La rage : toujours d’actualité

Sep 26, 2016 par

rage toujours actualité

Depuis les prémices de la vaccination contre la rage, en 1885 par Louis Pasteur, la médecine a profondément évolué. Pourtant, en étant responsable de plusieurs dizaines de milliers de morts chaque année, la rage est toujours d’actualité.

Une maladie infectieuse :

Il s’agit d’une maladie d’origine virale (virus rabique) transmise par les animaux domestiques (plus fréquemment les chiens) ou sauvages (les chauves-souris).

Le virus, présent dans la salive des animaux en fin de maladie, se propage par morsures, griffures ou encore léchage d’une peau non saine ou des muqueuses.

Malgré une prévention efficace grâce à la vaccination, une fois les symptômes déclarés, le diagnostic est sombre et la mort survient en quelques jours.

La rage en France :

La rage terrestre a été éliminée du territoire français depuis 2001 avec l’éradication de la rage du renard. Ainsi, aucun cas humain n’a été rapporté en métropole depuis 1924.

En Europe les chauves-souris transmettent un virus différent de celui transmis par les chiens. Néanmoins, il reste dangereux et est surveillé de manière active en France.

Le risque peut aussi être lié à des animaux infectés et importés illégalement ou encore affecter les voyageurs français. Pour le prévenir, des milliers de traitements vaccinaux contre la rage sont prescrits chaque année. Ainsi, on recense 3 989 patients ayant reçu une prophylaxie (les moyens médicaux mis en œuvre pour empêcher l’apparition, l’aggravation ou l’extension d’une maladie) post-exposition sur l’année 2015.

Un réseau de 70 centres antirabiques et de 20 antennes accueille toutes les personnes susceptibles d’avoir été contaminées.

A savoir ! Il s’agit d’une maladie à déclaration obligatoire faisant l’objet d’une surveillance épidémiologique en France.

Et dans le monde ?

carte-rage-maladie-actualites

Si elle touche plus de 150 pays et territoires, plus de 90% des cas mortels surviennent en Asie et en Afrique. Elle reste également une maladie endémique (présente en permanence) dans de nombreux pays.

Selon l’OMS, plus de 15 millions de vaccinations après une morsure sont effectuées chaque année, permettant ainsi d’éviter des centaines de milliers de décès par an.

A savoir ! La rage est responsable de 160 décès par jour et de 59 000 morts par an.

Comment se manifeste-t-elle ?

La période d’incubation est très variable mais dure en moyenne entre 30 et 45 jours.

Les premiers symptômes sont peu spécifiques (fièvre, maux de tête, douleurs ou engourdissement au niveau de la plaie). Puis le virus infecte le système nerveux, entrainant une méningo-encéphalite (inflammation de la moelle épinière et de l’encéphale) évolutive et mortelle.

Celle-ci peut se manifester sous deux formes :

  • – La forme « furieuse » avec une modification du comportement comme par exemple des angoisses, des agitations, une hydrophobie (peur de l’eau).La mort survient alors par arrêt cardiorespiratoire très rapidement.
  • – La forme « paralytique » avec une paralysie progressive des muscles débutant au niveau de la plaie. Celle-ci, moins fréquente, est également d’évolution moins rapide.

Que faire en cas de suspicion de contamination ?

Dans les plus brefs délais,

  • – Un nettoyage immédiat et soigneux de la plaie pendant minimum 15 minutes. Celui-ci doit être effectué à l’aide d’eau et de savon, et suivi d’une désinfection avec de l’éthanol et de l’iode ;
  • – Une vaccination en urgence (celle-ci n’est efficace que si elle est effectuée rapidement après la contamination) ;
  • – Et dans certains cas, la prise d’un traitement d’immunoglobulines spécifiques dans les centres antirabiques ;

A savoir ! Le plus efficace étant la prévention, il est conseillé de ne pas capturer ou s’approcher des chauves-souris. La vaccination est recommandée pour certains professionnels et en cas de voyage dans un pays en zone d’endémie (sous certaines conditions).

Dorothée S. Docteur en pharmacie


Sources :

Rage, Ministère des affaires sociales et de la santé. Mise à jour décembre 2015

Rage, Aide-mémoire N°99 Organisation Mondiale de la Santé. Septembre 2015

La rage en France en 2016, Institut Pasteur. Mise à jour août 2016

Laothamatas J et al. MR imaging in human rabies. American Journal of Neuroradiology, 2003, 24:1102–1109.

Dorothee S.
Pharmacienne
Passionnée par tous les domaines de la santé et plus particulièrement la e-santé, la nutrition et le bien-être.
Aime prendre part à la diffusion d'informations de qualité.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.