ulcere-gastroduodenal

Complications, Diagnostic et traitement

Quelles complications ?

Peu importe sa localisation, un ulcère gastroduodénal évolue toujours vers la chronicité, par poussées successives tant que Helicobacter pylori n’est pas éradiqué.

Avec un traitement adapté, la majorité des ulcères gastroduodénaux guérissent sans complication.

Dans de rares cas, ils peuvent entraîner :

  • Des saignements. L’hémorragie est le type de complication le plus fréquent, même en l’absence de douleurs. Elle se traduit par des vomissements de sang rouge ou brunâtre ou l’émission de selles noires. La perte de sang peut aussi provoquer une faiblesse, une hypotension, des sueurs, une soif et des malaises ;
  • Une pénétration des couches musculaires de la muqueuse pour atteindre les organes sous-jacents (pancréas ou foie). Les douleurs sont alors importantes, et elles s’intensifient en cas de changement de position ;
  • Une perforation intestinale lorsque l’ulcère traverse la paroi digestive en créant une ouverture dans la cavité abdominale. La douleur s’amplifie en cas de changement de position ou de respiration profonde. C’est une urgence qui nécessite une intervention chirurgicale rapide associée à une antibiothérapie par voie intraveineuse ;
  • Une occlusion ou obstruction lorsque le canal entre l’estomac et le duodénum se trouve compressé à cause de l’œdème engendré par l’ulcère. Elle se traduit par des vomissements répétés ;
  • Un cancer. En effet, les patients atteints d’ulcères liés à la présence d’Helicobacter pylori ont jusqu’à 6 fois plus de risque de développer un cancer de l’estomac.

Quel diagnostic ?

Le diagnostic d’un ulcère gastroduodénal est confirmé grâce à une endoscopie oeso-gastro-duodénale. Cet examen permet de visualiser l’ulcère, de préciser son origine et d’effectuer des prélèvements dont l’analyse sert à écarter le cancer et à rechercher la présence d’Helicobacter pylori. L’endoscopie est réalisée à jeun et sous anesthésie locale ou générale à l’aide d’un endoscope (tube souple muni d’une caméra et d’une lampe).

Quel traitement ?

ulcere-traitement
Le traitement des ulcères gastroduodénaux est médicamenteux, cependant il varie selon l’implication ou non du germe Helicobacter pylori.

Lorsque la bactérie est en cause, le traitement repose sur l’association de deux antibiotiques pour l’éradication de la bactérie et d’un anti sécrétoire pour diminuer l’acidité de l’estomac. Il dure entre 7 et 14 jours.

Lorsque la bactérie n’est pas en cause, le traitement repose sur la prise d’anti sécrétoires pendant 2 voire 4 semaines.

La consommation de tabac ou d’anti-inflammatoires (dont l’aspirine) est interdite.

Devant l’efficacité des traitements médicamenteux, les interventions chirurgicales sont devenues rares. Elles sont réservées aux complications ou, plus rarement, aux symptômes ne répondant pas au traitement médicamenteux.

Charline D., Docteur en pharmacie

– Ulcère de l’estomac ou du duodénum. AMELIE. Consulté le 15 janvier 2020.
– Ulcère gastroduodénal.LAROUSSE. Consulté le 15 janvier 2020.
– Ulcère gastroduodénal. LE MANUEL MSD. Consulté le 15 janvier 2020.
– Ulcère gastroduodénal. LE MANUEL MSD. Consulté le 15 janvier 2020.