Syndrome de Reye

octobre 2021 par

Syndrome de Reye chez l'enfant

Le syndrome de Reye est une affection rare, mais potentiellement mortelle. Elle est caractérisée par l’association d’une atteinte cérébrale et hépatique, survenant toujours à la suite d’une infection virale bénigne. Un lien entre la prise d’aspirine et la survenue de la maladie est suspecté. L’affection évolue en deux phases. La première est caractérisée par la survenue de symptômes semblables à l’infection virale sous-jacente. La seconde phase se traduit par des vomissements et un changement de comportement soudain. Le diagnostic est clinique, et complété par d’autres examens : une échographie, une analyse sanguine et une biopsie. Le syndrome de Reye est une urgence vitale. Sans prise en charge, il peut être fatal pour le patient. Une admission en service de réanimation est généralement nécessaire pour les formes graves. Pour prévenir la survenue d’un syndrome de Reye, il est conseillé de ne pas utiliser l’aspirine en première intention chez un enfant ayant de la fièvre.

Définition et symptômes du syndrome de Reye

Qu’est-ce que c’est ?

Le syndrome de Reye est une affection rare qui touche surtout les enfants et adolescents durant une virose comme la varicelle ou la grippe. Il est caractérisé par une atteinte cérébrale associée à une atteinte hépatique.

Ce syndrome a été décrit pour la première fois dans les années 60, cependant son origine est encore inconnue à ce jour. Plusieurs études scientifiques sur le sujet ont mis en évidence un lien entre la prise d’aspirine pour apaiser une infection virale (grippe, varicelle ou infection respiratoire) et la survenue du syndrome chez les enfants.

Quels symptômes ?

La gravité varie d’un individu à un autre. Elle a, cependant, la particularité d’être en deux phases.

Dans un premier temps, le syndrome se manifeste par des symptômes semblables à l’infection initiale : fièvre, fatigue, etc. Ils passent donc la plupart du temps inaperçus.

Après quelques jours, d’autres signes apparaissent de façon brutale :

  • Nausées et vomissements ;
  • Troubles du comportement, comme somnolence, irritabilité ou apathie, survenant brutalement ;
  • Troubles de la conscience et absence de réponse aux stimuli, parfois allant jusqu’au coma ;
  • Perte de tonus musculaire ;
  • Convulsions.

Une augmentation du volume du foie, appelé hépatomégalie, survient dans près de 40% des cas. Ce trouble n’est détectable qu’à la palpation du foie par le médecin.

Sans prise en charge, l’évolution du syndrome de Reye est fatale pour l’enfant.

Diagnostic et traitement du syndrome de Reye

Quel diagnostic ?

Un syndrome de Reye est suspecté devant tout enfant présentant soudainement une encéphalopathie associée à des vomissements et une insuffisance hépatique.

L’examen clinique du patient est complété par des examens sanguins permettant de révéler l’atteinte du foie :

  • Élévation du taux de certaines enzymes, les transaminases ;
  • Augmentation du taux d’ammoniaque.

Une échographie permet de confirmer le diagnostic. Une biopsie hépatique peut aussi être prescrite en complément.

Quel traitement ?

Dès le diagnostic est établi, l’enfant doit immédiatement être hospitalisé. Les formes graves du syndrome de Reye nécessitent une admission en urgence dans un service de réanimation.

Jeune fille à l'hopital

La prise en charge est urgente. En effet, ce syndrome est mortel dans près de 30% des cas, et peut être à l’origine de séquelles cérébrales lorsque la prise en charge est trop tardive.

Le meilleur moyen de prévenir le syndrome de Reye reste l’éviction de la prescription d’aspirine chez un enfant pour contrôler une fièvre. L’idéal est de s’en tenir au paracétamol. Le recours à l’aspirine ne doit être envisagé qu’en dernière intention.

Charline D., Docteur en pharmacie

Sources
– Syndrome de Reye. larousse.fr. Consulté le 29 septembre 2021.
– Syndrome de Reye. msdmanuals.com. Avril 2021.
Charline D.
Pharmacienne.
Spécialiste dans le domaine des essais cliniques et passionnée de neurologie.
Aime le sport et la mode.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.