La semaine santé en bref #84

Jul 7, 2020 par

Chaque semaine, Santé Sur le Net choisit pour vous 5 actualités santé, à ne pas rater :

brèves santé

1. COVID-19, point de situation

En France, la situation épidémiologique reste stable, sauf en Guyane où la circulation du virus est importante. Partout, les autorités sanitaires restent vigilantes pour détecter les nouveaux clusters et rompre les chaînes de contamination. Les gestes barrières et l’utilisation de l’application StopCovid constituent les principales mesures de protection face à la Covid-19. A ce jour, près de 8 000 personnes sont hospitalisées pour une Covid-19, dont 548 dans un service de réanimation. Depuis le début de l’épidémie, 77 319 personnes sont rentrées à leur domicile, tandis que 29 920 personnes sont décédées de la Covid-19.

2. Ségur de la santé

Alors qu’Olivier Véran reste le ministre de la santé et des solidarités sous le nouveau gouvernement, les négociations se poursuivent dans le cadre du Ségur de la santé. Les syndicats professionnels de paramédicaux et de soignants réclament une enveloppe budgétaire plus importante pour faire face aux difficultés au sein de l’hôpital public. A ce stade des négociations, le montant du Ségur de la santé pourrait déjà atteindre les 7 milliards d’euros et même les dépasser pour répondre favorablement aux besoins en matériels, en personnel et en salaires de l’hôpital.

3. Reconnaissance de la Covid-19 comme maladie professionnelle

Dès le début de l’épidémie de la Covid-19, le gouvernement avait annoncé la reconnaissance possible de la Covid-19 comme maladie professionnelle pour les professionnels de santé. Ces derniers jours, un projet de décret a listé tous les personnels des établissements de santé, qui pourraient bénéficier d’une telle reconnaissance. Il s’agirait d’une procédure automatique pour les professionnels des établissements de santé et d’une procédure simplifiée pour les autres travailleurs. Un tableau de reconnaissance spécifique serait ainsi créé. Quelques conditions seront cependant nécessaires pour obtenir cette reconnaissance, en particulier un délai de prise en charge inférieur à 14 jours et la preuve du lien entre la maladie et le lieu de travail.

4. Journée Nationale des Ambulanciers

Depuis 2019, le 8 juillet est devenue la journée nationale des ambulanciers, grâce à l’initiative du site L’Ambulancier. Cette journée est l’occasion de sensibiliser l’opinion sur le rôle essentiel des ambulanciers, des professionnels de santé qui agissent généralement dans l’urgence et au plus près des malades. Souvent les premiers contacts des patients, ils constituent un maillon essentiel de la chaîne de soins. Le choix de la date du 8 juillet correspond au jour de naissance et de mort de Dominique-Jean Larrey, un médecin et chirurgien militaire, qui a suivi toutes les campagnes militaires de Napoléon 1er. Précurseur des premiers secours, il avait mis en place des ambulances chirurgicales mobiles.

5. Plus de science ouverte !

Dans le cadre du Programme national de recherche Environnement – Santé – Travail, l’ANSES souhaite promouvoir la science ouverte. La science ouverte consiste à rendre accessibles à tous les publications et les données de la recherche scientifique et médicale. Chacun peut alors consulter librement, instantanément et gratuitement les données scientifiques les plus récentes. La science ouverte est rendue possible, grâce aux nouvelles technologies numériques. L’intérêt d’une telle approche est de faciliter la découverte, l’accès et l’utilisation des données pour une science plus transparente, plus réactive et plus universelle.

Rendez-vous la semaine prochaine, pour les prochaines actualités du monde de la santé !

Estelle B., Docteur en Pharmacie


Estelle B.
Pharmacienne
Spécialiste de l'information médicale et de l'éducation thérapeutique du patient.
Passionnée par les domaines de la santé et de l'environnement marin.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.