Les préservatifs désormais gratuits pour les moins de 26 ans ?

Actualités Maladies infectieuses

Rédigé par Estelle B. et publié le 23 décembre 2022

Les jeunes de 15 à 24 ans représentent à eux seuls 40 % des infections sexuellement transmissibles. Une longue série d’infections, comme la chlamydiose, la gonorrhée, la syphilis ou le VIH, qui peuvent être évitées grâce au préservatif. A partir du 1er janvier 2023, les préservatifs seront gratuits en pharmacie pour les moins de 26 ans, mineurs comme majeurs.

bientôt les préservatifs gratuits pour les moins de 26 ans

Les jeunes face aux IST

La santé des jeunes constitue un enjeu majeur de santé publique et la prévention des infections sexuellement transmissibles (IST) en est l’un des principaux aspects. Les IST regroupent une grande diversité d’infections, certaines avec des conséquences minimes sur la santé, tandis que d’autres, comme le VIH sont des maladies chroniques, nécessitant un traitement médical à vie.

Face aux IST, le préservatif reste actuellement le moyen le plus accessible et le plus efficace pour protéger les hommes comme les femmes. Le préservatif constitue également un moyen de contraception efficace. Pour mieux protéger les jeunes, il faut à la fois les informer. Mais également les sensibiliser et faciliter l’accès aux préservatifs et aux différents moyens de protection.

Les préservatifs gratuits pour les moins de 26 ans dès le 1er janvier 2023

Dans ce contexte, le Président de la République Emmanuel Macron a fait ces derniers jours deux annonces importantes. Le 8 décembre 2022 lors d’une session territoriale du Conseil National de la Refondation dédiée à la santé des jeunes, il a annoncé la gratuité des préservatifs pour les jeunes, âgés de 18 à 25 ans. Le 9 décembre 2022, il a également annoncé sur son compte Twitter que cette mesure concernerait également les mineurs de moins de 18 ans.

A compter du 1er janvier 2023, les préservatifs seront donc gratuits pour tous les moins de 26 ans. Une mesure importante dans le cadre de la lutte contre le SIDA et les IST. Elle devrait permettre aux jeunes d’être mieux protégés contre une large palette de maladies, notamment :

  • Le SIDA/VIH ;
  • La blennorragie ;
  • L’herpès génital ;
  • La syphilis ;
  • Les chlamydioses ;
  • Les infections à Papillomavirus humains (HPV) ;
  • Les hépatites B et C.

D’autres mesures de prévention de la santé sexuelle des jeunes

Jusque-là, les préservatifs étaient gratuits pour les jeunes uniquement dans certains lieux, les centres de dépistage, certaines associations ou les infirmeries scolaires. A compter du 1er janvier 2023, les jeunes pourront se procurer des préservatifs gratuitement dans toutes les officines de France. Cette nouvelle mesure permettra un accès facile pour tous les jeunes à des préservatifs gratuits.

Cette mesure s’inscrit dans un programme plus large de prévention de la santé sexuelle chez les jeunes, avec d’autres mesures prévues dans le Projet de loi de financement pour la Sécurité sociale (PLFSS) 2023 :

  • La gratuité de la contraception pour les jeunes femmes de moins de 26 ans ;
  • La prise en charge à 100 % de la contraception d’urgence, sans ordonnance, pour toutes les femmes ;
  • L’accès généralisé, sans ordonnance et pris en charge à 100 %, au dépistage sérologique du VIH dans tous les laboratoires de biologie médicale ;
  • Le dépistage sans ordonnance et pris en charge à 100 % en laboratoire de biologie médicale d’autres IST pour les moins de 26 ans.

Estelle B., Docteur en Pharmacie

Sources
– Les préservatifs seront gratuits en pharmacie pour les moins de 26 ans dès janvier 2023. service-public.fr. Consulté le 14 décembre 2022.
– 18-25 ans : préservatifs gratuits en pharmacie. sida-info-service.org. Consulté le 14 décembre 2022.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *