Gastroparésie

septembre 2021 par

gastroparésie

La gastroparésie est une maladie rare et qui peut évoluer. Si elle est parfois la conséquence de complications d’un diabète de type 1 ou 2, il arrive également que certains patients développent une gastroparésie à la suite d’une intervention chirurgicale. Aussi, la prise d’analgésiques opioïdes, de certains antidépresseurs et de médicaments contre l’hypertension et les allergies, peut être responsable d’un ralentissement de la vidange gastrique et provoquer des symptômes similaires. La caractéristique principale de cette maladie est l’inconfort gastrique qu’elle provoque chez les patients qui en souffrent : les nausées, les vomissements et les douleurs abdominales en sont les symptômes principaux.

À l’issue du diagnostic de la maladie, un changement d’alimentation ainsi qu’un traitement médical adapté permettront de soulager les symptômes.

Définition et symptômes de la gastroparésie

Qu’est-ce que la gastroparésie ?

La gastroparésie est un trouble digestif qui affecte le mouvement naturel des muscles de l’estomac, ce qui a pour conséquence un ralentissement de la vidange gastrique. En effet, un estomac fonctionnel est caractérisé par de fortes contractions musculaires qui permettent le transport des aliments de l’estomac vers les intestins. Chez les personnes souffrant de gastroparésie, la mobilité de l’estomac est ralentie, si bien que ce dernier se vide mal ou trop lentement.

estomac

Si l’origine de cette pathologie est souvent peu connue, certains facteurs peuvent parfois en être la cause :

Diabète de type 1 ou 2

Chez les personnes souffrant de diabète la gastroparésie est l’une des complications de la neuropathie diabétique qui touche le système nerveux autonome, amenant à des troubles de la motilité gastro-intestinale et de la vidange gastrique.

Opérations chirurgicales

Suite à une chirurgie carcinologique ou à une chirurgie bariatrique (chirurgie de l’obésité), la gastroparésie peut être la conséquence d’une lésion du nerf vague, aussi appelé “nerf pneumogastrique”. Dans ces cas, une satiété précoce, des nausées ou des vomissements après les repas peuvent être évocateurs de cette pathologie.

Prise de certains médicaments

La prise prolongée d’antalgiques opioïdes (codéine, médicaments à base de morphine), de certains antidépresseurs, de neuroleptiques ou de correcteur peut être la conséquence d’une gastroparésie.

À savoir ! Pour les personnes qui souffrent déjà de gastroparésie, une surveillance médicale est nécessaire en cas de prise de ces médicaments, car ces derniers pourraient aggraver les symptômes de la maladie.

Par ailleurs, le stress, des dérèglements de la thyroïd e et certaines atteintes neurologiques à l’instar de la maladie de Parkinson pourraient être à l’origine d’une gastroparésie.

Quels symptômes ?

La gastroparésie se manifeste principalement par des nausées et vomissements. D’autres symptômes peuvent également être évocateurs de la maladie à l’instar de ballonnements avec ou sans distension abdominale ainsi qu’une sensation de satiété. Dans de plus graves cas, une perte de poids plus ou moins importante peut être observée en raison des différents symptômes ainsi que des douleurs abdominales dont la cause n’est, à ce jour, pas connue.

À savoir ! Une consommation réduite d’aliments et la restriction des types d’aliments consommés peuvent entraîner des carences alimentaires importantes.

Les nausées et les vomissements causés par la gastroparésie surviennent généralement après les repas ; cependant, en cas de gastroparésie sévère, il peut arriver que les vomissements surviennent sans manger en raison de l’accumulation de sécrétions dans l’estomac.

Le vomissement caractéristique se produit plusieurs heures après un repas lorsque la distension de l’estomac atteint son maximum, par la présence de nourriture et de sécrétions stimulées par le repas. Étant donné que l’action de broyage de l’estomac est absente, la nourriture vomie contient souvent de gros morceaux de nourriture, contrairement à des vomissements courants caractérisés par de petites particules uniformes et non identifiables.

Diagnostic et traitements de la gastroparésie

Quel diagnostic ?

Lorsqu’une gastroparésie est suspectée, la première étape du diagnostic consiste en un interrogatoire des patients qui permettra au spécialiste d’en savoir davantage sur leurs antécédents médicaux et sur les symptômes potentiellement évocateurs de la maladie. Un examen physique ciblé est alors réalisé et des tests plus poussés seront prescrits.

