pour ce qui me concerne, les économies que j’ai réalisées à ce jour, sont impressionnantes !

    Reply
    • L'équipe Santé sur le Net says:

      Bonjour,
      Ravie que la cigarette électronique puisse vous aider, et merci pour le témoignage.
      Bonne journée.
      L’équipe Santé sur le Net

      Reply
Ou

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.