Je suis enceinte, j’allaite, mon enfant à six mois : quels sont les aliments autorisés pour le repas de Noël ?

Dec 19, 2019 par

Noël arrive à grands pas. La liste des courses pour le repas du réveillon commence à s’allonger. Mais une femme enceinte va-t-elle pouvoir manger les traditionnels mets de Noël ? Et si une maman allaite ? Un enfant de six mois va-t-il pouvoir goûter certaines spécialités ? Nous avons dressé la liste des aliments autorisés pour toute la famille, pour un repas de Noël sans frustration et en toute sécurité.

repas de Noël

Je suis enceinte

Votre grossesse ne vous empêchera pas de vous faire plaisir. En revanche, quelques précautions sont à prendre afin d’éviter tout risque de listériose, de toxoplasmose et de salmonellose (dues à des bactéries responsables de gastro-entérites notamment).

Une entrée à bien étudier

Le foie gras

Produit phare des fêtes de fin d’année, le foie gras est particulièrement riche en vitamine A. Consommée en grande quantité, la vitamine A peut être néfaste pour le fœtus. Mais c’est aussi un aliment riche en fer et qui contient de bons acides gras. Occasionnellement, il peut donc être consommé pendant la grossesse. Quelques précautions sont à prendre :

  • Il faut qu’il soit acheté stérilisé (cuit à plus de 100°)
  • En conserve ou bocal stérilisé

Il est donc vivement recommandé d’éviter les foies gras maisons ou mi-cuit, qui comporte un risque de contamination à Listeria.

Les fruits de mer

Langoustines, homards, crevettes, bulots, saint jacques… Contre toute attente, ces produits peuvent être consommés sans danger :

  • S’ils sont bien cuits et n’ont pas subi de rupture de la chaîne du froid
  • Accompagnés d’une mayonnaise à base d’œufs pasteurisés (afin d’éviter le risque de salmonelles)

Les huîtres sont en revanche à éviter, sauf si elles sont cuites, comme proposées dans des recettes gratinées au four. Enfin, bannissez tous les mollusques crus de votre assiette.

La charcuterie

  • Si vous êtes immunisée contre la toxoplasmose

Vous pourrez vous accorder de la charcuterie, à raison de 25 à 50 g par jour.

Attention toutefois aux rillettes, pâtés ou produits en gelée qui comportent un risque de contamination à Listéria.

  • Si vous n’êtes pas immunisée contre la toxoplasmose

Vous allez alors devoir éliminer toute consommation de viande crue comme le saucisson et le jambon cru… Privilégiez donc le jambon blanc ou encore le jambon de volaille.

Un plat avec du choix

Le poisson

Certains poissons sont à privilégier pendant la grossesse comme le cabillaud, le saumon, la truite, la morue, le merlan, le lieu, ou encore la roussette.

D’autres, plus riches en mercure, sont à éviter comme l’espadon, le bar, l’anguille, le thon et la daurade. Préférez les poissons dits de début et de milieu de chaîne alimentaire et oubliez le temps de votre grossesse les gros poissons.

La viande

Ici, une fois encore, la cuisson sera votre alliée. Pour vous assurer de sa bonne cuisson, la chair ne devra pas être rosée, mais bien beige. L’oie, le canard, la dinde pourront donc faire partie des traditionnels mets servis pour Noël. La farce en revanche, non végétarienne, devra être évitée, car moins cuite ou à base de foie, elle contient un risque plus élevé de contamination.

Les accompagnements

Des légumes crus soigneusement lavés ou des légumes bien cuits pourront accompagner viande et poissons pour un repas équilibré et source de vitamines.

La vitamine B9, qui joue un rôle essentiel dans le développement du système nerveux du bébé se retrouve par exemple dans les épinards, les choux de bruxelles, les brocolis ou la laitue.

Le fer, pour éviter l’anémie, est présent dans les fèves, les pois chiches, les lentilles et les champignons.

Riche en vitamine C, n’hésitez pas à parsemer vos plats de persil ou de coriandre, préalablement soigneusement lavés.

Les fromages

Les fromages au lait cru et à croûte fleurie (avec un aspect duveteux blanc) sont à rayer de la liste en raison du risque de Listeria.

