Hépatomégalie

On utilise le terme hépatomégalie pour désigner une augmentation anormale du volume du foie. De nombreuses causes peuvent en être à l’origine allant de la cirrhose à l’hépatite, en passant par certains cancers.

Définition

Une hépatomégalie est une augmentation du volume hépatique. Elle peut être diffuse, ne concerner qu’un lobe, ou encore, qu’un secteur du foie.  Selon son aspect, le grossissement peut être plus ou moins homogène.

Rappels sur le foie

schéma foie pancréasLe foie est l’organe le plus volumineux du corps humain, il pèse environ 1500 grammes et mesure 28 centimètres de large sur 8 centimètres de haut. Il est localisé dans la partie supérieure droite de l’abdomen où il est partiellement protégé par les côtes.

Cet organe appartient au système digestif. Il assure diverses fonctions dans l’organisme. Il produit la bile nécessaire à la digestion et intervient dans certains métabolismes comme celui du glucose ou des protéines.

Le foie est composé de 4 lobes inégaux :

  • Le lobe droit qui est le plus gros ;
  • Le lobe gauche ;
  • Le lobe carré ;
  • Le lobe caudé.

Les deux derniers lobes, situés au niveau postérieur du foie, sont séparés par un sillon que l’on appelle le hile du foie. En effet, c’est au niveau de ce hile que les vaisseaux (artère hépatique et veine porte) et les canaux biliaires pénètrent dans le foie. Le foie est par ailleurs un organe richement vascularisé puisqu’il contient plus de 10% du volume sanguin total du corps. Chaque minute, il est traversé par près de 1,4L de sang. Parallèlement aux vaisseaux sanguins, le foie est parcouru par de nombreuses voies biliaires. Leur rôle est de collecter la bile et la mener jusqu’à la sortie du foie dans le canal hépatique qui prend plus loin le nom de canal cholédoque débouchant sur l’intestin. Une partie de la bile est stockée dans la vésicule biliaire reliée au canal cholédoque via le canal cystique.

Enfin, chaque lobe hépatique est constitué de segments. Au total, on compte 8 segments. Ces derniers sont très utiles lors d’interventions chirurgicales. En effet, lorsqu’une partie du foie est altérée et doit être retirée, la découpe suit souvent les délimitations anatomiques.

Les causes d’une hépatomégalie

La majorité des maladies affectant le foie peuvent être à l’origine d’une hépatomégalie.

Une augmentation diffuse et homogène du volume hépatique peut être provoquée par :

  • Une hépatite aiguë ;
  • Une hépatite chronique ;
  • Une stéatose ou stéatose hépatique alcoolique ou non alcoolique ;
  • Une cholestase prolongée ;
  • Une cirrhose ;
  • Une congestion du foie d’origine cardiaque ;
  • Une hémochromatose ou une surcharge en fer ;
  • Un abcès du foie.

Une augmentation sectorielle et homogène du volume hépatique est généralement la conséquence d’une cirrhose.

Une augmentation hétérogène du volume hépatique peut être causée par :

  • Une cirrhose ;
  • Une tumeur bénigne (kyste biliaire ou kyste hydatique) ;
  • Une polykystose hépatique ou hépatorénale ;
  • Un abcès du foie ;
  • Une tumeur maligne (métastases hépatiques, carcinome hépatocellulaire).

Symptômes

Une hépatomégalie représente déjà un symptôme à elle seule. Elle peut cependant être associée à d’autres signes permettant d’en déterminer la cause.

Le patient peut alors présenter :

  • Des douleurs au niveau du foie ;
  • De la fièvre ;
  • Une perte d’appétit ;
  • Des troubles du transit ;
  • Des nausées ou vomissements.

Diagnostic

Une hépatomégalie peut être découverte dans différentes circonstances : par la demande du patient, la palpation du médecin ou via un examen d’imagerie abdominale.

Le médecin commence par effectuer un interrogatoire afin de préciser les symptômes, les antécédents et les facteurs de risque du patient. Il procède ensuite à l’examen clinique afin de déterminer si :

  • L’hépatomégalie est diffuse ou sectorielle ;
  • L’hépatomégalie est homogène ou non ;
  • Le foie est douloureux ;
  • Un syndrome inflammatoire existe ;
  • Des signes de pathologie chronique ou autres anomalies du foie existent.

Par palpation, le médecin peut également apprécier la consistance du foie, ce qui lui permet d’orienter le diagnostic également.

Dans le prolongement de l’examen clinique, le médecin réalise une échographie afin de confirmer les caractéristiques de l’hépatomégalie (homogène ou non et diffuse ou sectorielle) et de préciser s’il existe des signes de cirrhose, de stéatose ou d’insuffisance cardiaque.

En parallèle, des examens sanguins sont réalisés afin d’affiner le diagnostic.

Par ailleurs, certains examens complémentaires comme une échographie-doppler, la tomodensitométrie ou une IRM peuvent s’avérer utiles pour préciser l’origine du trouble.

Lorsque la combinaison des données cliniques, d’imagerie et de laboratoire ne permet pas de déterminer la cause de l’hépatomégalie, une biopsie hépatique est incontournable. Elle consiste à prélever un fragment de foie pour l’analyser au laboratoire.

Traitement

Le traitement d’une hépatomégalie dépend directement du diagnostic et de la cause évoquée.

Ainsi, il peut être question d’une ablation chirurgicale en cas de tumeur, de l’arrêt de l’intoxication alcoolique en cas de cirrhose d’origine éthylique, de règles hygiéno-diététiques afin de diminuer les apports graisseux en cas de stéatose, de médicaments en cas d’excès de fer, etc.

Charline D., Pharmacien

– Le foie et les voies biliaires : anatomie. Centre Hépato-Biliaire Paul Brousse. Consulté le 7 mars 2018.
– Item 318 : Hépatomégalie et masse abdominale. Collégiale des universitaires en Hépato-Gastro-Entérologie. Consulté le 7 mars 2018.