Coronavirus COVID-19 : comment protéger les enfants ?

Mar 13, 2020 par

L’épidémie de coronavirus Covid-19 qui agite la planète depuis plusieurs semaines a créé un climat ambiant chaque jour plus anxiogène. La peur de la contamination, du confinement, du manque d’eau et de nourriture, relayée par les médias et les réseaux sociaux, ne cesse de croître, parvenant ainsi à inquiéter les personnes les plus sereines. Dans ce contexte, comment protéger physiquement et psychologiquement les enfants, petits ou grands, face à ces événements ?

proteger-enfant-coronavirus

Un nouveau virus anxiogène

Chaque année en hiver, les infections virales touchent petits et grands et peuvent être source de complications parfois graves. Très contagieuses, elles se transmettent directement d’une personne à l’autre ou par l’intermédiaire d’objets sur lesquels les virus peuvent survivre plusieurs heures voire plusieurs jours.

A l’éventail de virus existants, s’est ajouté cette année le coronavirus Covid-19 en provenance de Chine. Initialement cantonné aux provinces asiatiques, le virus a rapidement essaimé dans le monde entier, créant un climat ambiant chaque jour plus anxiogène. Impossible donc pour les enfants de ne pas entendre parler du coronavirus que ce soit au journal télévisé ou lors de discussions entre adultes. Impossible également de ne pas croiser de  personnes portant un masque chirurgical ou se frottant énergiquement les mains avec une solution hydro-alcoolique. Les bambins ne peuvent échapper à la réalité. Le ministère de l’Éducation nationale a d’ailleurs annoncé il y a quelques jours la suspension jusqu’à nouvel ordre des voyages scolaires à l’étranger et des voyages en France, dans des zones identifiées comme «clusters» (un foyer de cas groupés). Quant aux communes de l’Oise et du Morbihan, elles ont vu la fermeture de pas moins de 12 écoles !

Dans ce contexte, que dire à nos enfants ? Comment leur expliquer la situation sans risquer de les effrayer ? D’après la psychologue pour enfants et adolescents Florence Millot, il est préférable d’en parler à ses enfants à la seule condition qu’ils nous questionnent à ce sujet. Pour la professionnelle, il est avant tout nécessaire de dédramatiser un «problème du monde» éloigné du monde de l’enfant et qui ne l’atteindra certainement pas.

Préserver la sérénité des enfants

Face à l’ampleur des évènements liés au coronavirus et nourrissant l’actualité au quotidien, il est indispensable de préserver la sérénité de nos enfants. S’agissant des « petits enfants », c’est-à-dire les enfants de moins de 7 ans, il n’est pas naturel pour eux de se questionner sur l’actualité dans la mesure où ils sont centrés sur eux-mêmes et que les seules choses importantes pour eux son leur sécurité, leur environnement et leurs parents. Ils ne seront pas perturbés si leurs parents vont bien. Tout ce qui évoque le coronavirus ne leur parle pas donc inutile d’en discuter avec eux s’ils ne s’interrogent pas. Car c’est en voulant être trop transparent avec les tout petits qu’on prend le risque de leur créer des peurs :

« Globalement, il faut savoir que les petits ne s’intéressent pas tant que ça aux conversations d’adultes. Nos propres angoisses liées au coronavirus ne leur seront pas non plus transmises. Certes, les petits sont des éponges à émotions, mais ils ressentent surtout des angoisses diffuses, toujours présentes chez le parent, comme celles liées à un divorce ou au chômage, pas sur une conversation. C’est en anticipant et en donnant trop d’informations aux petits que nous créerons et activerons une peur chez eux qui n’existait pas avant. » explique Florence Millot.

Si les jeunes enfants se posent néanmoins des questions au sujet du coronavirus, il convient de  leur répondre en des termes très simples et en banalisant la situation :

  • On se lave régulièrement les mains pour éviter d’attraper le coronavirus
  • Les virus sont partout autour de nous, mais tout le monde ne les attrape pas
  • Les masques servent à éviter la contagion
  • Les copains restent chez eux comme quand ils ont la grippe ou la varicelle

S’agissant des enfants plus « grands », entre 9 et 15 ans, vu qu’ils utilisent les mêmes réseaux sociaux que les adultes, ils se retrouvent forcément confrontés à l’actualité. L’objectif pour les parents consistera à les aider à faire le tri entre toutes les informations qu’ils auront lues ou entendues sur le coronavirus covid-19 :

  • Démêler le vrai du faux en distinguant les faits avérés de « l’intox »
  • Elargir le sujet à celui des virus en général comme le virus de la grippe
  • Rappeler que les épidémies ne datent pas d’aujourd’hui

Enseigner aux enfants les bons gestes à adopter

Enfin, il est primordial d’enseigner à nos enfants les bons gestes à adopter pour se protéger et protéger son entourage contre le coronavirus Covid-19. Surtout en cette période hivernale où l’organisme est plus fragile.

  • Se laver les mains très régulièrement: avec de l’eau et du savon pendant une durée minimum de 30 secondes. A défaut d’eau et de savon, on peut utiliser une solution hydro-alcoolique. En cas d’infection virale, les virus se transmettent en effet par contact entre deux personnes ou par contact avec des surfaces ou des objets sur lesquels les virus se sont déposés (lavabos, poignées de porte, clés…). Ce faisant, il est fortement recommandé de se laver systématiquement les mains après avoir pris les transports en commun, en rentrant chez soi, après avoir rendu visite à une personne malade, avant et après s’être occupé d’un bébé, après s’être mouché, avoir toussé ou éternué, avant de préparer les repas, de les servir ou de manger, après être allé aux toilettes.

À savoir ! Pour un lavage des mains efficace, il faut utiliser de l’eau et du savon (de préférence liquide) pendant 30 secondes, en frottant les ongles, le bout des doigts, la paume et l’extérieur des mains et entre les doigts. Puis sécher les mains avec une serviette propre.

  • Saluer sans se serrer la main, éviter les embrassades et contacts rapprochés
  • Tousser ou éternuer dans le pli de son coude. Ce geste permet d’éviter de diffuser les gouttelettes et microgouttelettes contenant le virus et limite ainsi le risque de contamination.
  • Utiliser des mouchoirs à usage unique et le jeter immédiatement à la poubelle. Les virus évacués au moyen du mouchage peuvent en effet survivre plusieurs heures sur le mouchoir !
  • Porter un masque jetable dès que la maladie est avérée (sur prescription médicale)

Nul doute qu’en rassurant nos enfants et en leur enseignant les bons réflexes à adopter au quotidien, ils traverseront l’épidémie sans stress ni peur du lendemain !

Déborah L., Docteur en Pharmacie

– Toutes les réponses aux questions que vous vous posez sur le Coronavirus COVID-19. GOUVERNEMENT. Consulté le 9 mars 2020.
– Coronavirus : faut-il vraiment en parler aux enfants? FIGARO. Consulté le 9 mars 2020.
Deborah L.
Pharmacienne.
Spécialisée dans les domaines de la santé, de la nutrition et de la cosmétologie.
Passionnée par l'écriture, elle sait allier la rigueur scientifique à la beauté de notre langue.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.