Les examens médicaux préconisés pour confirmer et rechercher la maladie sont généralement :

  • Une endoscopie gastro-intestinale et des tests d’imagerie ayant pour but d’examiner la partie haute de l’appareil digestif
  • Des examens sanguins permettant de mettre en lumière une éventuelle déshydratation, des carences alimentaires, des signes d’inflammation et d’infection ainsi qu’un dosage de la glycémie
  • Des analyses d’urine ayant pour but de rechercher des signes de diabète, d’éventuels problèmes rénaux, une déshydratation et une infection
  • Une scintigraphie de vidange gastrique qui permet de suivre la vidange d’un repas radiomarqué afin de mesurer la vitesse à laquelle l’estomac se vide après le repas

Quel traitement ?

La prise en charge de la gastroparésie varie selon l’origine de la maladie.

homme chez un médecin

Une meilleure hygiène alimentaire

Le maintien d’une bonne hygiène alimentaire est un élément primordial dans le traitement de la gastroparésie. À cet effet, le médecin peut orienter ses patients vers un diététicien qui les aidera à trouver le régime alimentaire le plus adéquat, avec des aliments faciles à digérer et qui leur apporteront un apport calorique suffisant ainsi que les nutriments essentiels.

Par ailleurs, pour faciliter la digestion, les spécialistes recommandent généralement aux personnes souffrant de gastroparésie de respecter certaines règles :

  • Boire au moins 1,5L d’eau par jour
  • Faire plusieurs petits repas dans la journée plutôt que trois grands repas
  • Bien mâcher les aliments
  • Privilégier les fruits et légumes cuits
  • Éviter certains aliments riches en fibres tels que les oranges ou les brocolis qui pourraient aggraver les ballonnements
  • Limiter la consommation de matières grasses
  • Éviter les boissons gazeuses, l’alcool et le tabac
  • Faire une petite marche après les repas pour faciliter la digestion
  • Éviter la position allongée durant les deux heures qui suivent un repas

À savoir ! Le respect des règles diététiques et le maintien d’une bonne hygiène de vie permettent de limiter les symptômes d’une mauvaise digestion liés à la gastroparésie.

Les traitements médicaux

Pour stimuler les muscles de l’estomac, le traitement médical de la gastroparésie repose sur des médicaments à base de métoclopramide (Reglan®, Maxeran®) et de Dompéridone. Quant au recours à l’érythromycine, il peut être envisageable pour augmenter la vidange gastrique.

Ces médicaments pouvant provoquer des effets indésirables graves, ils font l’objet d’une surveillance médicale spécifique. Par ailleurs, il est important que les patients respectent les doses prescrites afin d’éviter la survenue de toute réaction négative.

Le traitement chirurgical

Le recours à la chirurgie peut être envisagé comme traitement de dernier recours de la gastroparésie.

Selon les cas, le chirurgien recommandera la pyloroplastie ou l’électrostimulation gastrique.

La pyloroplastie consiste en un élargissement du pylore, la partie de l’appareil digestif qui relie l’estomac à la partie supérieure de l’intestin grêle. Quant à l’électrostimulation gastrique, elle repose sur la pose d’un neurostimulateur sous la peau qui est relié à deux sondes implantées dans le muscle gastrique.

Ces deux interventions sont particulièrement indiquées aux personnes souffrant de nausées et de vomissements chroniques causés par la gastroparésie.

Seule une consultation médicale auprès d’un spécialiste permettra de définir le traitement médical ou chirurgical le mieux adapté aux besoins des patients souffrant de gastroparésie.

Yasmine B.

Sources
– Gastroparésie. larousse.fr. Consulté le 10 juillet 2021.
– Gastroparésie : Quand y penser ? Comment traiter ? fmcgastro.org. Consulté le 10 juillet 2021.
– Complications du diabète sucré. msdmanuals.com. Consulté le 10 juillet 2021.
– Gastroparésie tests et traitement. cdhf.ca. Consulté le 10 juillet 2021.
Yasmine B.
Rédactrice scientifique
Spécialiste en rédaction médicale, diplômée en biologie médicale. Passionnée par le domaine de la santé et l’actualité scientifique.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.