Papillomavirus, un schéma vaccinal simplifié ?

Actualités Vaccins

Rédigé par Estelle B. et publié le 5 janvier 2023

La vaccination contre les infections à Papillomavirus humains (HPV) permet de protéger les femmes comme les hommes de différents cancers, dont le cancer du col de l’utérus chez la femme. Récemment, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a modifié ses recommandations vaccinales, en proposant une simplification du schéma vaccinal pour les sujets âgés de moins de 21 ans. Explications.

infections à Papillomavirus vaccination

Infections à Papillomavirus, vacciner pour éviter un cancer

Environ 8 femmes sur 10 sont exposées aux Papillomavirus humains (HPV) au cours de leur vie, le plus souvent au début de la vie sexuelle. L’infection par ces virus est une cause majeure de plusieurs cancers féminins mais aussi masculins, le plus fréquent étant le cancer du col de l’utérus (lien vers fiche : https://www.sante-sur-le-net.com/maladies/cancer/cancers-feminins/cancer-col-uterus/) chez la femme, un cancer à l’origine d’environ 1 000 décès chaque année en France. Pour prévenir ces risques, il existe des vaccins contre les infections à HPV, recommandé chez les filles et chez les garçons si possible avant le début de la vie sexuelle.

Récemment, l’OMS a modifié ses recommandations vaccinales concernant le vaccin contre les infections à HPV. En avril 2022, le comité d’experts de l’OMS avait déjà suggéré de simplifier le schéma vaccinal pour les jeunes âgés de moins de 21 ans. Une suggestion entérinée en décembre 2022, par une modification des recommandations vaccinales. Désormais, l’OMS considère qu’une seule dose de vaccin suffit pour protéger efficacement les jeunes âgés de moins de 21 ans. 

Une seule dose de vaccin chez les jeunes de moins de 21 ans

Ces nouvelles recommandations viennent remplacer celles de 2017. Pour l’OMS, la stratégie vaccinale contre les infections à HPV répond à l’objectif de prévention du cancer du col de l’utérus, qui représente un véritable enjeu de santé publique à l’échelle mondiale. Une bonne couverture vaccinale contre les infections à HPV pourrait selon l’OMS prévenir 60 millions de cas de cancer du col de l’utérus et 45 millions de décès au cours des 100 prochaines années dans le monde. Mais n’oublions pas que ces vaccins protègent également contre d’autres cancers, notamment masculins (cancer de l’anus par exemple).

Cette simplification du schéma vaccinal pour les sujets de moins de 21 ans tient compte des dernières données scientifiques sur les vaccins à HPV, notamment l’homologation de nouveaux vaccins et de nouvelles données sur l’efficacité des vaccins avec une seule dose vaccinale. En revanche, les recommandations avec un schéma vaccinal à deux doses restent valables pour les personnes de plus de 21 ans, voire trois doses pour les personnes immunodéprimées et pour les personnes infectées par le VIH (lien vers fiche : https://www.sante-sur-le-net.com/maladies/maladies-virales/vih/).

Encore deux ou trois doses en France

Pour l’instant, cette récente modification des recommandations vaccinales de l’OMS ne s’est pas traduit par une modification des recommandations vaccinales en France. La Haute Autorité de Santé (HAS) recommande toujours un schéma vaccinal :

  • A deux doses pour les jeunes de 11 à 14 ans (filles et garçons) ;
  • A trois doses en rattrapage vaccinal pour les adolescents et les jeunes adultes de 15 à 19 ans ;
  • A trois doses pour les hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes jusqu’à 26 ans.

Avec la pandémie de la Covid-19, la couverture vaccinale contre les infections à HPV a chuté au niveau mondial, passant de 25 % en 2019 à seulement 15 % en 2021. Il est donc essentiel de poursuivre et de renforcer la sensibilisation et l’information sur cette vaccination, qui permet de protéger les jeunes de plusieurs formes de cancers !

Estelle B., Docteur en Pharmacie

Sources
– Human papillomavirus vaccines: WHO position paper, December 2022. who.int. Consulté le 28 décembre 2022.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *