Quels sont les bénéfices de l’exercice physique sur le cerveau des séniors ?

Jun 12, 2018 par

Une bonne condition physique contribue au maintien des performances cérébrales des séniors. Selon une récente étude, les seniors auraient besoin d’au moins 52 heures d’exercice physique sur 6 mois afin de pourvoir en tirer des bénéfices sur leur capacité de raisonnement et la vitesse à laquelle le cerveau traite les informations.

Couple de séniors et leur coach au repos après avoir fait de l'exercice physique

Exercice physique : c’est bon pour le cerveau

Les études démontrant les bénéfices de l’exercice physique régulier sur la santé ne cessent de s’accumuler. En effet, l’exercice fait des merveilles sur le cerveau, et cela, peu importe l’âge. Récemment, Medical News Today publiait une étude montrant que la course à pied protège la mémoire des effets néfastes du stress.

Par ailleurs, il est admis que l’exercice physique permet de prévenir le vieillissement cérébral et de tenir à distance les déficiences cognitives légères considérées comme un élément précurseur de la démence chez les personnes âgées.

Cependant, des questions restent en suspens : Quelle quantité d’exercice physique permet aux séniors de pleinement bénéficier des bienfaits d’une activité ? Combien de temps doit durer un exercice ?

Afin d’apporter des réponses à ces questions, des chercheurs ont procédé à une méta-analyse des études existantes sur le sujet. Ils ont en réalité examiné tous les essais cliniques contrôlés randomisés (autrement dit les études les plus exigeantes et les plus puissantes) au sein desquels certains séniors ont exercé pendant au moins 4 semaines une activité et dont l’impact sur le fonctionnement cérébral a été comparé à un groupe témoin.

À savoir ! Un essai contrôlé signifie qu’il existe deux groupes de patients comparables. L’un reçoit le traitement expérimental et l’autre le traitement classique (groupe témoin) afin de pouvoir en comparer l’efficacité. On parle d’essai randomisé lorsqu’un tirage au sort a eu lieu afin de répartir les patients soit dans le groupe recevant le traitement expérimental soit dans le groupe témoin.

52 heures d’exercice physique… mais à son rythme !

Au total, 98 études répertoriant plus de 11 000 patients ont été étudiées. Parmi toutes ces études, la marche aérobie était la plus fréquemment testée. D’autres activités telles que le vélo ou la danse ont également été testées. Certaines études ont étudié les effets de l’exercice aérobique combiné à un entraînement en force ou en résistance, tandis que d’autres ont employé exclusivement la musculation. Enfin, quelques essais ont présenté les bienfaits du yoga ou du tai-chi.

Les résultats de la méta-analyse ont été publiés dans la fameuse revue de neurologie : Neurology : Clinical Practise. Les chercheurs affirment qu’au moins 52 heures d’activité sur une période moyenne de 6 mois peuvent améliorer la vitesse de traitement des informations par le cerveau. Un résultat valable aussi bien chez les personnes saines qu’atteintes de déficiences cognitives légères, et peu importent le type d’activité, toutes ont un impact positif. Seule la durée totale d’exercice semble compter.

De plus, les personnes saines ont montré, en plus, une amélioration de leur fonction exécutive, autrement dit, de leur capacité à se fixer et atteindre des objectifs, et à planifier et élaborer des stratégies.

En revanche, les individus ayant effectué que 34 heures d’exercice sur 6 mois n’ont tiré aucun bénéfice cérébral de l’activité qu’ils aient été sains, atteints de déficiences cognitives légères ou de démence.

À savoir ! Aucun lien entre la quantité d’exercice et la mémoire n’a pu être mis en évidence.

La bonne nouvelle, c’est que même les exercices de faible intensité comme la marche présentent les mêmes avantages que les exercices plus intenses à partir du moment où ils sont effectués en quantité suffisante. En effet, tout le monde n’a pas forcément l’endurance ou même la motivation pour commencer un programme modéré à intense.

Charline D., Docteur en pharmacie

– How much should seniors exercise to improve brain fonction? Medical News Today. Le 31 mai 2018.
Charline D.
Pharmacienne.
Spécialiste dans le domaine des essais cliniques et passionnée de neurologie.
Aime le sport et la mode.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.