Combien de cancers en France sont liés à une exposition professionnelle ?

Feb 11, 2019 par

Selon l’Institut National du Cancer (INCA), en 2018 en France, 382 000 nouveaux cas de cancers et 157 400 décès ont été recensés. Les cancers les plus fréquents sont le cancer de la prostate, le cancer du sein, le cancer colorectal et le cancer du poumon. Mais combien de ces cancers sont liés à une exposition professionnelle ? Pour le savoir, l’INCA a récemment financé une étude, dont les résultats viennent de paraître dans la revue scientifique International Journal of Hygiene and Environmental Health.

cancer-professionnel

Cancer et exposition professionnelle

Dans les différents milieux professionnels, un certain nombre de produits cancérogènes sont désormais bien connus, répertoriés et identifiés. Ils peuvent être de plusieurs natures :

  • Chimiques, par exemple le benzène, la poussière de bois ou l’amiante ;
  • Physiques, comme la radioactivité ou les nanoparticules ;
  • Biologiques, notamment les virus ou des toxines naturelles.

Pourtant, chaque année, de nouveaux cas de cancers liés à une exposition professionnelle surviennent. Il est donc nécessaire d’optimiser les stratégies de prévention de l’exposition aux agents cancérogènes sur le lieu de travail.
Pour déterminer plus précisément la proportion de nouveaux cas de cancers en France attribuable à une exposition professionnelle, une étude a été financée en 2015 par l’INCA. Ont été plus spécifiquement retenus les nouveaux cas de cancers associés à un agent cancérogène professionnel de groupe 1.

À savoir ! La classification des agents cancérogènes est établie par le CIRC (Centre International de Recherche sur le Cancer), sous le contrôle de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). Elle définit quatre groupes d’agents cancérogènes :

  • Le groupe 1 : agent cancérogène (encore appelé cancérogène avéré ou cancérogène certain) ;
  • Le groupe 2A : agent probablement cancérogène ;
  • Le groupe 2B : agent peut-être cancérogène (ou cancérogène possible) ;
  • Le groupe 3 : agent inclassable quant à sa cancérogénicité
  • Le groupe 4 : agent probablement pas cancérogène.

Près de 8 000 nouveaux cas de cancers liés à une exposition professionnelle

D’après les résultats obtenus dans cette étude, en 2015 en France, 7 905 nouveaux cas de cancers seraient imputables à une exposition professionnelle, ce qui représente 2,3 % de l’ensemble des nouveaux cas de cancers.
Ces cancers d’origine professionnelle toucheraient plus largement les hommes que les femmes, puisque 93 % des cas sont masculins. Les types de cancers les plus fréquemment liés à une exposition professionnelle sont les suivants, par ordre décroissant de fréquence :

  • Le cancer du poumon (lien vers fiche : https://www.sante-sur-le-net.com/maladies/cancer/cancer-poumon/) ;
  • Le mésothéliome (forme rare et virulente de cancer touchant le péritoine, la plèvre ou le péricarde) ;
  • Le cancer de la vessie (lien vers fiche : https://www.sante-sur-le-net.com/maladies/cancer/cancer-vessie/) chez les hommes et le cancer de l’ovaire (lien vers fiche : https://www.sante-sur-le-net.com/maladies/cancer/cancers-feminins/cancer-ovaire/) chez les femmes.

En ce qui concerne les agents cancérogènes les plus fréquemment mis en cause, se retrouvent :

  • En premier lieu l’amiante (dans 45 % des cas chez les hommes et dans plus de 60 % des cas chez les femmes) ;
  • Puis chez les hommes, le chrome VI (présent dans les peintures) et la silice ;
  • Chez les femmes, le chrome VI, le nickel et ses dérivés (notamment utilisé dans l’industrie de l’acier) et le béryllium (un agent durcissant de certains alliages).

Mieux surveiller et mieux prévenir

Malgré la connaissance de plus en plus précise des agents cancérogènes présents dans le milieu professionnel, les mesures de protection existantes ne permettent pas totalement de prévenir les nouveaux cas de cancer liés à une exposition professionnelle. Le délai entre l’exposition et la survenue du cancer est l’une des explications possibles, par exemple dans le cas de l’amiante, interdite en France depuis 1997, alors que de nouveaux cas de cancers liés à l’amiante apparaissent encore chaque année.
D’une manière générale, l’exposition professionnelle représente encore aujourd’hui une cause non négligeable de cancer. Face à un tel constat, les autorités de santé publique pourraient prendre plusieurs décisions pour renforcer la surveillance et mettre en place des politiques de protection au travail. L’objectif est avant tout la prévention, pour réduire au maximum le nombre de nouveaux cas de cancers attribuables à une exposition sur le lieu de travail.

Estelle B. / Docteur en Pharmacie

– Cancers in France in 2015 attributable to occupational exposures. Marant, M., and al. 2019. Int J Hyg Environ Health. 222(1):22-29. doi: 10.1016/j.ijheh.2018.07.015.
Estelle B.
Pharmacienne
Spécialiste de l'information médicale et de l'éducation thérapeutique du patient.
Passionnée par les domaines de la santé et de l'environnement marin.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.