COVID-19 et le boom de la livraison de médicaments à domicile

May 2, 2020 par

Depuis plusieurs mois, le monde vit au rythme de l’épidémie du SRAS-CoV-2. Pour limiter la propagation de la maladie, le gouvernement français a décidé de la mise en place de mesures de distanciation sociale par le biais d’un confinement en date du mardi 17 mars. Depuis, on constate le développement de services permettant la livraison de médicaments à domicile ou leur mise à disposition en clik and collect.

covid19-livraison-medicaments

L’entraide permet d’assurer la livraison des médicaments aux patients fragiles

Plusieurs villes ont fait le choix d’aider leurs habitants en mettant en place du bénévolat pour livrer les médicaments aux personnes fragiles ne pouvant ou ne souhaitant pas se déplacer en pharmacie par peur de contracter le virus. C’est notamment le cas de la ville de Chelles (en Seine et Marne) où des agents municipaux et élus volontaires se rendent chez les patients. A Honfleur, Evreux ou encore à Saint Arnoult en Yvelines, les centres communaux d’action sociale et de nombreuses initiatives locales assurent également la livraison à domicile pour les personnes âgées de plus de 70 ans ou les personnes en situation de handicap.

La livraison de médicaments par le biais de plateformes spécialisées

Avec l’épidémie du nouveau coronavirus, les pharmacies n’ont d’autres choix que d’innover et de se réinventer. Depuis le début du confinement, les Français délaissent les commerces physiques et affectionnent particulièrement les achats en ligne avec la livraison à domicile ou encore la mise en place de drive. Les pharmacies se lancent donc dans ce nouveau moyen de distribution. Il s’agit d’un enjeu majeur pour ce secteur jusqu’alors très peu digitalisé. En effet, sur les 23 000 pharmacies en France, seule 661 disposent d’un agrément de l’état pour la vente en ligne.

Yves Bottin Putnikovic, fondateur d’Itekom (entreprise développant des solutions technologiques dédiées aux pharmacies) explique que l’offre disponible ne proposait à la vente en ligne que les médicaments non soumis à prescription médicale et les produits de parapharmacies. Il a alors lancé Izyflex en début d’année. Il s’agit d’une plateforme permettant aux pharmacies de faire de la vente en ligne de produits soumis à prescription. Le patient a la possibilité de remplir un formulaire en ligne et d’y joindre son ordonnance en la scannant. Il doit ensuite se présenter à l’officine pour récupérer son traitement. Izyflex n’est pas le seul acteur de cette digitalisation. Poussée par la demande croissante, la start-up Phacil s’est elle aussi lancée dans la livraison des médicaments à domicile. Elle met les patients en relation avec des livreurs spécialisés qui vont récupérer les traitements en pharmacie avant de les remettre aux patients. Il faut compter un délai allant de 2h en région parisienne à 72h en province. De même, Pharmactiv, un réseau de 1400 pharmacies, déploie un système de livraison à domicile de médicament avec la Poste et la start-up Minute Pharma.

Ces services actuellement très plébiscités pourront ils survivre à l’issue de la crise sanitaire ?

Marine T. Chargée d’information médicale et scientifique

– La livraison de médicaments à domicile connaît un boom, mais elle fait face à de nombreux freins. BUSINESS INSIDER. Consulté le 28 avril 2020.
– La nouvelle plateforme digitale pour les pharmacies : IZYFLEX by ITEKPHARMA. ITEKPHARMA. Consulté le 28 avril 2020.
– L’offre de livraison de médicaments à domicile s’étend avec la crise. LES ECHOS. Consulté le 28 avril 2020.
– À Chelles, la municipalité organise la livraison à domicile des médicaments. LE PARISIEN. Consulté le 28 avril 2020.

Marine T.
Marine T., Chargée d'information médicale et scientifique
Biologiste passionnée par le domaine de la santé, la cuisine et la mode.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.