syndrome-barth

Le syndrome de Barth est une maladie génétique rare affectant le métabolisme des phospholipides. Il se manifeste par une cardiomyopathie (affection du muscle cardiaque) associée à d’autres troubles comme une myopathie, une neutropénie et un retard de croissance. Le diagnostic est différentiel, et la prise en charge symptomatique.

Définition et symptômes

Qu’est-ce que le syndrome de Barth ?

syndrome-barth-symptomesLe syndrome de Barth est une maladie rare puisque le nombre d’individus atteints est estimé à 1 sur 140 0000 ou 130 000. Cette pathologie affecte uniquement les garçons. La transmission de la maladie est récessive et liée au chromosome X.

Pour rappel, un chromosome est un élément microscopique constitué de molécules d’ADN. Il contient donc les gènes, supports de l’information génétique qui sont transmissibles à la descendance. Les chromosomes vont par paire. Tout individu sain dispose de 23 paires de chromosomes. La paire 23 contient les chromosomes sexuels qui déterminent le sexe de l’individu qui les porte : XX chez une femme, et XY chez un homme. Enfin, les chromosomes d’une même paire sont identiques, autrement dit, ils portent les mêmes gènes. Ainsi, il n’existe pas une version d’un même gène, mais deux, on parle d’allèle.

Dans le syndrome de Barth, c’est le chromosome X qui est porteur de l’anomalie. La maladie se déclare donc exclusivement chez les individus de sexe masculin (n’ayant qu’un chromosome X), tandis que les femmes (qui ont deux chromosomes X, le chromosome sain peut donc s’exprimer à la place du chromosome porteur de l’anomalie) peuvent seulement être porteuses de la maladie. Autrement dit, les femmes n’ont pas de symptôme, mais ont une chance sur deux de transmettre la maladie à leur descendance.

On parle de transmission récessive lorsque l’anomalie génétique responsable de la maladie affecte les deux copies du gène impliqué. Autrement dit, un individu peut être porteur de l’anomalie (sur l’une des deux copies du gène) sans que celle-ci ne s’exprime. La maladie se manifeste uniquement lorsque les deux copies sont anormales.

Le syndrome de Barth est causé par une anomalie du gène TAZ impliqué dans le métabolisme d’un phospholipide majeur : la cardiolipine. C’est, en effet, l’un des composants majeurs des membranes mitochondriales.

syndrome-barth-genetique

À savoir ! Une mitochondrie est un petit organite dont le rôle majeur est la respiration cellulaire. Autrement dit, elles sont chargées de fournir l’énergie nécessaire aux autres cellules afin qu’elles puissent remplir leur fonction.

La mutation génétique à l’origine de la maladie agit directement sur certaines cellules de l’organisme, et les empêche de fonctionner correctement. Ces dernières, les mitochondries ont ainsi du mal à jouer correctement leur rôle au niveau des muscles cardiaques et squelettiques. Ces dysfonctionnements sont à l’origine des symptômes de la maladie.

Quels symptômes ?

Le syndrome de Barth touche essentiellement les garçons. Il peut se manifester par un ou plusieurs symptômes :

  • Une cardiomyopathie ou atteinte cardiaque en lien avec un affaiblissement du système immunitaire ;
  • Une neutropénie qui correspond à une diminution du nombre de globules blancs, des cellules essentielles au combat contre les infections. Cette anomalie entraîne donc un risque plus élevé de contracter certaines infections et augmente leur gravité ;
  • Une faiblesse musculaire qui entraîne une grande fatigue pendant les activités des plus simples ou plus complexes, par exemple marcher ou écrire ;
  • Une fatigue générale ;
  • Un retard de croissance. Les patients souffrants du syndrome de Barth sont généralement en dessous de la moyenne en poids et en taille ;
  • Des troubles métaboliques comme un taux d’acide urique élevé dans les urines.

Diagnostic et traitement

Quel diagnostic ?

syndrome-barth-diagnosticÀ savoir ! Un diagnostic prénatal est possible et peut être proposé dans certaines familles où l’anomalie génétique a été identifiée.

Le diagnostic du syndrome de Barth est différentiel. Autrement dit, pour le médecin, il nécessite d’éliminer toute autre pathologie aux symptômes semblables avant d’envisager ce syndrome.

Le pronostic du syndrome est amélioré grâce à un diagnostic précoce et une bonne prise en charge. L’espérance de vie s’étend actuellement bien au-delà de la quarantaine.

Quel traitement ?

La prise en charge d’un patient atteint du syndrome de Barth est symptomatique, c’est-à-dire que chaque symptôme est traité individuellement. Il n’existe pas de traitement curatif.

L’insuffisance cardiaque est contrôlée par les traitements standards (inhibiteurs de l’enzyme de conversion, diurétiques, vasodilatateurs, bêtabloquants, etc.) voire une transplantation dans les cas les plus préoccupants.

En cas de neutropénie, le risque d’infection est limité par une antibiothérapie à visée préventive, et/ou d’administration de facteur de croissance des granulocytes.

Les difficultés alimentaires peuvent nécessiter une alimentation par voie entérale via une sonde nasogastrique ou une gastrostomie.

Charline D., Docteur en pharmacie

– Syndrome de Barth. ORPHANET. Consulté le 25 février 2020.