Le bilan chiffré de l’épidémie du Coronavirus

Feb 21, 2020 par

Mardi 18 février, le coronavirus continue sa progression en Chine Continentale avec 98 nouveaux décès enregistrés. Aujourd’hui, le bilan s’élèverait à 1 886 morts. Ce même jour, 1 807 nouveaux cas ont été recensés dans la province dans laquelle s’est déclarée l’épidémie, Hubei, et 79 en dehors de cette région. Une diminution est donc observée dans le nombre de nouveaux malades. Un virus sous contrôle ? Tedros Adhanom, directeur général de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), met en garde en déclarant que “Les tendances peuvent changer quand de nouvelles populations sont affectées” et qu’ “Il est trop tôt pour affirmer que ce recul va se poursuivre. Tous les scénarios restent possibles” .  Par ailleurs, de récentes études révèlent l’apparition de cas de pneumonies à coronavirus et insistent sur leur gravité potentielle et leurs modes de transmissions. L’une d’entre elles, qui permet d’en savoir plus sur les caractéristiques cliniques et épidémiologiques de cette complication, vient d’être publiée.

bilan-chiffre-epidemie-coronavirus

Le point sur l’épidémie par l’OMS

Dans un communiqué, l’OMS précise qu’elle signalera, dans des rapports de situation quotidien, tous nouveaux cas diagnostiqués positifs au coronavirus dans la province de Hubei afin d’élaborer “des documents d’orientation pour la gestion des événements de santé publique aux points d’entrée et aux rassemblements de masse.” Mardi 18 février, nous pouvions ainsi lire :

  • Qu’aucun nouveau pays n’avait signalé de cas de coronavirus dans les dernières 24 heures
  • Que mondialement, 71 429 cas étaient confirmés, dont 2 162 nouveaux cas
  • Qu’en Chine, 70 635 cas étaient confirmés, dont 2 051 nouveaux cas et 1 772 morts
  • Qu’en dehors de la Chine, concernant 25 pays, 794 cas étaient confirmés, dont 111 nouveaux et 3 morts

Les objectifs de l’OMS, dans cette lutte contre l’épidémie du coronavirus, sont donc de limiter au maximum les risques de transmission, d’identifier à un stade précoce les personnes atteintes, de repérer et de réduire la transmission à partir d’une source animale, de connaître les modalités de transmission du virus et d’évaluer la gravité de celui-ci, de progresser en terme de prévention et de traitement, mais aussi de réduire au maximum les impacts sociaux et économiques. De nombreux chercheurs œuvrent pour éclaircir ces points par le biais d’études. L’une d’entre elles, qui permet d’en savoir plus sur les caractéristiques cliniques et épidémiologiques de cette complication, vient d’être publiée.

Des cas de pneumonies à coronavirus recensés

Cette étude rétrospective, publiée dans le JAMA (The Journal of the American Medical Association) a été effectuée à partir de 138 cas, hospitalisés à Wuhan, entre le 1er janvier et 28 janvier 2020. Nous pouvons y apprendre que :

  • L’âge médian des patients a été estimé à 56 ans
  • Le sexe masculin a été légèrement plus touché (54,3 %)
  • Les symptômes les plus courants ont été : de la fièvre, de la fatigue, une toux sèche
  • Un traitement antiviral a été le plus souvent administré
  • Au total, 26,1 % des patients ont été transférés en soins intensifs suite à des complications comme un syndrome de détresse respiratoire aiguë 
  • Au 3 février, 34,1 % des patients avaient quitté l’hôpital et 4,3 % sont décédés
  • Le risque de transmission au sein du milieu hospitalisé a été confirmé, avec 40 professionnels de santé touchées et 17 patients qui étaient hospitalisés pour une autre raison.

Pour les auteurs de l’étude, ces résultats sont à remettre dans un contexte de précocité de prise en charge de l’épidémie, mais aussi de spécificité du système de santé chinois, dans lequel l’hospitalisation est presque systématique en cas de suspicion d’infections.

Cet article du JAMA, qui met en exergue le fait que la maladie puisse s’attraper à l’hôpital, insiste sur l’importance de relativiser ces données, qu’il faudra réévaluer au fur et mesure de la progression de l’épidémie.

La Commission nationale de la santé chinoise cherche aussi de son côté à comprendre le profil des personnes décédées suite à l’infection par le coronavirus. Selon ses chiffres, 80 % des personnes décédées étaient âgées de plus de 60 ans et 75 % souffraient déjà de problèmes de santé. L’épidémie continue de progresser, mais semble tout de même diminuer en terme de nouveaux cas par semaine. Grâce à un travail collaboratif et à la transmission de données régulières de la part du gouvernement chinois, les scientifiques du monde entier progressent en terme de prévention et de traitement, avec pour exemple la mise au point d’un vaccin. C’est dans ce contexte que la Chine continue de renforcer ses mesures, notamment en restrictions de déplacements. Pour Tedros Adhanom Ghebreyesus, directeur général de l’Organisation mondiale de la santé, “il existe une fenêtre de tir grâce aux mesures fortes prises par la Chine (…). Ne laissons pas passer cette fenêtre”.

Juliette S., Rédactrice scientifique

– L’infection à 2019-nCoV justifie la réanimation dans un cas hospitalisé sur quatre. JIM.FR. Consulté le 18 février 2020.
– 2019-nCoV : on en sait plus sur le profil des patients décédés. JIM.FR. Consulté le 18 février 2020.
– Coronavirus disease 2019 (COVID-19). WHO.INT. Consulté le 18 février 2020.
– Coronavirus : le bilan approche les 1 900 morts, les grands groupes redoutent un impact économique brutal. LEMONDE.FR. Consulté le 18 février 2020
Juliette S.
Sage femme
Rédactrice spécialisée dans la santé de la femme en âge de procréer
Passionnée par les domaines du bien-être et de l'écologie
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.