Infertilité chez la femme : quels sont les facteurs de risque ?

Apr 5, 2017 par

L’ infertilité chez la femme est le plus souvent causée par des troubles de l’ovulation (formation d’une cellule œuf féconde). Il existe des paramètres, notamment relatifs au mode de vie, pouvant être à l’origine d’un dérèglement de ce processus fécond.

infertilite femme causes

Mode de vie et infertilité

L’Observatoire épidémiologique de la fertilité montre que près de 10 % des femmes consultent pour infertilité après un an de tentatives infructueuses. Les anomalies de l’ovulation représentent la première cause d’infertilité féminine.

Certains facteurs sont à l’origine de ces perturbations ovariennes, parmi ceux-ci :

  • L’âge ;
  • Une diminution du nombre d’ovules, généralement due à un taux hormonal anormalement bas ;
  • Des anomalies endocriniennes (de la production d’hormones entrant en jeu dans le cycle ovulaire). Ces désordres peuvent concerner différents organes et glandes de l’organisme produisant des hormones (Thyroïde, Hypothalamus, etc.) ;
  • Le tabagisme.

Des difficultés à avoir des enfants peuvent également s’expliquer par des anomalies dans la structure du système de reproduction (y insérer un schéma du système de reproduction féminin).

Dans ce cas, il peut s’agir par exemple, d’anomalies au niveau des trompes de Fallope ou encore de l’utérus. Ces altérations peuvent notamment être dues à une malformation à la naissance, du système de reproduction.

causes infertilite femme

L’état de santé influence la fécondité

Certaines infections peuvent également être une cause d’infertilité. La Chlamydia est notamment l’une des infections les plus représentées en termes d’infections sexuellement transmissible impactant sur la fertilité féminine. Des infections chroniques peuvent également être source d’infertilité : Hépatites, Tuberculose, etc.

Des maladies auto-immunes peuvent aussi être à l’origine de problèmes de fertilité. En effet, en s’attaquant au système immunitaire de l’organisme, ce type de pathologie, peut alors interférer avec l’implantation d’une cellule œuf. De plus, les maladies auto-immunes peuvent également s’attaquer au sperme, provenant du partenaire masculin, ou encore aux organes reproducteurs.

A savoir ! Le Lupus, la polyarthrite rhumatoïde, la sclérose en plaques ou encore le diabète de type I sont des exemples de maladies auto-immunes.

D’autres maladies et syndromes peuvent être source d’une infertilité chez la femme. Parmi ceux-ci, nous pouvons citer :

  • L’endométriose (maladie gynécologique caractérisée par la migration de muqueuse utérine en dehors de l’utérus) ;
  • Le syndrome des ovaires poly kystiques : il s’agit de l’une des causes les plus retrouvées dans le cadre d’une infertilité féminine. Ce syndrome se caractérise par un surplus de production d’androgènes (hormone produite par les ovaires). Cette production supérieure à la normale, interfère alors directement avec le développement des ovaires ainsi qu’avec la production, mensuelle, d’une cellule féconde ;
  • L’insuffisance primaire ovarienne, une pathologie relative à un arrêt de la production d’hormones responsables de la production de cellules fécondes. Cette insuffisance touche particulièrement les jeunes femmes ;
  • Les fibromes utérins se caractérisent par une tumeur bénigne au niveau de l’utérus.

Delphine.W., Ergonome spécialisée en Santé au travail.

Diseases and Conditions That Influence Fertility. NIH. Consulté le 1er avril 2017.
Causes of infertility. NHS Choices. 14 février 2017.
Delphine W.
Étudiante ergonome spécialisée en santé au travail.
Spécialiste dans la santé, le bien-être et l’adaptation de l’environnement de travail à l’Homme.
Passionnée par le sport, intéressée par la cuisine et captivée par l’écriture.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.