Vous pourrez en revanche manger :

  • Les fromages pasteurisés (bien vérifier sur l’étiquette du fromage qu’il est fabriqué avec du lait pasteurisé)
  • Les fromages à pâte dure comme le beaufort ou le comté, en évitant de manger la croûte

Un dessert gourmand, mais sans œuf cru

Au dessert, il faudra veiller à éviter deux aliments pour se prémunir de la salmonellose : les œufs crus et le lait non pasteurisé.

Les bûches traditionnelles, à base de mousse, donc d’œufs crus ne seront donc pas pour vous cette année. Préférez alors des tartes, gâteaux ou cakes aux fruits.

Une salade de fruits constituée d’oranges, de kiwis, de goyaves et de cassis, riches en vitamine C et de mangues, de framboises et de bananes, riches en vitamine B9, finira d’équilibrer ce copieux repas.

Des boissons créatives !

L’alcool, pendant la grossesse, est totalement proscrit. Toxique pour votre enfant, l’alcool constitue un risque pour son développement neurologique, quelle que soit la dose d’alcool ingérée. Ajoutez donc sur votre liste :

  • De l’eau gazeuse (celle avec du bicarbonate peut aider à lutter contre les aigreurs gastriques)
  • Des jus de fruits sans sucres ajoutés
  • Des jus de légumes comme le jus de tomate, sans sucres ajoutés
  • De la bière ou du vin sans alcool

Les précautions principales

De simples gestes sont à adopter comme réflexe afin de se prémunir de la toxoplasmose comme :

  • Laver soigneusement les légumes et ustensiles de cuisine.
  • Bien se laver les mains.
  • Désinfecter régulièrement son frigo et le maintenir à une température entre 3 et 4°.
  • Séparer dans le frigo aliments crus et cuits.
  • Cuire soigneusement les éventuels restes et ne pas les consommer après plus de trois jours au frigo.

J’allaite mon enfant

Pour le repas de Noël, une femme qui allaite n’aura pas beaucoup de restrictions. Il est cependant important de garder en tête que :

  • L’alcool continue à faire partie des éléments proscrits pendant l’allaitement, car il passe dans le lait
  • Les éléments avec de la caféine sont à consommer avec modération (1 à 2 tasses de café par jour) car ils constituent une source d’hyperexcitabilité transitoire pour le nouveau-né

Afin de varier les boissons, pensez à ajouter à votre liste de l’eau gazeuse, que vous pourrez agrémenter d’un zeste d’agrume ou de feuille de menthe ou encore des tisanes.

Comme pendant la grossesse, les jus de fruits industriels et sodas, riches en sucres, doivent être consommés en petite quantité et sporadiquement.

J’ai un enfant entre 6 et 8 mois

À cet âge-là, le lait reste l’aliment de base, à raison de 500 ml par jour.

La diversification commence à 6 mois. A noël, votre enfant pourra goûter :

  • Aux légumes comme les haricots verts, épinards, blanc de poireaux, carottes, cuits à la vapeur et mixés.
  • Aux fruits tels que la poire, la pomme, la pêche, la banane, en compotes, bien mûrs, cuits, mixés et sans sucres ajoutés.
  • A la viande (sauf les abats et les charcuteries), au poisson (sauf poisson pané) , aux œufs (à partir du 7ème mois et consommés durs) à la hauteur d’une cuillère à café mixée dans une purée de légumes.

Les matières grasses comme le beurre, l’huile de colza, d’olive et de tournesol peuvent être ajoutées aux légumes à raison d’une noisette ou d’une cuillère à café.

Les fêtes de fin d’année sont des périodes riches en festivités et repas divers et variés. Bien qu’exceptionnels, ces repas doivent s’inscrire dans les bonnes habitudes prises pendant la grossesse, l’allaitement et la diversification de l’alimentation de votre enfant, afin de continuer un régime alimentaire sain, source d’une bonne santé générale.

Juliette S. , Rédactrice scientifique

– La 1ère étape de diversification (6 mois – 8 mois). MangerBouger.fr. Consulté le 11 décembre 2019.
– Après la grossesse : que manger quand on allaite ? MangerBouger.fr. Consulté le 11 décembre 2019.
– Les aliments à limiter ou éviter. MangerBouger.fr. Consulté le 11 décembre 2019.
– Une alimentation équilibrée pendant la grossesse. Améli.fr. Consulté le 11 décembre 2019.
Juliette S.
Sage femme
Rédactrice spécialisée dans la santé de la femme en âge de procréer
Passionnée par les domaines du bien-être et de l'écologie
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.