cancer-de-la-plevre-poumons

Le cancer de la plèvre, aussi appelé mésothéliome, est une pathologie généralement en lien avec une exposition prolongée à l’amiante. Les symptômes sont tardifs, et se traduisent principalement par un essoufflement et des douleurs thoraciques. Le diagnostic nécessite une thoracoscopie, associée ou non, à des biopsies. Le pronostic varie selon l’étendue de la tumeur, et la qualité de son extraction chirurgicale. Le traitement repose surtout sur la chirurgie, et éventuellement d’une chimiothérapie en complément.

Définition et symptômes

Rappels physiologiques

La plèvre est une membrane très fine, mais solide située au niveau du thorax et recouvrant les poumons.

Elle est composée de 2 couches appelées « feuillets » séparés par un espace vide : la cavité pleurale. De cette manière, les deux feuillets peuvent être mobiles l’un par rapport à l’autre. Le feuillet recouvrant la face externe des poumons est nommé « feuillet viscéral » tandis que le feuillet recouvrant la face interne de la paroi thoracique est appelé « feuillet pariétal ».

cancer-de-la-lepre

Le rôle de la plèvre est d’assurer la protection des poumons en atténuant les chocs et en empêchant le passage de certaines bactéries ou virus.

Qu’est-ce que le cancer de la plèvre ?

cancer-plevre-symptomesOn distingue deux types de cancers de la plèvre :

  • Le mésothéliome (ou cancer de la plèvre primaire) qui représente la quasi totalité des cas, et qui est attribuable à une exposition à l’amiante ;
  • Le cancer de la plèvre secondaire, ou autrement dit des métastases pleurales issues d’un autre cancer (souvent broncho-pulmonaire ou du sein).

Le cancer de la plèvre est une pathologie rare (moins de 600 cas par an en France) affectant l’enveloppe des poumons. Il est essentiellement rencontré chez des individus ayant été exposés à l’amiante. A noter que le cancer de la plèvre est reconnu comme une maladie professionnelle.

L’amiante est une substance aux propriétés ignifuges (protection contre le feu) très largement utilisée ente les années 60 et 70 dans beaucoup de bâtiments. Or, au fil du temps, les fibres d’amiante finissent par se détacher. C’est leur inhalation qui risque d’induire à terme un cancer de la plèvre. Cette substance est interdite en France depuis 1997.

À savoir ! Le mésothéliome peut se manifester très longtemps après une exposition à l’amiante, jusqu’à 40 ans parfois.

Selon Santé Publique France, le cancer de la plèvre en lien avec une exposition à l’amiante est dans 80 % à 90% des cas masculin. Les professionnels les plus durement touchés étant les ouvriers du bâtiment et des travaux publics.

Quels symptômes ?

Dans la grande majorité des cas, le premier symptôme de la maladie est l’épanchement pleural (c’est-à-dire la présence de liquide entre les deux feuillets composant la plèvre) qui se traduit par un essoufflement et des douleurs thoraciques.

D’autres symptômes peuvent être associés : une toux incessante et inexpliquée, des difficultés respiratoires, une perte de poids, une perte d’appétit et une altération de l’état général.