strabisme-ophtalmologie

Diagnostic et traitement

Quel diagnostic ?

strabisme-oculaire-traitementÀ savoir ! Un dépistage du strabisme (et de l’amblyopie) est recommandé chez tous les enfants avant l’entrée à l’école.

Le diagnostic est ophtalmologique. En effet, l’anomalie visuelle est diagnostiquée grâce à la mesure précise de l’acuité visuelle et un fond de l’œil.

Un examen du fond de l’œil est utile pour observer les structures de l’œil en arrière du cristallin, et plus particulièrement la rétine. C’est un examen indolore réalisé par un ophtalmologiste. Il sert à dépister certaines atteintes oculaires (rétinopathie diabétique, dégénérescence maculaire liée à l’âge, etc.).

Pour les plus petits, il est difficile de se plaindre d’une éventuelle vision dédoublée. C’est pourquoi un suivi régulier par un pédiatre est indispensable afin de tester la vue et dépister le strabisme. Pour un nourrisson, le médecin expose les yeux à la lumière pour en apprécier la réflexion, devant être au même endroit pour les deux pupilles. Pour les enfants plus âgés, l’examen est plus approfondi. Ils leur sont demandés de reconnaître des objets avec un œil couvert par exemple.

Un bilan orthoptique doit être réalisé avant les 2 ans de l’enfant. Parents et médecins doivent redoubler de vigilance durant cette période, pour détecter précocement les premiers signes de strabisme.

Des examens d’imagerie médicale peuvent être prescrits en complément, comme une tomodensitométrie (TDM) ou une IRM.

Des analyses de sang sont parfois utiles pour détecter d’éventuelles maladies génétiques.

Quel traitement ?

Lorsque le strabisme est détecté précocement, avant l’âge de 6 ans, il peut être traité. Chez les enfants, le diagnostic précoce est primordial afin de profiter de leur élasticité cérébrale dans le but de rééduquer leur cerveau. Plus le diagnostic est précoce, plus la récupération de l’acuité visuelle est meilleure.

Le traitement du strabisme dépend de ses caractéristiques et sa cause, il a pour but d’égaliser la vision et de réaligner les deux yeux.

Concernant les patients atteints d’amblyopie, le traitement de cette dernière consiste à cacher l’œil sain pour forcer celui qui voit mal à travailler. C’est un traitement long et contraignant pour les petits, mais efficace. Un traitement bien suivi et mis en place précocement permet de récupérer une bonne vision. Il existe une alternative au pansement avec un collyre qui permet de brouiller la vision de l’œil le plus fort.

En cas de trouble très prononcé de la focalisation, le port de lunettes ou de lentilles de contact est prescrit. Des exercices oculaires peuvent aider à corriger une exotropie intermittente.

Un contrôle ophtalmologique régulier est nécessaire afin de s’assurer que la vue de l’œil sain occulté ne baisse pas. C’est également pour cette raison que l’œil sain ne doit pas être recouvert 24h sur 24, ou uniquement sur de courtes durées.

Des séances d’orthoptie peuvent être prescrites en complément dans certains cas afin de compléter la rééducation.

Lors d’un échec de réalignement des yeux par traitement non chirurgical, il est possible de proposer une chirurgie. L’intervention consiste à affaiblir et à renforcer les muscles oculaires. Elle est réalisée en cabinet d’ophtalmologie.

Charline D., Docteur en pharmacie

– Strabisme. LE MANUEL MSD. Consulté le 13 avril 2020.