Coronavirus, quel impact sur le travail ?

Mar 10, 2020 par

L’épidémie de coronavirus prend de l’ampleur en France et oblige ainsi des milliers de personnes à rester chez elles. Quel est l’impact sur le travail de cette épidémie ? Face aux obligations de quarantaine, des mesures spécifiques ont été instaurées par le gouvernement. Explications.

coronavirus-travail

Coronavirus et travail

Le nouveau coronavirus identifié en Chine en décembre 2019 est responsable d’une épidémie qui progresse dans le monde entier, et notamment en France, actuellement le cinquième pays le plus touché dans le monde. La découverte de nouveaux cas du virus provoque deux types de situation impactant le travail :

  • Le confinement des personnes ayant été en contact avec un cas avéré de coronavirus. Ces personnes doivent rester confinées pendant 14 jours et ne peuvent donc pas aller travailler.
  • La fermeture des crèches et des écoles, qui oblige un certain nombre de parents à rester à la maison pour garder leurs enfants.

Face à cette situation exceptionnelle, le gouvernement a mis en place quelques mesures spécifiques pour permettre aux Français de rester à leur domicile.

Le télétravail pour limiter la contagion

A chaque fois que cela est possible, le télétravail doit être proposé. Ainsi, certaines institutions ont testé leurs capacités à poursuivre leurs activités, avec tous leurs employés en télétravail. Le risque épidémique fait d’ailleurs partie des conditions, qui permettent légalement à un employeur d’instaurer le télétravail sans l’accord du salarié.

Par ailleurs, les salariés doivent impérativement prévenir leur employeur s’ils reviennent d’un pays ou d’une région à risque et prendre les dispositions nécessaires pour ne pas transmettre le virus :

  • Surveiller sa température deux fois par jour ;
  • Surveiller l’apparition de symptômes respiratoires ;
  • Respecter les règles d’hygiène recommandées.

Un aménagement du poste de travail peut être proposé par l’employeur pour limiter les risques de contagion.

Des arrêts de travail pour garder les enfants à la maison

Parallèlement, pour les parents d’enfants dont l’établissement scolaire ou la crèche est fermé pour cause de coronavirus, des dispositions particulières ont été mises en place. Les parents peuvent contacter l’Agence Régionale de Santé de leur région, qui leur indiquera un médecin habilité. Ce médecin peut procéder à l’établissement d’un arrêt de travail dont la durée correspond à la durée d’isolement préconisée de l’enfant.

En application du décret n° 2020-73 du 31 janvier 2020, ces arrêts de travail sont sans jour de carence et bénéficient d’une prise en charge au titre des indemnités journalières de sécurité sociale. L’indemnité complémentaire conventionnelle ou légale s’applique également.

Enfin, les autorités déconseillent les voyages professionnels dans les pays ou les zones à risques. Les déplacements non essentiels doivent être reportés.

Ces dispositions permettent de gérer l’impact actuel de l’épidémie du coronavirus sur le travail. D’autres dispositions pourraient devenir nécessaires, en fonction de l’évolution de la situation. Par exemple, plus de 900 entreprises ont déjà effectué une demande de chômage partiel, pour faire face aux conséquences économiques de l’épidémie.


Estelle B., Docteur en Pharmacie

– Coronavirus : Questions/réponses pour les entreprises et les salariés. MINISTERE DU TRAVAIL. Consulté le 5 mars 2020.
Estelle B.
Pharmacienne
Spécialiste de l'information médicale et de l'éducation thérapeutique du patient.
Passionnée par les domaines de la santé et de l'environnement marin.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.