Rhinopharyngite-header

Diagnostic et traitement

Quels traitements ?

La prise en charge d’une rhinopharyngite non compliquée peut justifier un traitement symptomatique pour améliorer le confort : antipyrétique (Paracétamol, Ibuprofène, etc.) et solutions de lavage nasal. Une vigilance accrue est nécessaire en cas de facteurs de risques de complications bactériennes.

Les vasoconstricteurs par voie générale comme par voie nasale ne sont pas recommandés avant 15 ans. Les anti-inflammatoires non stéroïdiens à dose anti-inflammatoire ainsi que les corticoïdes par voie générale ne sont pas indiqués. Les antitussifs et les fluidifiants bronchiques sont formellement contre-indiqués avant l’âge de deux ans.

Le traitement antibiotique n’est pas justifié chez l’adulte comme chez l’enfant. Son efficacité n’est démontrée ni sur la durée des symptômes ni pour la prévention des complications. Le traitement antibiotique n’est indiqué qu’en cas de rhinopharyngite associée d’emblée à une complication bactérienne.


Quelques conseils en cas de rhinopharyngite

conseils en cas de fièvre et de douleurEn cas de fièvre et de douleur :

  1. Boire de l’eau régulièrement
  2. Ne pas surchauffer les pièces de l’habitation
  3. Ne pas trop se couvrir
  4. Ne pas s’exposer à la fumée de cigarettes

En cas d’obstruction ou d’écoulement nasal :

  1. Utiliser des mouchoirs jetables et des solutions de lavage nasal
  2. Éviter l’exposition à un espace climatisé qui assèche les muqueuses.

Il est nécessaire de consulter un médecin si :

  1. Les symptômes de la rhinopharyngite s’aggravent ou persistent
  2. La fièvre dépasse 38,5°C et persiste pendant plus de 3 jours
  3. La toux, l’obstruction ou l’écoulement nasal perdurent plus de 10 jours
  4. Des signes de complications apparaissent (douleur au niveau des oreilles, gonflement des paupières, etc.)

La prévention

Des gestes simples peuvent prévenir la transmission de la rhinopharyngite, tels que :

  1. Des mesures d’hygiène de base : Se laver régulièrement les mains surtout après s’être mouché ; Éviter de partager les objets personnels d’un malade ; Se couvrir la bouche et le nez en éternuant ; etc.
  2. Des habitudes de vie : Maintenir la température des pièces entre 18°C et 20°C ; Aérer régulièrement les pièces même en hiver ; Ne pas s’exposer à la fumée de cigarettes ; Faire de l’exercice ; etc.