dissection aortique

Symptômes, diagnostic, traitement

Dans la majorité des cas, une dissection aortique se traduit par l’apparition brutale d’une douleur très intense au niveau de la poitrine, du dos voire jusqu’entre les omoplates. Cette douleur est souvent décrite par les patients comme « déchirante ». Cependant, la douleur liée à une dissection aortique suit la progression des lésions. Ainsi, une douleur abdominale ou au niveau du bas du dos peut laisser présager une atteinte des artères qui irriguent l’intestin.

D’autres manifestations peuvent être associées à la douleur, et varient selon la partie de la zone de l’aorte touchée, par exemple : une insuffisance cardiaque, une ischémie ou un choc hémorragique.

Diverses complications peuvent être observées en cas de dissection aortique :

  • Un accident vasculaire cérébral (AVC) lorsque les artères cérébrales sont obstruées ;
  • Une crise cardiaque en cas d’atteinte des coronaires ;
  • Une insuffisance rénale lorsque ce sont les artères rénales qui sont touchées ;
  • Des lésions nerveuses ou de la moelle épinière (paralysies) si les artères spinales sont lésées ;
  • Une tamponnade (accumulation de sang dans un espace) ;
  • Une insuffisance cardiaque.

Généralement, ce sont les dissections aortiques récentes, de moins de 2 semaines, qui ont le plus de risque de complications. Les complications restent, cependant, fréquentes.

Diagnostic

Dans la plupart des cas, les symptômes décrits par le patient suffisent aux médecins pour établir le diagnostic de dissection aortique. Des examens d’imagerie confirment le diagnostic de dissection aortique.

Une radiographie du thorax permet de confirmer le diagnostic. En effet, dans 90% des cas, un élargissement de l’aorte est visible à l’image. Cependant, une angiographie par TDM (tomodensitométrie) avec injection d’un produit de contraste est un examen plus fiable et rapide qui est très utilisé aux urgences.

Traitement

Avec une prise en charge adaptée et rapide, on estime que près de 80% des patients souffrant de tout type de dissection aortique sortent de l’hôpital rétablis.

Les patients ayant un diagnostic de dissection aortique sont hospitalisés en soins intensifs sans délai. Ils bénéficient ainsi d’une surveillance très étroite compte tenu du risque important de décès dans les heures qui suivent une dissection aortique. La première des mesures est de maintenir à un niveau le plus bas possible, mais suffisant, la pression artérielle et la fréquence cardiaque. En effet, cette mesure permet de limiter la propagation de la dissection. Les médicaments utilisés sont des antihypertenseurs et des b-bloquants.

Le médecin décide ensuite de l’utilité d’une intervention chirurgicale. Celle-ci est pratiquement toujours réalisée lorsque la dissection intervient au niveau des premiers centimètres de l’aorte (proche du cœur). Lorsque la dissection est non compliquée, stable et se limite à la partie descendante de l’aorte, le traitement médicamenteux suffit.

Charline D., Docteur en pharmacie

– Dissection aortique. – Le MSD manuel.. Consulté le 2 mai 2019.
– Dissection de l’aorte. – Urgences serveur. Consulté le 2 mai 2019.