Sclérose tubéreuse de Bourneville

16 juin 2021 par

Sclérose tubéreuse de Bourneville

Le syndrome de la sclérose tubéreuse de Bourneville représente un trouble héréditaire, provoqué par des mutations génétiques au niveau de deux gènes particuliers. Le syndrome regroupe le développement d’excroissances pathologiques dans le cerveau, des troubles cutanés et des tumeurs au niveau de plusieurs organes vitaux. Le diagnostic est généralement effectué dès l’enfance et les troubles persistent toute la vie. Une prise en charge adaptée est nécessaire, sachant qu’il n’existe à ce jour aucun traitement curatif de ce trouble héréditaire.

Définitions et symptômes de la sclérose tubéreuse de Bourneville

Qu’est-ce que la sclérose tubéreuse de Bourneville ?

La sclérose tubéreuse de Bourneville, encore appelé le syndrome de sclérose tubéreuse de Bourneville, est un syndrome neurocutané, c’est-à-dire qu’il associe plusieurs types de troubles :

  • Des problèmes neurologiques (au niveau du cerveau, de la moelle épinière ou des nerfs) ;
  • Des troubles cutanés.

La maladie est marquée par le développement de tumeurs ou de masses anormales au niveau de plusieurs organes :

  • Principalement le cerveau ;
  • Secondairement, le cœur, les poumons ou les reins ;
  • La peau ;
  • Les yeux ou les dents.

Le plus souvent, ces tumeurs sont bénignes et non associées à des cancers.

Symptômes de la Sclérose tubéreuse de Bourneville

La sclérose tubéreuse de Bourneville est due à des mutations au niveau de deux gènes, dont la fonction physiologique est d’empêcher le développement de cellules tumorales (gènes suppresseurs de tumeurs). Ces mutations peuvent survenir spontanément (cas sporadiques) ou se transmettre des parents aux enfants (cas familiaux). D’une manière générale, l’incidence de la maladie est estimée entre 1 cas pour 15 000 naissances et 1 cas pour 6 000 naissances. La maladie touche autant les hommes que les femmes et se retrouve partout dans le monde.

Généralement, la maladie se déclare dès la petite enfance, mais elle peut se manifester de manière très variable selon les patients. L’évolution est également différente entre les patients. La gravité de la maladie peut être en partie liée au gène muté et au type de mutation en cause. De rares cas de sclérose tubéreuse de Bourneville ont été détectés sans aucune mutation génétique identifiée.

Quels symptômes ?

Si les symptômes de la sclérose tubéreuse de Bourneville sont similaires quelle que soit la mutation en cause, leur sévérité est très variable entre les patients. Parmi les manifestations de ce syndrome, figurent notamment :

  • Des spasmes du nourrisson et/ou des convulsions ;
  • Différentes atteintes cutanées, caractéristiques surtout lorsqu’elles sont associées :
    • L’apparition de plaques en feuille de chêne, de couleur pâle ;
    • Des plaques rugueuses en relief, faisant penser à de la peau d’orange au niveau du dos ;
    • Des tâches café au lait, planes ;
    • Des angiofibromes (adénome de Pringle) en forme de papillons sur le visage (renflements cutanés rouges formés de vaisseaux sanguins et de tissu fibreux) ;
  • Un déficit intellectuel plus ou moins important ;
  • Des signes d’autisme ou de troubles du spectre de l’autisme ;
  • Un retard dans l’acquisition du langage ou de la motricité ;
  • Des troubles de l’apprentissage ;
  • Des troubles du comportement, en particulier une hyperactivité et de l’agressivité ;
  • Des atteintes unguéales : l’apparition de fibromes autour et sous les ongles des pieds et des mains ;
  • Plus rarement, une insuffisance cardiaque néonatale liée au développement de tumeurs cardiaques bénignes au cours de la vie utérine ;
  • Une striation des dents définitives ;
  • Une atteinte oculaire, avec le développement de plaques rétiniennes susceptibles d’altérer les capacités visuelles.

Au cours de l’enfance puis au passage à l’âge adulte, ces symptômes évoluent de manière variable. L’insuffisance cardiaque néonatale disparaît avec le temps, sans aucun symptôme à l’âge adulte. Les tumeurs peuvent régresser ou se modifier. Parfois, les tumeurs cérébrales peuvent devenir agressives et cancéreuses. Chez l’adulte, des tumeurs rénales cancéreuses peuvent apparaître, de même qu’une polykystose rénale (multiplication de kystes altérant la fonction rénale). Une atteinte pulmonaire est également possible, et s’observe plus fréquemment chez les jeunes filles. Plus rarement, d’autres organes peuvent être touchés comme les os ou l’appareil digestif.

