Hypertension artérielle : des objectifs tensionnels revus à la baisse

Actualités Cardiologie

Rédigé par Estelle B. et publié le 4 juillet 2018

L’hypertension artérielle est la première cause de décès dans le monde et touche environ 20 % de la population française. Les dernières recommandations européennes sur le diagnostic et la prise en charge de cette pathologie, présentées lors d’un meeting en Espagne, préconisent des objectifs tensionnels revus à la baisse et une bithérapie dès l’instauration du traitement.

prise de tension - objectifs tensionnels

La définition de l’hypertension artérielle

Classiquement, la pression artérielle ou tension artérielle considérée comme normale est inférieure à 14/9 (ou 140/90 mmHg). L’hypertension artérielle est ainsi définie pour des valeurs supérieures à 14/9. La prise en charge de l’hypertension artérielle, quelle que soit sa cause, repose d’une part sur l’adoption de règles hygiéno-diététiques, et d’autre part sur un traitement médicamenteux. Cette prise en charge doit se faire dans le respect des recommandations européennes et nationales en vigueur.

Au cours du suivi médical d’un patient atteint d’hypertension artérielle, le médecin lui indique les objectifs tensionnels à atteindre, si possible des valeurs inférieures à 14/9.

Au cours du dernier meeting européen sur l’hypertension et la protection cardiovasculaire, qui s’est tenu en juin 2018 à Barcelone (Espagne), les nouvelles recommandations européennes sur le diagnostic et la prise en charge de l’hypertension artérielle ont été présentées et apportent quelques nouveautés.

Lire aussiHypertension artérielle : une maladie insuffisamment diagnostiquée en France

Du nouveau sur les objectifs tensionnels

Ces recommandations, fruits d’un travail conjoint de l’European Society of Cardiology et de l’European Society of Hypertension, ne modifient pas la définition même de l’hypertension artérielle, mais elles incitent à fixer des objectifs tensionnels plus ambitieux pour les patients hypertendus.

Ainsi, au lieu de recommander une tension artérielle inférieure à 14/9, les experts préconisent de fixer des objectifs inférieurs à 13, pour tous les patients âgés de moins de 65 ans, sous réserve qu’ils tolèrent bien cette valeur tensionnelle. Dans tous les cas, la tension artérielle doit rester supérieure à 12 avant 65 ans et 13 après cet âge.

Ces recommandations européennes contrastent avec les dernières recommandations américaines, qui classent les patients présentant une tension artérielle comprise entre 13/8 et 14/9 en hypertension artérielle de niveau 1. Aux USA, un traitement médicamenteux est recommandé pour tous ces patients, quel que soit leur âge, afin d’atteindre des valeurs de tension artérielle inférieures à 13/8.

Lire aussiRisque accru de cancer de la peau avec un médicament contre l’hypertension artérielle ?!

Une association de deux médicaments dès le début du traitement

Si les recommandations européennes peuvent paraître plus souples que celles formulées par les experts américains au niveau des objectifs tensionnels, elles optent en revanche pour un traitement plus fort dès le départ. En effet, jusque-là, la découverte d’une hypertension artérielle entraînait l’instauration d’un seul médicament antihypertenseur.

Désormais, les experts européens recommandent de débuter un traitement antihypertenseur directement avec une association de deux médicaments antihypertenseurs. La prescription d’emblée d’une bithérapie à visée anti-hypertensive est particulièrement indiquée pour deux catégories de patients :

  • Ceux présentant une forte hypertension artérielle dès le diagnostic ;
  • Ceux ayant des facteurs de risque cardiovasculaire.

La bithérapie anti-hypertensive peut comporter différentes catégories de médicaments antihypertenseurs (diurétiques, béta-bloquants, inhibiteurs de l’enzyme de conversion, inhibiteurs des canaux calciques, …). Les experts soulignent l’intérêt de prescrire une association fixe (un même médicament contient deux substances actives anti-hypertensives), pour favoriser l’observance du traitement.

Ces recommandations européennes devraient être publiées au cours de l’été, avant d’être mises en application dès la rentrée !

Lire aussi7 conseils pour prévenir l’hypertension artérielle

Estelle B., Docteur en Pharmacie

– Session plénière : recommandations européennes 2018. 28th European Meeting on Hypertension and Cardiovascular Protection. 9 juin 2018.
  • Dr. M Hallab says:

    Madame,

    Les résultats de l’étude Estéban 1 sont sans appel, en effet, la mesure de la tension est une mesure difficile, et son traitement est mal suivi.

    La Rigidité artérielle ou l’âge artérielle est à l’hypertension ce qu’est l’Hémoglobine glyquée au diabète.
    C’est marqueur recommandé par les sociétés d’hypertension et de cardiologie en France et en Europe
    plus pertinent que la tension le diabète ou le cholestérol pour prédire l’AVC, l’Infarctus, ou l’Alzheimer
    Sa mesure se fait facilement en Pharmacie ou au cabinet médical en 20 secondes par pOpmètre.

    Bien Cordialement

    Reply
  • Dr. M Hallab says:

    Madame,

    Les résultats de l’étude Estéban 1 sont sans appel, en effet, la mesure de la tension est une mesure difficile, et son traitement est mal suivi.

    La Rigidité artérielle ou l’âge artérielle est à l’hypertension ce qu’est l’Hémoglobine glyquée au diabète.
    C’est marqueur recommandé par les sociétés d’hypertension et de cardiologie en France et en Europe
    plus pertinent que la tension le diabète ou le cholestérol pour prédire l’AVC, l’Infarctus, ou l’Alzheimer
    Sa mesure se fait facilement en Pharmacie ou au cabinet médical en 20 secondes par pOpmètre.

    Bien Cordialement

    Reply
Ou

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.