L’impression 3D au service de la santé

Jan 23, 2019 par

L’une des grandes révolutions technologiques de ces dernières années est sans aucun doute l’impression 3D. Quels avantages le monde de la santé peut-il retirer de cette nouvelle avancée ? Découvrons ensemble les applications de l’impression 3D en santé !

impression-3D

Impression 3D et bio-impression

L’impression 3D, ou impression en trois dimensions, est une technologie qui a récemment révolutionné le monde de l’impression. Pilotée par ordinateur, l’imprimante 3D permet de réaliser des pièces totalement uniques et sur-mesure, par l’ajout de multiples couches d’une matière, qui peut être choisie parmi :

  • Des matières plastiques ;
  • Des résines polymères ;
  • Des céramiques ;
  • Des métaux, par exemple le titane.

Depuis plusieurs années, le monde médical s’intéresse de plus en plus à ce nouveau mode d’impression et un nombre croissant d’applications voient chaque année le jour. L’impression 3D peut notamment permettre de développer des substituts osseux (os de la mâchoire, partie du crâne, vertèbre, …) ou des prothèses parfaitement adaptées à la morphologie du patient.

Parallèlement, la bio-impression connaît un essor important. Elle utilise l’impression 3D pour constituer des tissus, comme un tissu cutané, un tissu cartilagineux ou un tissu hépatique, à partir de cellules et de protéines. Les chercheurs espèrent à terme pouvoir développer des organes entiers, qui pourront ensuite être greffés à des patients atteints de diverses pathologies.

Bientôt des organes imprimés en 3D …

Les avancées médicales rendues possibles grâce à l’impression 3D se multiplient au fil des années. Cette technologie pourrait rapidement révolutionner le monde de l’orthopédie, en permettant de mettre au point des prothèses parfaitement adaptées à la morphologie du patient, pour un coût de production relativement modeste.

L’une des grandes applications de l’impression 3D en santé est la recherche médicale. Les tissus générés par la bio-impression peuvent être utilisés pour tester l’efficacité et la toxicité de nouveaux médicaments ou encore mieux comprendre le développement et les mécanismes d’une maladie.

En 2018, des chercheurs britanniques ont montré pour la première fois qu’il était possible d’utiliser l’impression 3D pour recréer une cornée vivante. Pour réussir cet exploit, ils ont utilisé un polymère extrait des algues (un alginate), du collagène et des cellules de cornée prélevées chez des personnes en bonne santé. Un tel résultat constitue un formidable espoir pour les 10 millions de personnes dans le monde qui auraient besoin d’une greffe de cornée pour ne pas devenir aveugles. Actuellement, le nombre de greffes de cornée reste limité, en raison du nombre insuffisant de greffons disponibles. Les chercheurs poursuivent leurs travaux pour évaluer la faisabilité de la greffe des cornées imprimées en 3D.

Un autre exemple de la puissance de l’impression 3D dans le domaine de la santé est la cardiopédiatrie. La chirurgie des malformations cardiaques congénitales est souvent très complexe et les chirurgiens ont besoin de modèles pour mieux s’entraîner aux gestes chirurgicaux de pointe qu’ils devront effectuer sur des enfants parfois très jeunes. A partir d’un scanner ou d’une échographie 3D du cœur, une imprimante 3D est capable de fournir aux chirurgiens un modèle précis du cœur de l’enfant à opérer. Cette maquette du cœur offre aussi aux parents la possibilité de mieux comprendre la malformation et l’enjeu de l’opération. Dans les années à venir, l’impression 3D pourrait également permettre de reconstruire des prothèses cardiaques sur-mesure, capables de corriger des malformations congénitales jusqu’ici considérées comme inopérables.

L’impression 3D et la bio-impression sont des technologies qui peuvent révolutionner la prise en charge de certaines pathologies et offrir de nouvelles chances de traitement à certains patients. Des spécialistes estiment qu’il faudra attendre une ou deux décennies avant qu’un organe entier et fonctionnel ne puisse être imprimé en 3D. Mais d’ores et déjà, il est possible de prédire un bel avenir à l’impression 3D en santé !

– L’impression 3D : une technologie au service de la santé. FRM. Mis à jour le 2 février 2016.
– 3D bioprinting of a corneal stroma equivalent. Isaacson, A. and al. 2018. Consulté le 5 décembre 2018.
– Cardiopathies congénitales : écho et impression 3D révolutionnent la prise en charge. Medscape. 26 février 2018.
Estelle B.
Pharmacienne
Spécialiste de l'information médicale et de l'éducation thérapeutique du patient.
Passionnée par les domaines de la santé et de l'environnement marin.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.