D’une manière schématique, deux scénarios se retrouvent principalement face à la sclérose tubéreuse de Bourneville ;

  • Des symptômes importants et précoces, avec un diagnostic de la maladie dès la première année de vie: l’enfant présente généralement un déficit intellectuel important et des troubles du spectre autistique ;
  • Des symptômes plus tardifs ou plus sournois, avec un diagnostic au cours de l’enfance ou de l’âge adulte: le patient présente une forme particulière d’épilepsie et des troubles de l’attention et de l’apprentissage.

Diagnostic et traitements de la sclérose tubéreuse de Bourneville

Quel diagnostic ?

Les symptômes caractéristiques de la sclérose tubéreuse de Bourneville orientent généralement rapidement le médecin vers le diagnostic de la maladie. Il existe des critères d’identification de cette pathologie. Les convulsions, le retard de développement ou les atteintes cutanées sont autant d’éléments d’orientation diagnostique.

diagnostic de la Sclérose tubéreuse de Bourneville

Pour confirmer le diagnostic, le médecin, après l’examen clinique, s’appuie sur différents examens complémentaires :

  • Des tests génétiques pour identifier les mutations génétiques ;
  • Des examens d’imagerie, une IRM (Imagerie par Résonance Magnétique), un scanner ou une échographie de tous les organes susceptibles d’être affectés par le développement d’une tumeur ;
  • Un bilan ophtalmologique complet pour repérer les plaques rétiniennes ;
  • Un examen dermatologique complet pour lister toutes les atteintes cutanées possibles ;
  • Des bilans sanguins (par exemple évaluation de la fonction rénale).

Le plus souvent, la maladie est diagnostiquée rapidement après la naissance ou dans les premières années de vie. Mais si les symptômes restent subtils, le diagnostic peut intervenir seulement à l’adolescence ou à l’âge adulte.

Le diagnostic peut également être effectué avant la naissance, lors des échographies obstétricales, lorsqu’une tumeur cérébrale ou cardiaque est observée. Dans les familles présentant plusieurs cas de sclérose tubéreuse de Bourneville, un diagnostic prénatal ou un diagnostic pré-implantatoire peut être prescrit.

Quels traitements ?

Actuellement, il n’existe aucun traitement curatif de la sclérose tubéreuse de Bourneville. Tous les espoirs des patients et de leurs familles reposent sur les avancées de la thérapie génique. Dans ce contexte, la prise en charge est pluridisciplinaire et vise à traiter les symptômes et leurs complications.

Sur le plan médicamenteux, sont prescrits des médicaments adaptés à chaque symptôme (antiépileptiques, antihypertenseurs, mais aussi certains immunosuppresseurs, qui pourraient prévenir l’apparition de certaines complications. La prise en charge doit être initiée dès le diagnostic et à l’âge le plus précoce possible pour limiter le handicap de l’enfant. Elle repose sur plusieurs approches complémentaires :

  • La kinésithérapie ;
  • L’ergothérapie ;
  • L’orthophonie ;
  • La psychomotricité ;
  • La psychothérapie ;
  • La dermatologie ;
  • Une éducation spécialisée.

Compte tenu de l’évolution possible de la maladie et notamment de l’apparition de tumeurs cancéreuses, un suivi médical spécifique à vie est préconisé à l’ensemble des patients.

Dans les familles où il existe un cas de sclérose tubéreuse de Bourneville, des tests génétiques peuvent être prescrits pour identifier les personnes porteuses des mutations génétiques à l’origine de la maladie.

Estelle B., Docteur en Pharmacie

Sources
– La sclérose tubéreuse de Bourneville. orpha.net. Consulté le 2 juin 2021.
– Sclérose tubéreuse de Bourneville (tuberous sclerosis complex). M. Cristina Victorio. msdmanuals.com. Mis à jour en mars 2020.
Estelle B.
Pharmacienne
Spécialiste de l'information médicale et de l'éducation thérapeutique du patient.
Passionnée par les domaines de la santé et de l'environnement marin.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.