La vitamine D protectrice contre le cancer du côlon ?

Apr 21, 2016 par

vitamine D cancer

La vitamine D est principalement connue pour sa capacité à favoriser l’absorption intestinale de calcium, composé primordial à la formation osseuse. Or, selon une récente étude, un apport adapté en vitamine D permettrait également de réduire les risques d’apparition de cancer.

Lien entre cancer et vitamine D

Cédric Garland, professeur au sein de l’Ecole de Médecine de l’Université de San Diego et pionnier sur l’étude du lien entre cancer et vitamine D, a récemment identifié une concentration sanguine en vitamine D ayant des effets protecteurs contre le cancer. Une de ses précédentes études, réalisée dans les années 1980, avait montré le lien entre une déficience en vitamine D et l’augmentation du risque de cancer du côlon. Cette dernière étude a été réalisée à partir de deux études déjà existantes : une étude observationnelle et un essai clinique au cours duquel les patients ont reçu une supplémentation en vitamine D et en calcium. Il a finalement été montré que les chances de survenue de cancers invasifs étaient diminuées de 67% lorsque la concentration sanguine en vitamine D était supérieure à 40ng/ml.

Un enjeu mondial

Ces résultats sont d’autant plus importants lorsque l’on sait que les carences en vitamine D sont quasi généralisées au niveau mondial (près de 9 personnes sur 10). Ces carences sont déjà responsables de fragilisation osseuse, de faiblesses et de douleurs musculaires et ont été également mises en relation avec la survenue de problèmes cardiovasculaires. La vitamine D, synthétisée par notre organisme sous l’action des rayons UVB et présente en quantité dans certains poissons gras comme le saumon, du fait ses actions bénéfiques sur l’organisme pourrait donc bien être un enjeu majeur dans les prochaines années.

Romain T.

Source
University of California – San Diego. “Higher levels of vitamin D correspond to lower cancer risk.” ScienceDaily. 6/04/2016

Pierre M.
Journaliste scientifique
Passionné par les nouvelles technologies, le web et le canyoning.
Il a un intérêt particulier pour les médecines douces.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.